Manga

Wind Fighters

Le Régime fait régner l’ordre d’une main de fer. La population courbe l’échine et ceux qui osent se rebeller – les courageux aventuriers – se font rares. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon décide de sauver sa sœur en s’opposant au terrible commissaire Bud, l’espoir renaît. Surtout si un baroudeur et un panda roux bipolaire déboulent dans le conflit… Un tel vent de liberté n’avait pas soufflé depuis les exploits de mythiques aventuriers… Les Wind Fighters !


Après un premier manga paru en 2018 (Tinta Run, terminé en 4 tomes) que je n’ai hélas pas encore lu, on retrouve Cristophe Cointault pour son nouveau titre. C’est donc pour moi une totale découverte de l’univers de cet auteur, et j’ai été agréablement surpris. En général, avec les manga francais, (ou Manfra, ou Global Manga) j’ai du mal avec le dessin, que je trouve trop souvent axé BD et non manga. Jusqu’ici, seul Tony Valente avec Radiant a su trouver grâce à mes yeux. Mais avec ce premier tome de Wind Fighters, Cristophe Cointault me fait réviser mon jugement.

L’histoire est pourtant assez simple, et je dirais un peu déjà-vue ici et là, si comme moi vous avez une grande connaissance du manga et plus particulièrement du genre shonen. J’ai d’ailleurs noté quelques références ici et là, plutôt bienvenues. On se trouve dans un univers qui est sous le contrôle du « Régime », une organisation puissante qui écrase toute rébellion et qui traque les « Aventuriers », qui veulent vivre libre.

Et dans ce monde assez codifié, où personne n’ose sortir du rang, on va faire la connaissance de Helio et Hope, un frère et une sœur, qui en dérobant des vêtements, vont attirer sur eux le regard d’un membre du Régime qui va aussitôt lancer à leur trousses tout un commando. Mais, alors que sa soeur se fait malmener, Helio va prendre sa défense, balayant subitement tous les agresseurs. Sans le savoir il vient d’utiliser le « Wind » un mystérieux pouvoir.

Une accroche classique comme je vous le disait, mais plutôt efficace. Mais pour moi, l’atout principal de ce titre réside dans les personnages, qui sont rapidement très nombreux et très intéressants. Je pense évidemment à Billy et Toaster, qui viennent d’assister à la scène. Billy est un humain assez énigmatique, avec un look stylisé cow-boy des temps modernes, et Toaster est un panda roux bipolaire. Dans les faits, ils me font un peu penser à Peter Quill et Rocket des Gardiens de la Galaxie. La bipolarité de Toaster me fait également penser à Lunch de Dragon Ball, à la différence que lui n’a pas besoin d’éternuer pour changer de comportement.

Il y a également d’autres personnages secondaires que je ne vous dévoilerais pas, comme par exemple un rival pour Helio, qui apporte tout de suite une autre dimension au récit. Hope n’est pas en reste non plus, et se révélera plus interessante que prévue, loin d’être seulement la pauvre fille à sauver.

Bref, ce premier tome est très réussi. L’auteur n’en fait jamais trop, il sait habilement utiliser les codes du genre, sans pour autant les copier. De plus, il n’a pas besoin de plusieurs tomes pour lancer son titre. Je vais donc suivre ce manga avec le plus grand intérêt, et je vous invite à en faire de même, après tout ça ne fait pas de mal de soutenir des auteurs français 😉

Une réflexion au sujet de « Wind Fighters »

  1. Je te rejoins sur ton avis, je trouve ce premier tome très réussi et très dynamique. L’action et les explications se mélangent bien, qui ne ralenti par le rythme de lecture. Je vais suivre cette saga de très près aussi 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s