Comics

The Boys Tome 1

The Boys 1

Résumé

Dans un monde où des super-héros sillonnent le ciel ou rôdent dans la nuit, quelqu’un doit faire en sorte qu’ils ne dépassent pas les bornes. Et ça, c’est le boulot de Billy Butcher, du P’tit Hughie, de la Crème, du Français et de la Fille. Les petits gars de la CIA, une équipe de gens dangereux. Ça tombe bien, puisqu’ils luttent contre la force la plus redoutable de la Terre : les gugusses à super-pouvoirs. Certains super-héros doivent être surveillés. D’autres doivent être contrôlés. Et certains, parfois, doivent dégager. C’est là qu’interviennent nos p’tits gars.


Mon avis

Avec la série Tv diffusée actuellement sur Amazon prime Vidéo, on a beaucoup entendu parler de The Boys. Pour ma part, c’était une totalement découverte, car je n’avais jamais lu le comics. Après avoir englouti la première saison de la série Tv en 24h, je suis donc naturellement passé sur le comics avec un premier tome vraiment très efficace.

On y retrouve le scénariste Garth Ennis, bien connu pour ses univers sombres violents, et avec un humour noir très particulier. C’est un peu le Tarantino des comics si on devait le comparer avec ce qui se fait au cinéma. Voilà, vous savez à peu près dans quoi vous mettez les pieds en ouvrant l’un de ces titres.

Ici on est plongé dans un monde similaire au notre, à un petit détail près. En effet, les États-Unis ont la chance voir apparaitre des super-héros depuis plusieurs années, et ceux-ci gèrent donc toute les situations les plus graves, un peu comme on le voit dans les comics DC ou Marvel.

Il y a une inspiration très DC dans The Boys, avec des personnages ressemblant à ceux de la Justice League. Le protecteur par exemple est clairement Superman. Train A est Flash et ainsi de suite… Il y a en tout sept super héros majeurs qui sont vraiment adulés, ils se font appelés tout simplement « Les Sept » et travaillent pour une immense entreprise d’armement : Vought American Consolidated.

On pourrait donc penser que c’est génial et que la vie est belle, mais pas du tout ! Le titre commence avec un couple qui vont à la fête foraine, jusque là, tout va bien, sauf que Train A, qui traquait un criminel, va par mégarde tuer la femme de Hughie, un jeune écossais. Un petit dédommagement financier pour que ce dernier ne dévoile rien et l’on se rend compte que l’entreprise Vough n’est pas si parfaite que ça.

Dès lors, LE personnage du titre va arriver en la personne de Billy Butcher, ex agent de la CIA qui semble avoir une dent contre « Les Sept ». Ce personnage est sombre, cynique et désabusé. Dans l’esprit il me fait beaucoup penser au Punisher ou encore à Negan de Walking Dead. Butcher va donc recruter Hughie afin de lui montrer ce que sont réellement les « Super » et plus particulièrement « Les Sept ».

En parallèle, on va suivre Stella, qui vient de quitter sa campagne pour rejoindre les Sept, et qui va vite se rendre compte qu’elle vient de mettre le doigt dans un système qui veut tout contrôler. Son apparence, ses propos, sa communication, tout. L’entreprise Vough utilise les super comme des produits marketing et capitalise énormément dessus. Et s’ils sont passés de mode ou qu’ils ne se plie pas aux règles, alors retour à la case départ.

En seulement 6 chapitres, Garth Ennis pose la base d’un univers cohérent, passionnant, violent, difficile mais terriblement réaliste. On est loin de l’univers gentillet des chez Marvel ou DC. Dans The boys, les super héros ne sont pas parfaits, loin de là, et leur erreurs peuvent couter très cher…

Emoji super

Editeur : Panini Comics
Genre :
Fantastique
Nombre de pages :
224
Prix :
13
Prix numérique :
8,99€
Nombre de tomes :
1/19 (terminé)

 

Xander

 

8 réflexions au sujet de « The Boys Tome 1 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s