BD·Comics

Tantale et autres mythes de l’orgueil

Tantale.jpg
Résumé

Ne vous mesurez pas aux dieux…Tantale, roi de Phrygie, est un être humain exceptionnel. À tel point qu’il est régulièrement invité à la table des dieux de l’Olympe, un honneur dont peu de mortels peuvent se vanter. Tantale se persuade tellement qu’il est exceptionnel qu’il se met à se prendre lui-même pour un dieu, contrevenant malgré les mises en garde de son fils au péché le plus fondamental chez les grecs : l’hybris, l’orgueil démesuré. Le mythe de Tantale, ici raconté avec d’autres mythes comme ceux d’Ixion et de Niobé (la fille de Tantale), illustre de manière parfaite ce concept de l’hybris omniprésent dans la mythologie grecque et les punitions qui en découlent…


Mon avis

« Tantale et autres mythes de l’orgueil » est un nouveau venu dans la saga de « La sagesse des mythes » mise en place par Luc Ferry. On ne présente plus cette collection qui parait depuis maintenant un bon moment aux éditions Glénat.

Cette fois-ci, c’est le thème de l’hybris qui va être mis en avant tout au long de cet album. L’orgueil qui pousse les humains à défier les dieux est un sujet duquel on pourrait parler en long et en large. Mais quoi de mieux que de le représenter au fil de différents mythes, de différentes histoires.

Dans « Tantale et autres mythes de l’orgueil » nous allons donc découvrir quelques personnages ayants tous du payer le prix de leur hybris. Il y a bien entendu Tantale dont la punition aura été à la hauteur de son pécher. Mais nous découvrirons aussi le destin d’Ixion qui n’aura pas eu peur de commettre un parricide. La reine Niobé, fille du fameux Tantale, devra également subir son lot de malheurs pour avoir osé se comparer à la déesse Léto et pour avoir imaginé sa progéniture au dessus d’Artemis et d’Apollon, eux-même enfantés par Léto. Pour finir, ce sera Phaéton, le fils d’Hélios, qui devra subir un sort terrible après avoir commis ce péché d’orgueil dont tant d’humains ont été victimes avant lui.

Cette bande dessinée, se compose donc plus comme une succession de petites nouvelles, de petits récits décousus, qui sont reliés les uns aux autres par le même péché, ainsi que par ses protagonistes. J’ai vraiment beaucoup aimé cette façon originale de proposer un petit kaléidoscope de mythes et personnages tous plus intéressants les uns que les autres.

Cette collection est vraiment d’une qualité exceptionnelle. Elle nous propose des vulgarisations très accessibles et permet ainsi au plus grand nombre de découvrir une mythologie pleine d’aventure, de mystères et d’une philosophie terriblement intéressante.

Le dossier proposé en fin d’album expliquant « La postérité des mythes de l’orgueil dans l’écologie contemporaine » est un petit bonus très agréable qui viendra parfaire la culture générale du lecteur, décortiquant un peu plus le sujet qui a déjà été bien creusé au fil de la bande dessinée.

Emoji super

Editeur : Glénat
Genre : Mythologique
Nombre de pages : 56
Prix : 14,50
Nombre de tome : One shot

Opale

2 réflexions au sujet de « Tantale et autres mythes de l’orgueil »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s