Romans

L’histoire de la Bête

C’est l’histoire d’un prince maudit qui vivait reclus dans un grand château, à l’écart du monde. Peu l’ont rencontré, mais ceux qui l’ont aperçu jureraient qu’il porte une crinière sauvage et que ses ongles sont aussi tranchants que des griffes…
 
Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une seule question demeure : comment un prince jadis joyeux et apprécié de son peuple a-t-il pu se transformer en un monstre solitaire, rongé par l’amertume  ? Peut-il encore trouver l’amour véritable et rompre la malédiction qu’on a jetée sur lui  ?
 
Voici l’une de ces histoires. Une histoire de bêtes.


Après le très bon premier tome de cette collection Disney Vilain, « Miroir, miroir » qui ce concentrait sur la méchante reine de Blanche Neige, j’ai récemment lu celui sur « L’histoire de la bête », tiré du dessin animé « La belle et la bête ».

Si « Miroir, miroir » respectait beaucoup le dessin animé, j’ai trouvé que « L’histoire de la bête » prenait plus de libertés. La première et la plus surprenante vient du fait que La Bête et Gaston, sont amis. La plupart du récit se passe avant qu’il ne se transforme en Bête, et on voit que lui et Gaston se connaissent depuis l’enfance. Quand on sait la haine que Gaston porte à la Bête dans le dessin animé, ça déstabilise un peu. Toutefois, ce point est expliqué à la fin du livre, et cela rends le tout cohérent et crédible.

L’autre chose différente ici, c’est que le sort n’est pas jeté par une petite vieille dame à qui la Bête refuse l’hospitalité, mais par une jeune femme, qu’il doit épouser. Sauf qu’il va se rendre compte que cette dernière lui ment et qu’elle se fait passer pour une dame de la haute société alors qu’elle est une fille de fermier. La Bête ne jugeant les gens qu’à leur apparence et à leur standing va donc la renier, et se trouver quelqu’un de son rang. Cela va un peu énerver la jeune femme, qui va faire appel à ses sœurs. On va rapidement retrouver les trois étranges sœurs (qui du coup son quatre !!) et qui vont jeter le sort sur La Bête ainsi que sur tout son domaine et ses employés.

Une histoire malgré tout bien construite et cohérente, qui prends la suite de « Miroir, miroir » en reprenant de nombreux éléments. Il est également précisé dans le résumé, que le récit qui nous est conté ici est une des nombreuses versions qui existent, ce qui permets les quelques libertés. En tout cas, on sent que Serena Valentino créer vraiment une alchimie entre tous ses livres, et elle lance d’ailleurs quelques pistes pour le prochain tome, qui se concentre sur Ursula !

Note : 4 sur 5.

Et vous ? Avez-vous lu ce titre, ou d’autres de cette collection ? Est-ce que les revisites de contes de Disney vous intéressent ?

10 réflexions au sujet de « L’histoire de la Bête »

  1. bonjour, comment vas tu? j’ai lu miroir miroir, que j’ai bien aimé. j’ai également lu maitresse de tous les maux, que j’ai adoré. les colletions disney hachette sont vraiment intéressantes pour les fans et les curieux. passe un bon jeudi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

    1. J’en doute pas ! Les deux premiers tomes m’ont beaucoup plus ! 😍
      J’ai aussi lu le premier tome de la game Chills que j’ai adoré.
      Je vais tacher de me mettre à jour et ensuite je testerais la collection What if 😆

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s