Romans

Miroir, miroir

Miroir, miroir.jpg

La Méchante Reine n’a pas toujours été mauvaise…

Il était une fois une jeune femme qui ignorait qu’elle était belle. Si belle qu’un roi en tomba éperdument amoureux. Il l’épousa et l’emmena vivre dans son château, avec sa fille. Entourée par l’amour du roi et de cette petite fille qu’elle aimait comme sa propre enfant, la nouvelle reine s’épanouit.

Malheureusement, la guerre éclata et le roi y laissa la vie. Le coeur de la reine se brisa, se flétrit. Elle se retrouva seule à la merci d’un miroir maudit qui chaque jour lui rappelait sa triste enfance, malmenée par un père détestable.  Chaque jour qui passait l’éloignait un peu plus de Blanche-Neige – jusqu’au matin où Blanche-Neige devint la plus belle de toutes, et où la reine réclama son coeur…

Voici l’histoire de celle qui voulait être la plus belle. 


Blanche Neige est le tout premier Disney que j’ai vu, et il reste sans doute mon préféré, bien qu’il date quand même pas mal. J’avais donc peur de voir mon histoire fétiche modifiée par un livre qui nous proposait d’en apprendre plus sur la méchante reine.

Avec Miroir, Miroir nous avons le premier tome de la collection Disney Vilains. Cette collection m’intéressait, car contrairement à Twisted Tales, tous les romans sont écrit par la même auteure Serena Valentino. Et accessoirement, je ne suis pas un grand fan du genre What if ^^

Ce court roman de 200 pages va retracer la vie le la reine, de son enfance, en passant par son mariage avec le roi et jusqu’à ce qu’elle devienne mauvaise et aigrie. Ce titre apporte un vrai plus au dessin animé, car on va comprendre pourquoi elle va devenir si mauvaise.

Durant ma lecture, j’ai eu beaucoup de peine et de compassion pour cette reine qui n’aura accumulée que les malheurs autour d’elle, et dans un sens, je comprends un peu son ras-le-bol car elle a sans cesse ce sentiment d’abandon. Personne ne l’aura jamais vraiment écouté et ne se sera vraiment soucié d’elle.

Bourrée de bonne idées, ce titre nous en apprendra beaucoup sur le fameux miroir magique, nous présentera aussi les étranges sœurs qui semblent influer sur plusieurs histoires et nous fera regarder le célèbre dessin animé d’un œil nouveau. C’est un vrai complément qui étoffe le cultissime Blanche neige et les sept nains.

Le seul bémol vient de l’édition de Hachette Heroes qui a quelques coquilles assez désagréables, et le prix, car on a 200 pages pour 15€, et croyez-moi, c’est écrit assez gros… Un format poche aurait été préférable 😉

4 réflexions au sujet de « Miroir, miroir »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s