Manga

Blue Period – Tome 1

Yatora est un lycéen studieux à qui tout réussit. Pourtant, il ressent depuis toujours une impression de vide en lui. Jusqu’au jour où, par hasard, il tombe sur un tableau qui le subjugue littéralement… Très vite, Yatora réalise que peindre est le seul moyen de faire passer ses émotions et de se révéler. Cet événement le pousse à se livrer corps et âme à la peinture pour tenter le concours d’entrée de la plus sélective des écoles de Beaux-arts !


Hello tout le monde, aujourd’hui je vous présente un titre qui sort dans une semaine, soit mercredi prochain, le 20 janvier ! Il s’agit de Blue Period, édité chez Pika. Le manga est toujours en cours au Japon et compte à ce jour 8 tomes reliés, et bientot 9 puisqu’il est prévu pour le 21 janvier au pays du soleil levant. On a donc l’assurance d’avoir une série qui est déjà bien lancée, ce qui vous le savez, me motive beaucoup *-*

Vous le savez, je ne fais pas de chichis, quand je n’aime pas, je le dis, et c’est pareil quand j’aime, je suis honnête, même si parfois je peux aller contre l’opinion de tout le monde (comme pour Veil par exemple auquel je n’ai pas accroché). Et avec Blue Period, j’avais peur que le coté artistique, beaux-arts tout ça, ne me plaise pas. J’avais peur que ça soit trop didactique, trop lourd, ou lent. Parfois l’univers ne nous parle pas, même si on reconnait les qualité du manga. Par exemple, je n’ai pas accroché à Shine, alors qu’il est bourré de qualités, mais comment dire, l’univers de la mode et des grands couturiers, ça me passe au-dessus.

Je tenais à préciser tout ça, car j’ai ADORÉ ce premier tome de Blue Period ! Je ne me suis pas laissé influencé par la hype ou quoi comme ça peut être le cas sur certains manga. Pour preuve, je n’étais même pas arrivé à la fin du premier chapitre, que je savais déjà que ce titre était fait pour moi. Pourtant, je ne suis pas très doué en dessin, et l’art est quelque chose de tellement vaste que j’avais peur de ne pas assez m’y connaitre pour pleinement apprécier le titre. Sauf que c’est super bien fait !

Le titre commence tranquillement car on y découvre Yatora, élève populaire, studieux, bon dans tous les domaines et qui essaie de toujours satisfaire son entourage. Il sort avec ses potes pour aller voir des matchs de foot à la télévision, mais il étudie aussi beaucoup, pour assurer son avenir. Mais il lui manque un truc. Il n’a pas de motivation, pas de passion, il essaie d’être dans la norme et ne sais pas vraiment vers quoi s’orienter pour ses études supérieures.

Et un beau jour, il va se rendre dans une salle de cours et voir un magnifique tableau et se rendre compte que ça va le toucher. Dès lors, quand il ira en cours d’art-plastique, il s’intéressera et s’investira, (contrairement à ses potes qui en profitent pour taper des siestes xD) et s’inscrira au club d’art-plastique.

Très vite, on va moins voir ses potes du début et on va faire la connaissance des membres du club de dessin, qui sont très variés. Il y a dans Blue Period, une grande palette de personnages, ayant tous des objectifs propres, avec en ligne de mire celui d’entrer dans une école de beaux-arts, chose que va désirer également Yatora. Et c’est par lui, que l’on va tout découvrir. Le dessin, l’aquarelle, la peinture à l’huile, la sculpture et j’en passe. Il y a tellement de disciplines, tant de techniques, que tout comme notre héros, on va apprendre un tas de choses en seulement un volume. D’ailleurs le manga est très riche en explications et en dialogues, mais ce n’est jamais trop didactique. Certes on apprends des techniques, mais la mangaka a su rendre son titre accessible et faire en sorte qu’on découvre les choses en même temps que le Yatora.

