Manga

Sayonara Miniskirt – Tome 1

Sayonara Miniskirt 1

Autrefois membre d’un groupe de J-pop, Nina a vécu une agression au couteau lors d’une rencontre avec des fans et ne s’en est jamais remise. Elle décide de retourner au collège mais sous une apparence plus masculine en coupant ses cheveux et en portant l’uniforme des garçons. À la suite d’une vague d’agressions envers les filles, les élèves du collège échangent entre eux sur le sujet.


Voilà un titre que je n’avais pas spécialement vu venir, et sur lequel je suis donc tombé par hasard, pour mon plus grand plaisir. On découvre la jeune Nina, chanteuse principale dans un groupe de J-Pop qui va se faire agresser au couteau par l’un de ses fans. Six mois plus tard, on la retrouve au lycée, les cheveux courts et l’uniforme masculin (chemise+ pantalon). Elle a quitté son groupe et n’a que peu de contact avec les autres.

Ce manga dénonce le regard des hommes envers les femmes, qu’ils jugent sur leurs apparences. Sous prétexte qu’elles portent des jupes, (mini ou pas là n’est pas la question) ces derniers considèrent qu’ils ont le droit de les juger, de les noter, et gare à celle comme Nina qui oserait porter un pantalon.

À l’heure ou de plus en plus de femmes, subissent du harcèlement de rue, sous prétexte qu’elles portent une jupe, une robe, ou un décolleté, ce manga vise juste, et n’hésite pas à dénoncer les filles qui trouveraient ça normal. Il y a justement une élève, la plus populaire, qui porte une mini-jupe, et qui ne voit pas où est le mal de se faire harceler et juger par ses comparses masculins. Un peu comme si c’était normal.

Autre point important, il y a des agressions qui ont lieu dans quelques lycées, et la personne s’attaquerait aux jeune lycéennes qui rentre seules. Suite à ça, des mesures sont prises dans les train Japonais, avec des wagons réservés aux femmes par exemple, afin d’éviter les frotteurs, ce qui ancre le récit encore plus dans la réalité.

Sayonara Miniskirt frappe très fort, et surtout très juste. Là où certain titres font dans la demi-mesure ou se montrent trop violent, celui-ci réussi à dénoncer le harcèlement ordinaire et on l’espère à faire réfléchir.

11 réflexions au sujet de « Sayonara Miniskirt – Tome 1 »

  1. Une belle surprise pour ma part aussi, la seule chose qui me chiffonne, ce sont les dessins, pas du tout à mon goût… Trop mignon + jeunesse ^^! Bref trop identique à ce qu’on voit dans son magazine jap, le Ribbon. Le reste et vraiment très bon en particulier la petite note de thriller inattendu qui arrive comme un 2e effet kiss cool xD

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s