Manga

Unsung Cinderella – Tome 1

Midori Aoi est pharmacienne hospitalière depuis maintenant deux ans. Énergique et motivée, elle prend son travail très à cœur, mais est également frustrée de ne pas pouvoir aider plus directement les patients. Du fait de sa profession, elle se retrouve systématiquement en second plan, derrière les médecins, alors qu’elle est habitée par la même volonté que ces derniers : aider les patients. Elle passe par conséquent beaucoup de temps avec chacun d’entre eux, ce qui lui vaut régulièrement des remontrances de sa hiérarchie, sans pour autant entamer sa détermination !


Hello la compagnie ! Vous allez bien ? Je vous retrouve pour vous parler d’un nouveau manga récemment paru aux éditions Meian, qui est très original, et qui change de ce que l’on a l’habitude de lire puisque l’on a ici un seinen, tranche de vie, mais dans le domaine médical, et plus précisément sur le métier des pharmaciens. De base, je ne suis pas très fan de tout ce qui est médical, j’ai je suis un peu (voir beaucoup) hypocondriaque. Autant dire que les séries du genre Urgences, Grey’s Anatomy ou plus récemment Godd Doctor ne sont pas pour moi xD

J’avais donc un peu peur de ne pas réussir à lire ce manga, mais mes craintes se sont rapidement envolées, car même si l’on suit des cas divers et variés, c’est pas la prisme Midori Aoi, qui est pharmacienne dans un hôpital depuis deux ans. Ce personnage est très attachant, j’ai adhéré direct à sa façon de penser et à son caractère, car elle n’hésite pas à remettre en cause les prescriptions des médecins, si elle trouve que la posologie n’est pas adaptée. Comme elle le dit si bien, une erreur d’inattention, une faute de frappe dans l’ordonnance est vite arrivée, et c’est aux pharmaciens de s’assurer qu’ils ne délivrent pas trop ou trop peu de médicaments en un patient.

Le premier chapitre nous présente un peu tout l’univers du milieu médical, on voit Aoi, quelques médecins, des infirmières mais aussi d’autres pharmaciens, dont Seno le pharmacien en chef. Les chapitres suivants se consacrent tous sur un cas bien précis, et c’est plutôt bien fait, car ils sont tous différents, et pas toujours grave. J’ai d’ailleurs été surpris car dans l’un d’entre eux ont suit une mère célibataire et son jeune enfant, dans sa vie quotidienne, sa difficulté à gérer cela en plus de son travail etc… Le pauvre petit est malade, rien de grave mais il refuse de prendre ses médicaments qu’il juge trop mauvais. La pauvre mère essaye plusieurs méthodes (mélanger le tout dans du jus d’orange par exemple) mais rien n’y fait. Aussi, lorsqu’elle retourne à la pharmacie, c’est Aoi qui s’occupe d’elle et qui trouve une solution, très astucieuse.

J’ai vraiment aimé l’implication d’Aoi avec ses patients. Certes elle n’est « que » pharmacienne, mais cela ne l’empêche pas d’être investie, attentionnée, impliquée dans le bien-être de ces derniers, là où certains médecins se contentent de passer à autre chose, et na pas hésiter à dire que si ça ne passe pas, ils reviendront. C’est donc un personnage très attachant que l’on a ici, et c’est pareil pour Seno et pou une infirmière (dont je ne troue plus le nom) qui sont très impliqués et qui n’hésitent pas à affronter les médecins et leur direction.

C’est vraiment agréable comme titre, car il est bienveillant. On apprends pas mal de choses sur le fonctionnement des hôpitaux, sur les associations de médicaments, mais aussi sur la vie parfois difficile de certaines personnes qui ont des maladies très pénibles comme les deux petites filles diabétiques du dernier chapitre, qui m’ont vraiment touchées.

Le graphisme est très sympa, le trait est bon est le ou la mangaka parvient a maitriser quelques phases d’humour (notamment entre les différents protagonistes) mais sait également renfoncer son trait pour les passages sérieux et intenses. L’édition de Meian ne souffre d’aucun défaut, pas de coquilles ni de bavure d’encre, et un papier de qualité.

Vous l’aurez compris, Unsung Cinderella est LA bonne découverte du moment chez moi. J’ai adoré de bout en bout et je vous le recommande vivement, car c’est agréable de voir autant d’humanité et de compassion dans une lecture, quelle qu’elle soit.

Note : 5 sur 5.

Est-ce que certains ou certaines d’entre vous l’ont lu ? Si oui, quen avez-vous pensé, et si non, est que mon article vous envie de tester ce manga ?

4 réflexions au sujet de « Unsung Cinderella – Tome 1 »

  1. Enfant/ado, j’ai eu ma phase Urgences qui est depuis passée, mais j’avoue que la manière dont tu évoques ce titre me donne bien envie. J’apprécie la bienveillance qui semble s’en dégager, et la personnalité de l’héroïne qui semble correspondre un peu à la pharmacienne idéale : compétente, réfléchie, bienveillante et investie ! Merci pour ton avis complet et la rapidité avec laquelle tu nous l’as donné 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s