Manga

Gigant Tome 2 / Ultramarine Magmell Tome 3

Rebonjour tout le monde !

je vous retrouve pour un deuxième article, avec deux titres ! D’un coté, on va aller voir comment évolue Gigant avec un intrigue assez tiré par le cheveux, et de l’autre, on ira voir si notre cher yin Yô s’en sort dans Ultramarine Magmell !


Gigant 2Gigant Tome 2

Chroniques du tome précédent

On vous en parlait la dernière fois avec la chronique du premier tome, mais Gigant est, tout comme les autres manga de Hiroya Oku, un ovni. Un chose est certaine, avec ce mangaka on ne sait jamais à quoi s’attendre. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est imprévisible. Si vous avez lu Gantz et Last Hhero Inuyashiki, vous savez de quoi je parle.

Pour autant, le succès n’est pas toujours au rendez-vous, et bien que j’adore vraiment ce que fait ce mangaka, je peux comprendre que ça ne plaise pas à tout le monde. Parfois trop flou, parfois trop dispersé, on a souvent l’impression qu’il ne sait pas ou le conduira son histoire. De plus, il a un rapport avec les femmes assez particuliers, ce qui peut rebuter par moment.

Ce deuxième tome de Gigant ne déroge pas à la règle. Toutes les qualités du mangaka sont là, mais on y trouve aussi ses défauts. L’histoire progresse bien et la relation entre Papiko et Rei avance d’un grand pas en avant puisque ces derniers décident de sortir ensemble. Si le couple est plutôt mignon et mets en avant Papiko, car on voit qu’elle est ravi de tomber sur un mec gentil, j’ai trouvé que la manière dont ils se mettaient en couple était assez maladroite. Dans un premier temps, Papico refuse, mais elle fini par céder à force de voir Rei pleurer. C’est bizarre, on à le sentiment qu’elle se met avec lui par pitié. Je ne pense pas que ce soit la meilleure manière pour créer un couple, mais bon, admettons.

La première moitié du tome est donc consacré à nos deux tourtereaux, qui filent le parfait amour (tout en se cachant quand même) mais très vite, les choses dégénèrent dans la ville, avec des attaques de plus en plus répétées, et surtout l’apparition du Dieu géant destructeur. Sur le site Enjoy The End, les votants ont demandés que la population de la ville soir réduite à un million de personnes. Papico, qui possède toujours la faculté de modifier sa taille à volonté, va donc, telle un Titan affronter l’immense Dieu destructeur, dans un combat que l’on suivra sans doute au prochain tome.

Comme je vous le disait, c’est toujours WTF avec ce mangaka et personnellement c’est ce que j’apprécie chez lui, mais je pense que ce ne sera pas le cas de tout le monde ^^

Emoji bien


Ultramarine Magmell 3Ultramarine Magmell Tome 3

Chroniques des tomes précédents

Déjà le troisième tome de cet excellent manga, pour lequel il est assez difficile de faire une chronique, tant les événements sont complexes. Alors je pourrais vous les détailler, mais ça serait vous gâcher les belles surprises que nous révèlent ce nouveau tome.

On suit toujours Yin Yô qui s’est lié avec les personnes rencontrées dans le tome précédent. Rapidement, il va prendre la tête de cette équipe, et surtout il va leur expliquer comment tirer avantage de la zone dans laquelle ils sont. Il est clair que Yin Yô est au-dessus des autres, et c’est encore plus flagrant dans ce troisième tome.

À son contact les gens qui l’entourent deviennent meilleurs. Que ce soit dans les combats avec de nouvelles aptitudes, ou dans leur façon de voir les choses. Yin Yô a une réelle influence sur les gens. Il est un leader naturel, et même si parfois il peut avoir un air détaché, on se rend de plus en plus compte qu’il ne laisse jamais tomber personne.

D’ailleurs il n’oublie pas son but premier, celui de retrouver Emilia qui est retenue prisonnière par un mystérieux inconnu qui semble plutôt inquiétant. Mais l’affrontement viendra sans doute dans le tome suivant, puisque le cliffhanger de fin nous laisse sur un très page avec les deux hommes face à face.

Ce troisième tome était donc très bon. Il y avait de l’action, mais aussi beaucoup d’explications, avec souvent beaucoup de texte à lire. Parfois c’est un peu lourd, car si on est attentif, on comprends comment tout fonctionne, mais bon, mieux vaut avoir trop d’explications que pas assez, surtout avec un univers aussi riche que celui-ci.

Une fois de plus Ultramarine Magmell se révèle efficace avec des combats visuellement très beaux, et très travaillés, sans oublier un univers en constant développement. Le titre ne stagne jamais et se renouvelle toujours, ce qui le rends encore plus passionnant !

Emoji super


Et vous les amis, connaissez vous ces deux manga ?  j’ai remarqué qu’on en parlait peu, alors qu’ils sont pourtant très bons. Les avez vous testés, et si oui, qu’en pensez-vous ?

 

Xander

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s