BD·Comics

Dans mon village, on mangeait des chats

Jacques et Lily surprennent Charon, le boucher-maire, dans le bois en train de capturer des chats, matière première de ses fameux pâtés que tout le monde s’arrache. Lorsque Charon s’aperçoit que sa recette est éventée, il décide tout simplement d’éliminer les enfants qui pourraient trahir son secret. Jacques se défend et tue le boucher. En rentrant chez lui, le garçon s’interpose entre son père ivre et sa petite sœur et tue le tyran. Devenu meurtrier pour sa survie, et parricide par accident, Jacques est envoyé cinq ans en institut d’éducation surveillé pour en sortir chef de bande.


La lecture de « Dans mon village, on mangeait des chats » est vraiment surprenante tout autant que passionnante. Déjà, le titre de cette œuvre interpelle. Mais ce n’est rien à coté de ce que vous trouverez entre les pages de cet album. En effet, ce récit nous présente la vie, et surtout le destin, d’un jeune garçon qui nous parait très vite avoir été oublié par la bonne fortune. Mais son intelligence et son caractère vont faire prendre à son existence une direction, puis une dimension, bien au-delà de ce que le lecteur s’imaginera en démarrant sa lecture.

C’est donc une histoire tragique, dure et triste qui est raconté ici. Même si les âmes sensibles pourront peut-être supporter toutes les épreuves que notre héros va devoir affronter, la fin de ce récit mettra sans doute tous les lecteurs au bout du rouleau.

img_4214

C’est cette connexion entre le lecteur et les émotions du personnage principal qui fait toute la force ce cette bande dessinée. Une fois que vous l’aurez commencée, il vous sera impossible d’en décrocher avant d’être arrivé au bout du chemin.

L’univers graphique de « Dans mon village, on mangeait des chats » aide à mettre en place l’ambiance glauque et pesante qui vous suivra tout au long de votre lecture. La colorisation est d’ailleurs parfaitement réussie.

Pour ma part, j’ai été vraiment surpris, un peu déconcerté, mais surtout totalement absorbé par ce récit qui m’a prit aux tripes. La vie de Jacques Pujol est compilée ici sans ménagement ni concession. Elle vous fascinera et vous déchirera le coeur tout à la fois.

Autant ne pas trop en savoir en commençant votre lecture. Le plaisir de la découverte n’en sera que meilleur. Alors à vos lunettes et régalez-vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s