BD·Comics

Mémoires d’outre-espace

Memoires d’outre espace
Résumé

Antérieures aux grandes sagas qui ont fait connaître Enki Bilal dans le monde entier (La Trilogie Nikopol, La Tétralogie du Monstre), huit histoires courtes originellement parues dans l’hebdomadaire Pilote entre 1974 et 1977, et réunies en recueil dans une nouvelle édition. Bilal y manifeste son goût de toujours pour les récits de science-fiction, laissant transparaître, au fil de ces historiettes souvent ironiques, un sens de l’humour très communicatif. Une redécouverte bienvenue.


Mon avis

Ce premier tome de « Mémoires d’outre-espace » réuni huit histoires courtes écrites par Enki Bilal. Il s’agit ici de petites nouvelles écrites avant ses sagas les plus connues telles que « La Trilogie Nikopol » ou « La Tétralogie du Monstre » (qui sont d’ailleurs toutes deux de véritables chefs d’oeuvre). Bien entendu, la portée de ces récits, qui se lisent très rapidement, n’a rien à voir avec l’aboutissement et la complexité des sagas que je viens de citer. On distingue tout de même le style unique de cet auteur si particulier. Entre son légendaire humour noir et ce cynisme omniprésent dans toutes ses oeuvres, Bilal se reconnait à des kilomètres. Son style graphique est aussi très particulier et se repère au premier coup d’oeil.

Ces courtes histoires ont été écrites dans les années 70, mais le coup de crayon du maitre n’a pas à rougir en comparaison de son style actuel. La lecture est fluide, les décors sont très travaillés et les personnages toujours aussi unique. Pour ma part, j’ai adoré lire ce recueil dans lequel les histoires s’enchainent sans se ressembler. On ne sait jamais vraiment sur quoi on est susceptible de tomber. Et c’est ce suspense qui rend la lecture de « Mémoires d’outre-espace » si délectable ! La nature humaine est comme toujours passée au microscope. Parfois le récit présenté ressemble à n’importe quelle histoire de science-fiction, parfois c’est l’absurde qui prend les commandes et vous surprend tout en vous faisant réfléchir.

Tous les fans de Enki Bilal seront ravi de découvrir (ou redécouvrir) ces bandes dessinées méconnues d’un auteur qui depuis leur écriture a largement fait ses preuves. Pour tous les autres, ce petit recueil vous permettra de découvrir l’univers de cet artiste si étrange et fascinant sans vous lancer directement dans la lecture d’une saga longue et complexe. « Mémoires d’outre-espace » est donc à conseiller à tous ceux qui souhaitent découvrir la science-fiction sous un angle très peu exploité, celui de la nature humaine et de ses conséquences.

Emoji super

Editeur : Casterman
Genre :
S-F
Nombre de pages :
48
Prix :
15,50€
Nombre de tomes :
One-shot

Opale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s