BD·Comics

Ghost War

Un récit de science-fiction musclé aux enjeux écologiques très actuels. Enfilez votre exosquelette et plongez dans cet avenir à la frontière d’Abyss et d’Avatar ! Dans un futur proche où les réserves de pétrole s’épuisent, les bots, scaphandres bardés d’électronique, facilitent le travail des militaires, manutentionnaires ou foreurs comme Terry, qui oeuvre sur une plateforme maritime. Lida, elle, est serveuse dans la ville côtière la plus proche. Lorsque des bots non identifiés débarquent et massacrent leurs amis et collègues, Terry et Lida, malgré leurs dissensions, doivent faire équipe pour tirer ça au clair.


« Ghost War » est un récit scénarisé par Jean-Pierre Pécau bien connu pour sa longue série de bande dessinée « L’histoire secrète » et qui a publié plus récemment « Cavalerie Rouge », un magnifique roman graphique. Au dessin, nous retrouvons Stefano Martino qui a notamment oeuvré sur « le troisième fils de Rome » ainsi que sur les deux albums de « Nosferatu ». Ses dessins fluides et dynamiques donnent un coté très vif et percutant aux nombreuses scènes d’actions qui parsèment cette aventure.
En effet, tout commence très tranquillement dans ce premier tome de « Ghost War », mais ce calme est trompeur. Très rapidement, dès la sixième page de la BD en fait, les évènements vont se précipiter. Nous allons par la suite suivre un groupe de personnes cherchant autant à survivre qu’a comprendre les évènements en train de se produire sous leurs yeux.

Ce récit de science fiction est très actuel et aborde le thème de l’écologie sans pour autant s’éterniser sur la question. Il n’est pas ici question pour l’auteur de cette BD d’écrire un album engagé, mais plutôt de planter un décor moderne et cohérent à son histoire. En effet, le héros de cette aventure est un employé qui travaille sur une plateforme pétrolière. Les faits se déroulent en Norvège dans un futur proche (l’an 2030).

Lorsque son lieu de travail est prit d’assaut par une armée de méchas qui semblent bien décider a tuer tout être vivant sur leur passage, le protagoniste principal prend la poudrer d’escampette pour essayer de sauver sa vie. Malheureusement, arrivé par miracle dans la petite ville la plus proche de la plateforme pétrolière qui vient de se voir attaquée, Terry, notre héros, va très vite se rendre compte que ses ennuis sont loin d’êtres terminés.

Le seul petit bémol qu’il semble pertinent de pointer du doigt, est un temps de lecture assez court pour ces albums que je conseille donc de lire tous à la suite pour pouvoir apprécier à sa juste mesure cette histoire bouclée en trois tomes.

Pour conclure, les grands fans de science fiction trouveront autant leur compte dans cette Bd que les amateurs de récits d’action. Alors, n’hésitez pas, enfiler votre exo-squelette et venez participer à la Ghost War en compagnie de Terry et de ses compagnons d’infortune !

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s