Manga

Corps Solitaires – Tomes 1 et 2

Michi, 32 ans, mariée. Son couple se porte plutôt bien, à l’exception d’un point : il n’y a plus de relation sexuelle entre eux depuis un moment. Elle en souffre mais n’ose en parler à personne. Un soir, à cause d’un verre en trop, elle parle de son problème avec un collègue de travail, 36 ans, marié lui aussi. À sa grande surprise, ce dernier lui avoue que la situation est la même au sein de son couple. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils veulent aller voir ailleurs. Alors, quelle solution choisir pour le bien de son couple ?


J’ai découvert ce manga il y a quelques jours avec la sortie du deuxième tome, et vraiment j’ai adoré ! Une fois de plus, la collection Life des éditions Kana réussit à se démarquer de la concurrence en nous proposant des récits adultes, mais qui ne cherchent pas à en faire trop et qui tombent juste dans le propos et les thématiques abordées.

Après l’excellent Just Not Married, c’est un vrai coup de coeur pour moi, car j’adhère totalement aux personnages, ainsi qu’à leur vision des choses, car que ce soit du point de vue de Michi et de Yô, les deux points de vue se défendent. En effet, le postulat de départ est simple : Michi n’a plus de relation sexuelle avec Yô, son mari depuis déjà deux ans. Si jusque-là, on a l’impression qu’elle n’avait pas trop fait attention, elle en prends conscience lorsqu’une collègue de travail quitte l’entreprise puisqu’elle va bientot être maman.

Cela va être un électrochoc pour Michi, qui va donc parler de ses soucis à Yô, et voir avec ce dernier, s’ils sont toujours sur la même longueur d’ondes. Par exemple, est-ce qu’il veut des enfants ? Oui, il en veut, évidemment (ce sont ses mots) sauf qu’il n’a pas envie de coucher avec elle. Il y a donc un petit problème dans l’équation xD

Tout au long de ces deux premiers tomes, on va voir Michi multiplier les efforts pour plaire à son mari, qui ne veut toujours pas coucher avec elle. Tout les prétextes sont bons, un jour il est fatigué, un autre il ne trouve pas sa femme assez désirable (et il préfère regarder des films pour adultes…) et ainsi de suite. Il va même jusqu’à lui mentir en lui faisant croire qu’il a des problèmes d’érection !

Pourtant, force est de constater qu’il aime sa femme. Cela fait 5 ans qu’ils sont ensemble, il veut fonder une famille avec elle, mais voila, l’acte sexuel ne semble pas l’attirer. En tout cas, pas avec sa femme. Pourtant il ne la trompe pas, il ne va pas aux prostituées ni rien. On a le sentiment que Yô juge que ce n’est pas nécessaire de coucher ensemble pour s’aimer. Et dans un sens il n’a pas totalement tort, après tout il existe de nombreux couples qui ne ressentent pas le besoin d’avoir des relations sexuelles pour être heureux. Mais on imagine alors que ces personnes se sont mises d’accord à un moment ou un autre. Or, là ce n’est pas le cas, et Yô oublie un peu trop facilement que Michi a des besoins, et surtout il ne s’explique pas sur ses raisons.

C’est donc un récit très réaliste sur la société japonaise et les mœurs assez problématiques que connais ce pays qui nous est présenté ici. On sait que dans leur vie de couple, les femmes ont du mal à s’imposer face à leur mari, souvent, elles ne veulent pas les déranger alors qu’ils ont un travail compliqué et épuisant (comme tout le monde en fait). Mais dans Corps Solitaires, on voit surtout que Michi travaille également, et qu’elle veut s’épanouir dans sa vie professionnelle, mais aussi sa vie amoureuse, afin de transformer cela en vie familiale. Beaucoup de non-dits, un collègue qui est dans la même situation qu’elle, vont conduire à ce que Michi remette toute sa vie en question tant qu’il en est encore temps, sous peine d’être malheureuse pour le restant de ses jours.

Une très belle histoire, parfois dure, qui met en avant les difficultés de couple qu’ont les japonais. Après Just Not Married qui nous montrait un couple qui vivait comme il l’entendait, sans tomber dans les codes de la société japonaise, on a avec Corps Solitaires, une autre vision du couple, avec d’autres problèmes, mais avec cette récurrence de non-dits, décidément très destructeurs dans un couple.

Note : 5 sur 5.

9 réflexions au sujet de « Corps Solitaires – Tomes 1 et 2 »

  1. Hey! Alors je ne connaissais pas du tout et je trouve la thématique abordée très intéressante et il a l’air d’être vraiment intéressant à découvrir 😊 merci pour cette découverte, je me le note dans un coin.
    Belle journée et belles lectures a toi 😁
    Namaste 🙏
    Lula 💜

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s