Manga

The Quintessential Quintuplets

Fûtarô, un lycéen brillant mais fauché, décroche un petit boulot de rêve : professeur particulier pour une famille fortunée. Or, le garçon déchante lorsqu’il réalise que ce n’est pas un élève qu’il va devoir gérer, mais des quintuplées aussi belles que cancres à souhait… Entre Ichika la désordonnée, Nino la protectrice, Miku la réservée, Yotsuba la joviale et Itsuki la susceptible, Fûtarô va devoir prendre son courage à deux mains pour relever le défi que représentent les sœurs Nakano !


Voilà plus d’un an que l’on entends parler de ce manga comment étant excellent, incroyable, certains allant même jusqu’à le lire illégalement, n’en pouvant plus d’attendre une sortie VF. Pour ma part, j’ai attendu, tranquillement et je l’ai découvert en février dernier avec la parution des deux premiers tomes que Pika a eu la bonne idée de publier simultanément.

À l’époque, le blog était en pause, et je n’avais donc pas pu vous en parler, alors je profite que le troisième tome est sorti il y a peu (et bien entendu, je l’ai dévoré) pour vous présenter ce manga, qui se classe déjà dans mon top de l’année !

Il faut savoir que l’on est sur un Shonen Harem, qui ressemble fortement à Nisekoi, mon chouchou du genre.D’entrée de jeu, on a un flash-forward qui nous présente le héros, Fûtaro à son mariage avec une mystérieuse femme.

Une accroche simple mais efficace, car lorsque le manga commence, on va découvrir comment Futaro qui a besoin d’argent va donner des cours à des quintuplées du même âge que lui, mais qui sont de vraies cancres !! Et c’est là toute l’ingéniosité du titre, puisque l’on comprends que sa future femme est l’une des cinq sœurs !

Si dans Nisekoi on avait également beaucoup de filles qui gravitaient autour du héros, c’était surtout le un triangle amoureux de base qui comptait, certaines prétendantes arrivaient bien trop tard pour peser dans la balance. Ici par contre, on découvre les cinq sœurs immédiatement et on les adore aussitôt !

Chacune à son caractère, ses aspirations, ses capacités, et le pauvre Futaro doit composer avec elles, et croyez-moi il a du boulot ! On pourrait penser au manga We Never Learn qui joue sur le même registre, sauf que ce dernier ne décolle jamais vraiment.

Avec The Quintessential Quintuplets, on a une accroche qui est immédiate, et surtout une révélation sur le passé de Futaro dans les trois dernières pages du deuxième tome, qui lance vraiment la série, à la manière de Nisekoi, dont il semble être le digne successeur !

Avec le troisième tome, le mystère de la photo dévoilée à la toute fin du chapitre précédent reste un peu en suspens mais revient malgré tout vers la fin. La quasi totalité du tome est ici centré sur l’éventualité pour Futaro de se faire renvoyer par le père des quintuplées tant elle sont de véritables buses. Le pauvre va avoir beaucoup de mal s’il veut conserver son emploi.

Vous l’aurez compris, ce manga est un coup de coeur total, depuis le premier tome, et ça va continuer ainsi tout au long de l’aventure, j’en suis certain ! Rendez-vous en aout pour le quatrième tome, qui aura en plus sur la couverture, ma petite Miku, qui est clairement ma chouchoute *-*

4 réflexions au sujet de « The Quintessential Quintuplets »

Répondre à DocteurChips Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s