BD·Comics

Après l’enfer Tome 1

Après l’enfer.jpg
Résumé

La guerre de Sécession s’est achevée. Trois anciens confédérés reviennent du chaos sur les terres dévastées d’un Sud exsangue. Leur chemin va croiser celui de deux jeunes filles : Dorothy qui a vécu le pillage de sa ferme comme une tornade et Alice qui semble s’être réfugiée de l’autre côté du miroir pour oublier. Elles sont toutes deux dans un monde qu’elles ne connaissent plus. Ces cinq âmes errantes vont chercher une raison d’accepter la réalité. Ensemble, ils tenteront de retrouver leur humanité au milieu des ruines laissées par cette guerre fratricide.


Mon avis

Ce premier tome de « Après l’enfer » nous plonge dans une ambiance glauque et oppressante où la violence et la désolation sont tout ce à quoi ont droit les victimes collatérales d’une guerre fratricide qui a scindé un pays en deux.

C’est donc au lendemain de la guerre de sécession américaine que nous découvrons une héroïne meurtrie qui a tout perdu. Les états sudistes ayant perdus la guerre, d’horribles pillages et de monstrueux massacres sont le nouveau quotidien d’une population déjà à genoux. Essentiellement des femmes, privées d’hommes pour les protéger, se retrouvent à la merci de bandes armées qui compte bien profiter de la situation pour s’enrichir.

Pour ceux qui y aurait pensé en lisant le résumé de cette bande dessinée, vous pouvez tout de suite oublier la belle et douce histoire d’ « Autant en emporte le vent ». Ici, tout est cru, tout est sanglant et tout est terriblement dérangeant. Sur un fond subtil et poétique d’œuvres connus de tous, « Après l’enfer » nous présente une réalité choquante.

D’ « Alice au pays des merveilles » au « Magicien d’Oz » nous voyageons mentalement sans pour autant quitter cette Amérique sudiste au prise avec tant de souffrance. Même si les premiers instants de lectures peuvent être un peu compliqués à appréhender, on comprend très vite ce monde de terreur dans lequel on vient de mettre les pieds. On repère très vite les deux camps ennemis. Il est d’ailleurs très aisé de reconnaitre les vainqueurs des vaincus… On s’attache très vite aux personnages qui nous sont présentés.

Toute l’horreur du tableau qui s’étale sous nos yeux est magnifié par un style graphique et une colorisation sublime qui appui avec justesse le propos énoncé ici. C’est une aventure sordide que nous allons suivre au fil de notre lecture. Chaque page étant plus intolérable que la précédente, le lecteur en viendra à développer une curiosité presque morbide pour la suite des évènements.

Émaillée de faits historiques à vous faire dresser les cheveux sur la tête, cette bande dessinée est pourtant plus à classer dans la catégorie des divertissements. Cette intrigue aux multiples retournements de situations tient parfaitement son public en haleine et on a déjà hâte de pouvoir se plonger dans les pages du tome 2 de « Après l’enfer ».

Si vous n’êtes pas une âme trop sensible et que cette période post guerre de Sécession ne vous effraie pas, je vous conseille sans hésiter la lecture de « Après l’enfer », une bande dessinée qui ne plaira pas à tout le monde mais qui pourtant d’une très grande qualité.

Emoji super

Editeur : Bamboo
Nombre de pages : 54
Prix papier : 14,90€
Nombres de tomes : 1/?

Opale

3 réflexions au sujet de « Après l’enfer Tome 1 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s