Romans

Les enfants de Gorre

Wilfrid, fils aîné du seigneur forestier de Gorre, revient dans son château natal après des années à parfaire sa formation de chevalier. Il y retrouve ses frères, ses sœurs et un père mourant. Wilfrid va ainsi devoir prouver sa valeur et montrer qu’il est digne de gouverner les terres de son père.
Mais, une nouvelle ère approche et la fin du règne d’Uther Pendragon risque de plonger le royaume dans la tourmente…


Hello tout le monde, je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un Light Novel, intitulé, Les enfants de Gorre, qui est le tout premier titre d’un nouvelles maison d’édition : Maho. Contrairement à beaucoup de Light Novel que l’on peut trouver, celui-ci est une création française, en tout cas pour ce qui est de l’histoire. Il est en effet écrit par Sylvain Ferrieu, qui est un fin connaisseur du genre puisqu’il est juriste spécialisé en droit médiéval et est également Grand-Maître d’un Ordre de chevalerie. Autant dire que le monsieur sait de quoi il parle ! Pour les illustrations, nous avons un auteur d’origine coréenne, Navigavi, qui est lui aussi un vrai passionné du Moyen-Âge et des univers de fantastiques.

Voilà pour les présentations, maintenant parlons du récit !

À la différence des autres Light Novel que l’on peut lire ici et là, et dont le style d’écriture n’est pas toujours au top, Les enfants de Gorre possède une narration soignée, avec beaucoup de descriptions, ce qui rend le récit plus prenant. Ici on n’a pas des pages et des pages de dialogues. On sent qu’il y a cette touche à la française, avec une belle plume qui pose des ambiances, et qui ne se contente pas de raconter simplement une histoire. Plus qu’un Light Novel, on a ici un véritable roman, agrémenté de belles illustrations.

Nous allons suivre le clan Fenrys, et plus particulièrement Wilfrid, le fils ainé qui revient sur les terres de son père mourant. Nous sommes ici dans une Grande-Bretagne qui n’est pas encore réunifiéé, et qui fonctionne donc par clans. Si vous connaissez un peu la légende Arthurienne, c’est justement le roi Arthur qui va unifier les clans. Ici nous n’en sommes pas encore là, puisque ledit Arthur n’est que simple écuyer. Mais c’est surtout autour de Wilfrid et ses frères et sœurs que l’intrigue va tourner. Rapidement, un événement aura lieu, et l’on apprendra tout ce qu’il faut savoir sur ce vaste univers, quitte à être parfois un peu surchargé d’informations. Cela pourra en rebuter certains, mais c’est un mal nécessaire pour mieux appréhender la complexité de la situation géopolitique.

Mais ce récit n’est pas simplement une énième histoire tournant autour des légendes Arthuriennes, non, Sylvain Ferrieu vient rajouter une bonne dose de surnaturel, ce qui rapidement transforme le titre en de la Fantasy, voir de la Dark-Fantasy par moments.

Je pourrais vous en parler encore pendant de longues minutes, mais je risquerais de vous dévoiler des pans de l’intrigue, ce qui serait dommage vous en conviendrez. Si vous aimez cet univers, alors je ne peux que vous encourager à vous procurer ce premier tome qui est vraiment très réussi. L’édition de Maho est impeccable, que ce soit sur la narration (aucune coquilles) ou sur les illustrations (aucune bavure d’encre), bref, un sans faute !

13 réflexions au sujet de « Les enfants de Gorre »

      1. 500 pages, ça me va déjà très bien pour un premier tome. J’avais peur que ça fasse moins de 300, un peu mon seuil critique pour ce genre de titre qu’on promet épique ><
        Mais si tu as trouvé ça dense, ça ne peut qu'être un bon signe pour moi 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. Merci pour cette critique !
    C’est vrai qu’il y a un peu de surnaturel dans ce livre, mais ce n’est pas complètement inconnu dans la légende arthurienne. On appelait ça « la merveille »… Notamment, dans ‘Yvain le personnage affronte des « netuns » (entre lutins et diables), et il y a des apparitions démoniaques dans la Quête du Graal; et pas mal de références au peuple faé (renommé Sidh pour éviter les confusions). Mais pas d’Orques, pas de Gobs, qui appartiennent à un univers plus tolkiennien.
    Je suis heureux que vous ayez aimé ce livre cher à mon coeur!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s