Webtoon

Killing Stalking – Tome 1

Yoon Bum est un jeune homme chétif et mal dans sa peau. Dans sa vie, il n’y a qu’une chose à laquelle il peut s’accrocher : son amour pour Sangwoo, un mec plus que parfait qu’il a croisé à la fac. Il l’aime au point de le suivre dans la rue. Il l’aime au point de le suivre dans les transports. Il l’aime au point de tenter de rentrer chez lui quand il n’est pas là. Pourtant, le jour où il parvient enfin à le faire, ses pas le mènent tout droit à la cave. Là, il fait une découverte inimaginable : Sangwoo est finalement bien, bien loin d’être parfait.


Hello la team ! Aujourd’hui je vous parle d’un webtoon yaoi, deux genre que j’ai complètement abandonnés depuis plus d’un an, pour diverses raisons propre au genre. Les webtoon m’avaient beaucoup plus quand je m’y était intéressé (j’en avais d’ailleurs souvent parlé ici même) mais petit à petit, les prix inégaux et les plateformes se multipliant, j’avais fini par lâché l’affaire, car ça revenait très cher. Les yaoi en revanche, j’avais arreté car après en avoir lu des centaines, j’ai eu le sentiment d’avoir fait le tour (toujours les même thématiques, les même conclusions, et les même défauts). Mais là, avec Killing Stalking, je me suis dit qu’il était temps que je redonne une chance aux deux genres !

Killing Stalking est donc le premier webtoon que je lis au format relié, si j’occulte Relife qui lui est plutôt un webcomics. Je craignais un peu le format, notamment avec les nombreux « blancs » qu’il y a entre chaque case, puisque sur smartphone, tout se lit en scrollant. Mais justement les éditions Taifu ont bien pensé le truc. D’une part ils ont mis ça en sens de lecture occidental, et ils ont réduit les « blancs » et rapprochés les case. De plus le format est plus grand que sur smartphone, et que le manga classique. On est plus sur une taille d’un manga édité chez le Lezard Noir par exemple. Et évidemment, le titre est tout en couleur, comme 90% des webtoons. Il y a donc un vrai travail effectué de la part de l’éditeur, et c’est une vraie réussite.

Bon, le format et l’édition, c’est bien joli, mais ça parle de quoi Killing Stalking ? Et bien on y suit Yoon Bum, un jeune homme un peu renfermé, assez gringalet, qui semble s’être pris d’une passion dévorante pour Sangwoo, qu’il a croisé à plusieurs reprises à la fac et durant leur service militaire, mais sans qu’ils ne se connaissent plus que ça. Sauf que Yoon Bum le suit partout, il l’épie, l’observe, s’imagine tout un monde, bref un vrai stalkeur. Petit à petit, il va trouver son logement et même aller jusqu’à trouver le code d’entrée à son appartement (après de nombreuses tentatives, qui prouvent à quel point il n’est pas très stable dans sa tête). Il va donc pénétrer chez lui durant son absence, et en entendant un étrange bruit à la cave, il va découvrir dans celle-ci qu’une jeune femme est ligotée et séquestrée ! Rien que ça !

Alors qu’il tente de la libérer, Sangwoo qui était rentré chez lui, va assomer Yoon Bum (c’est l’image de la couverture d’ailleurs) et changer de cible. Il va tuer sans aucun sentiment la pauvre jeune femme, et se trouver une nouvelle victime en la personne de Yoon Bum. On a donc ici le Stalkeur, pris au piège face au Killer, ce qui donne tout son sens au titre.

Alors vous pourriez croire que je vous ai raconté tout le manga, mais justement non car tout cela va très vite et tiens dans le premier chapitre. C’est une des forces des webtoon, on rentre vite dans le sujet. La suite du manga va se dérouler dans un schéma plus classique, puisque l’on va suivre nos deux malades mentaux vivre ensemble. D’un coté Sangwoo est satisfait d’avoir trouvé un nouveau sous-fifre à maltraiter et séquestrer, et de l’autre Yoon Bum va être partagé entre l’envie de vouloir s’évader, mais aussi la satisfaction d’être l’esclave de celui qu’il aime.

Le titre est pour moi une très belle réussite, en tout cas pour ce premier tome. Pour l’instant, il n’y a rien de Yaoi, aucun rapprochement entre les deux hommes, aucune scène de sexe, mais j’imagine que si c’est publié chez Taifu, c’est que ça va évoluer plus tard, dans les prochains tomes. Je vous invite grandement à découvrir ce webtoon, grand format, tout en couleur et rondement bien mené !

Note : 5 sur 5.

Et vous ? Il vous tente ? L’avez-vous peut-être déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

6 réflexions au sujet de « Killing Stalking – Tome 1 »

  1. Pas tenté par les dessins et la colorisation mais l’histoire a l’air chouette et c’est bien pour les fans du genre de pouvoir aussi avoir une version papier des titres qu’ils aiment. Le genre en plus a l’air d’avoir le vent en poupe ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s