Manga

Ladyboy vs Yakuzas – L’île du désespoir Tome 1

lady-boy-vs-yakuza-1-akata

Résumé

Kouzou Kamashima était un jeune yakuza plein de potentiel. Oui, mais voilà… Ce jeune premier a eu la trop mauvaise idée de coucher avec la fille ET l’épouse de son big boss. Et comme tout se sait, chez les mafieux… Le parrain japonais, fou de rage, décide alors de se venger, et sa punition est terrible : de force, il fait opérer le pauvre Kouzou, pour lui retirer… ses bijoux de famille ?! Devenu transsexuel malgré lui, Kouzou est ensuite envoyé sur la pire île du monde entier : l’île du désespoir absolu, où vivent reclus des yakuzas sans foi ni loi. Ces derniers, privés depuis des années de présence féminine, voient en l’arrivée de « la » pauvre Kouzou un signe du destin : enfin, ils vont pouvoir assouvir leurs pulsions sexuelles. Dès lors, commence une terrible course poursuite entre Kouzu – pas encore habitué(e) à son nouveau corps – et une bande de dégénérés fous furieux prêts à tout… Y compris à s’entretuer !


Mon avis

Rholalala… comment vous parler de ce manga…. Je ne crois pas avoir lu un titre aussi fou que celui-ci dans la collection WTF ?! des éditions Akata. Pourtant, des titres barrés, il y en a, avec entre autre, Magical Girl Holy Shit et Tu seras un saumon mon fils, qui jusque-là étaient vraiment les plus fous. Mais Ladyboy vs Yakuza les surclasse totalement dans le coté loufoque !

Ce premier tome est un grand n’importe quoi, mais diablement bien fichu, car on adhère tout de suite au délire. Et c’est là que le mangaka fait fort ! Si vous avez lu le résumé, vous voyez le délire, mais personnellement je ne pensais pas que ce serait à ce point !

Bon OK, Kouzou Kamishima est un yakuza assez crétin sur les bords, qui ne se rend pas bien compte que coucher avec la fille et le femme du boss est une très mauvaise idée. Mais que dire de son boss justement qui lui est encore plus fou ! Le tuer ? Non, trop simple ! Ce serait tellement plus malsain de le transformer en femme avec de multiples opérations et l’envoyer sur une île, qu’il a acheté spécialement pour l’occasion, et y lâcher 100 délinquants sexuels tous plus pervers les uns que les autres, et leur donner comme moyen d’évasion, l’obligation de coucher avec Kouzou !!

Et croyez-moi, ça ce n’est que le pitch de départ, qui est rapidement posé dans le premier chapitre ! Dès ce premier tome, le manga va beaucoup plus loin et nous plonge dans un délire malsain comme rarement j’en ai vu. Alors, malsain dans le bon coté de la chose car ça reste drôle. Ce titre n’est pas crédible pour un sou et il faut le prendre au second voir dixième degré. Rappelons bien que c’est une fiction totalement WTF?! 😉

Ce que j’ai apprécié dans ce tome, outre le coté délirant des 100 pervers qui s’agressent régulièrement et qui ne pense qu’à une chose c’est coucher avec Kouzou, c’est surtout la profondeur du personnage principal. Vous allez me dire que j’arrive quand même à trouver un titre tel que celui-ci profond ? Et bien oui, car derrière les délires complètement fous, il y a Kouzou qui est très vite attachant parce que c’est un benêt. On va voir quelques flash-backs sur son enfance, notamment avec sa relation particulière qu’il avait avec son père, qu’il idéalisait.

L’enfance de Kouzou n’était donc pas des plus facile, on peut même dire qu’il a eu une vie bien pourrie, et que pour s’en sortir, il a décidé de vivre sa vie à fond, en se vautrant dans la luxure, quitte à aller trop loin avec la femme et la fille de son boss.

Il faudra voir comment le manga va évoluer, je pense que je reviendrais dessus lorsque je l’aurais terminé (il ne dure que 5 tomes) mais sachant que c’est du Akata, je me dis, et je perçois à la lecture de ce premier tome, que derrière le délire assumé du mangaka, il y a un fond assez intéressant. Je ne connaissais pas du tout ce mangaka, mais j’aime beaucoup ce qu’il propose dans ce premier tome. Je sais qu’il a également écrit La métamorphose, un one-shot, et qu’il devrait revenir en 2020 toujours, aux éditions Akata.

Emoji bien

Editeur : Akata
Genre :
Seinen
Nombre de pages :
208
Prix :
7,95€
Nombre de tomes :
1/5 (terminé)

Xander

9 réflexions au sujet de « Ladyboy vs Yakuzas – L’île du désespoir Tome 1 »

Répondre à L’envers du manga Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s