Par contre, c’est bardé de texte. Croyez-moi, ce n’est pas le genre de manga qu’on lit en 30 min. Je crois avoir mis entre une 1h30 et 2h pour le lire, mais entre nous, on ne les voit pas du tout passer. Coté graphique, c’est juste sublime. Je vous ai mis des planches, pour que vous puissiez en juger par vous-même, mais j’ai clairement été fasciné par les détails qui sont apportés au manga. Les ombres d’une part, il y en a beaucoup et elle tombent justes. Les perspectives sont parfaites, les décors sont très riches, et même les tenues des persos sont réalistes. La mangaka ne cherche pas à surcharger son dessin, mais à la rendre réaliste, et c’est parfaitement réussi.

Plus haut je vous parlais des personnages qui gravitent autour de Yatora, et il y en a un qui m’a particulièrement interpellé, il s’agit de Yuka qui est également au club d’art-plastique. Je ne vais rien vous dire sur ce personnage, mais il y a un « truc » chez lui. Au départ, je ne l’ai pas forcément remarqué, j’ai même cru qu’il y avait une erreur de trad, mais non, c’est fait tout en subtilité sans que la mangaka mette en avant ce point précis chez ce personnage. Là où certains auteurs ou éditeurs auraient trop mis en avant ce détail du perso, ici on voit clairement que c’est dans l’esprit artistique, et que chacun peut s’exprimer comme il veut. Bref, vous verrez quand vous aurez lu le tome, que le personnage de Yuka, est intelligemment traité.

Un dernier point sur l’intelligence de la mangaka. Les personnages dessinent et peignent de manière différentes. Alors, là où elle aurait pu essayer de faire des styles différents quitte à ce que ça se ressemble trop, elle est allée jusqu’à faire appel à de nombreuses personnes qui sont en charge de dessiner les œuvres des personnages ! L’un s’occupera des œuvres de Mori, un autre des œuvres de Yuka, et ainsi de suite… C’est incroyable d’avoir poussé le réalisme jusqu’à ce point, et au final le rendu est parfait. D’ailleurs à la toute fin du tome, on peut voir qu’en plus de la mangaka il y a 4 assistants et assistantes auxquels s’ajoutent 17 personnes qui sont en charge des dessins ou peintures que réalisent les différents personnages ! C’est énorme !

Bon, vous avez compris que ce manga est LE titre incontournable de ce début d’année, et clairement il va être dur à détrôner. Vous aimez les manga ? Il est fait pour vous ! Vous aimez le dessin ? Il est fait pour vous. Vous cherchez un titre profond, avec des personnages et un univers réaliste ? Il est fait pour vous. Bref, je ne peux que vous conseiller ce titre, qui est d’une richesse et d’une intelligence rare.

Je voulais attendre sa sortie pour vous en parler, mais au vu de la qualité du manga, je me suis dit que j’allais vous en parler avant, afin que vous puissiez le prendre Day One, car clairement, il ne faut pas passer à coté !

Note : 5 sur 5.

8 réflexions au sujet de « Blue Period – Tome 1 »

  1. Ohlala quelle passion ? J’adore !
    Tu donnes vraiment envie de le découvrir. J’en avais déjà envie avant de le lire à cause du sujet qui me parle mais les détails sur le travail du mangaka et de son équipe, ainsi que je traitement du héros et des autres personnages, me donne encore plus envie 😁

    Aimé par 1 personne

    1. Mais oui, c’était tellement génial ! Hier pendant l’écriture de mon article je n’ai pas vu le temps passer, et imite j’ai du me refréner pour pas écrire bien plus. Moi qui fait toujours des avis courts, celui-ci est bien chargé xD

      Aimé par 1 personne

  2. Blue Period est un excellent manga qui montre bien l’univers (impitoyable) du monde artistique. J’ai été bluffée par la précision ( moi qui ait justement fait des études d’art) et les détails. Je pense que ce manga, en tout cas, a un côté pédagogique intéressant.

    Aimé par 1 personne

  3. Le titre m’intéressait, mais je ne comptais pas le prendre tout de suite.
    Mais ta review ma tellement donner envie que je suis obligé de changer d’avis et de le remonté dans ma liste des priorités xD.
    Hâte de voir ce que ça va donner, et ce « truc » qui rend Yuka si spécial

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s