Manga

L’ère des Cristaux Tome 1

Ere cristaux 1.jpg

Résumé

Dans un très lointain avenir, les humains ont disparu. Ne reste qu’une nouvelle forme d’êtres vivants minéraux, les “gemmes”, se livrant à une guerre contre les Séléniens, une race lunaire mystérieuse. Chez ces êtres de cristaux, la valeur guerrière tient à la résistance du cristal. Phos, être de cristal fragile, tente d’exister dans un conflit pour lequel il n’est pas taillé. Incapable de guerroyer, il s’attèle alors à rechercher les origines du conflit dans l’Histoire de leur monde. Qui, de l’historien ou du combattant, mettra fin à la guerre ?


Mon avis

Il y a un moment que je voulais essayer ce titre, et je m’étais d’abord tourné vers la version animé, disponible sur la plateforme ADN. Je n’ai pas tenu plus de deux épisodes, tant le design était plat et vide. Mais l’histoire avait l’air intéressante alors je me suis dit qu’il vaudrait mieux se tourner vers le manga, car très souvent, rien ne vaut le format original.

Bon, pour le design, ça reste encore étrange, mais ça passe mieux. Les cases sur fond blanc m’ont moins dérangées que le vide étrange qu’il y avait dans l’animé. D’ailleurs je trouve que ce manga n’a pas un style manga, mais plutôt BD. Les visages des personnages et leur morphologie sont très différents de ce qu’on a l’habitude de voir. Il y a un effort à faire de notre part pour essayer de passer outre (chose que je n’avais pas forcément faite lors de mon test sur l’animé).

Je me suis donc intéressé à l’histoire, qui est quand même le cœur de toute œuvre, et là aussi, ce n’est pas facile d’accès. On est sur Terre très loin dans le futur et le monde tel qu’on le connait s’est effondré. Il ne reste plus que 28 personnes qui sont des nouveaux êtres évolués, qu’on appelle les « gemmes » et qui sont issus des divers minéraux.

La première chose qui frappe chez ces êtres, c’est qu’il n’y a ni hommes ni femmes. Mêmes si certains ont des looks féminins ou masculins, ils sont tous asexués, puisqu’ils sont une forme de vie totalement minérale. C’est une bonne chose car je trouve que de fait, ils ne viennent pas se ranger dans telle ou telle catégorie. Le soucis, c’est que parfois, on a un peu du mal à les différencier, surtout pour les personnages secondaires et il faut être donc assez attentif aux prénoms et aux tenues.

L’histoire en elle-même est assez nébuleuse, car on comprends vite que chacun a un rôle, et qu’ils doivent se protéger contre les séleniens, des êtres qui viennent du ciel et qui attaquent toujours en journée. Le manga débute alors qu’une gemme vient d’être détruite. Immortelles, les gemmes mettent malgré tout un certain temps à reprendre forme car il faut réunir tous les morceaux et réparer l’être détruit.

Ouais, je sais, c’est vraiment très spécial comme lecture, et moi-même ne suis pas certain d’avoir tout compris ^^

Néanmoins, au milieu de tout ça, on va suivre le personnage de Phos, une gemme qui n’a pas d’aptitude particulière et qui est considéré comme le plus faible de tous. Entièrement fait de cristal, il a une dureté de 3,5 et est de fait très fragile. Il ne peut donc pas combattre les séléniens et a encore plus de mal que les autres à trouver sa place. Mais un jour, il va avoir la lourde tache d’écrire l’histoire naturelle de son peuple. Il ira rencontrer ses congénères, et les suivre afin de notifier tout cela, pour laisser une trace.

C’est grâce à Phos, que l’on va se plonger petit à petit dans cet univers riche et complexe. À la manière d’un tranche de vie, on va le voir découvrir des personnages comme Bort, Diam ou l’énigmatique Cinabre. Peu à peu, via le caractère de certains, on va comprendre que tout n’est pas rose pour eux, et qu’ils sont pour la plupart totalement perdus, ne sachant pas vraiment quelle est le but de leur existence.

L’ère des Cristaux est clairement un titre qui demande au lecteur un certain investissement. La lecture de ce premier tome m’a demandée un réel effort, et je trouve que les choses s’améliorent au fil des pages. Il faut accepter d’être perdu et de se laisser porter par l’univers qui est pour le coup, très original. Moi qui me plaint souvent que le manga manquent d’originalité, cette fois-ci je suis servi !

Il faudra quand même que je lise le tome suivant, voir peut-être celui d’encore après afin de voir comment tout cela évolue, car pour l’instant, ce manga tient plus d’une expérience philosophique et métaphysique qu’autre chose. Pas déplaisant, assez déstabilisant, mais à voir par la suite.

Emoji bien

Editeur : Glénat
Genre : Seinen
Nombre de pages : 196
Prix papier : 7,60€
Nombres de tomes : 9/10 (en cours)

Xander

 

10 réflexions au sujet de « L’ère des Cristaux Tome 1 »

  1. J’ai partagé ton sentiment lors de cette lecture, moi aussi j’étais perdue alors que je trouvais l’univers terriblement original et que j’avais envie que ça me plaise, mais du coup, à l’inverse, ça ne m’a pas poussé à lire la suite.
    Je reste tout de même ouverte parce qu’à force de voir les gens en parler en bien sur les réseaux sociaux, je suis très intriguée et je n’ai pas envie de passer à côté de quelque chose, mais ce ne sera pas pour de suite…

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore quand tu expérimenté des manga improbables, ça fait découvrir un univers même si perso je reste très classique dans mes lectures manga. Sur tes aperçus j’aime bien le dessin épuré qui peut rappeler un style Vivès en Bd…

    Aimé par 1 personne

  3. Oui, c’est très particulier
    eh bien au moins tu es servi niveau originalité XD
    Tiens je n’ai pas pointé l’anime jusqu’au bout, épisode 7 sur 12, alors est ce que j’ai oublié de pointer ou oublier de regarder la suite….2017….mmh allez savoir….
    C’est toute une expérience XD

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s