Manga

Natsuko No Sake – Soirée Privée Vega en partenariat avec OSAKE Espace Japon

Natsuko No Sake img1.jpg

A l’occasion de la sortie du manga Natsuko no Sake d’Akira Oze aux éditions Vega, une soirée de présentation a eu lieu à Espace Japon (qui est un espace culturel franco-japonais à Paris) en partenariat avec OSAKE. On nous a présenté le manga dans un premier temps, puis nous avons pu déguster du saké traditionnel et industriel accompagné de spécialités japonaises. Je remercie les éditions Vega, Espace Japon et OSAKE pour nous avoir offert cette soirée passionnante sur le manga et le saké.


Présentation de l’œuvre

Stéphane Ferrand

En rentrant dans l’Espace Japon, on pouvait observer des planches du manga accroché sur les murs. Efficace pour capter directement l’attention, je m’empresse d’aller observer ces planches. Celles-ci allaient permettre à Stéphane Ferrand (qui je le rappelle, est le créateur et dirigeant du groupe d’édition Nexusbook. Fusionnant avec Steinkis, ces deux groupes forment les éditions Vega) d’illustrer ses mots dans sa présentation de Natsuko no Sake.

Il commença par nous expliquer que le saké en France commence a être vendu un peu partout, que cela se popularise de plus en plus; alors pourquoi ne pas sortir un manga parlant de saké ? Qui plus est, des manga traitant de saké en France il n’y en a pas. Ce manga parle de saké comme les Gouttes de Dieu parle du Vin. Cette façon de traiter le vin ou le saké, avec des détailles techniques et gustatives, permet au manga de trouver de nouveaux lecteurs notamment ceux lisant peu de manga ou pas du tout.

Le manga, bien que sorti en 1988, s’ancre parfaitement encore dans notre temps. En effet Natsuko doit reprendre la brasserie familiale et traditionnellement ce milieu est tenu par des hommes. Elle devra être forte pour avancer tout en affrontant les préjugés. De plus le manga parle d’un combat qui est toujours d’actualité, saké traditionnel contre le saké industriel à grand rendement.

Satoko Fujimoto

La traductrice Satoko Fujimoto était présente à la soirée et a pu nous parler de son travail. Elle nous a expliqué que la traduction fut très délicate à cause de mots ou d’expressions très complexe à traduire, tellement que parfois plusieurs jours étaient nécessaire avant de comprendre leur sens et pour pouvoir donner une traduction la plus fidèle et cohérente possible. Surtout que le manga explique précisément les étapes de la conception du saké traditionnel, il fallait donc être pointilleux. Même dans la version original, des mots et expressions ne seront pas compris aujourd’hui par les japonais.

Pour cela, Satoko Fujimoto à travaillée avec Vega pour pouvoir proposer un confort de lecture optimal. En effet sur les rabats du manga, vous trouverez des traductions / définitions de mots et expressions qui vous seront utile tout au long de la lecture. Cela permet aussi de ne pas bourrer d’informations les planches du manga.

OSAKE

Nous avons eu l’honneur de rencontrer Siméon Molard et Julien Casorla, les dirigeants de OSAKE (une structure qui a pour ambition de démocratiser le saké japonais en France).

Ils importent du saké traditionnel dit Junmai, issus de 6 brasseries japonaises qu’ils représentent en Europe.

OSAKE est partenaire avec Vega pour ce manga. Après lecture du manga pour essayer de relever des erreurs de traductions par exemple, les spécialistes du saké Siméon et Julien, nous ont fait part que si le manga était « sorti il y a 10 ans, ils auraient gagné du temps » dans leur travail. On a tous bien rigolé mais en effet, le manga est tellement précis et exact dans les descriptions de la conception du saké, qu’on pourrait très bien faire notre propre saké.

Mais OSAKE n’était pas juste là pour nous donner leurs impressions sur le manga, ils étaient présent pour nous parler de saké au cours d’une dégustation.

Mon avis sur Natsuko no Sake

J’ai vraiment apprécié cette lecture. Même si le premier tome fait un peu plus de 400 pages, il se lit relativement vite ! Je ne me suis ennuyé à aucun moment ! Ce n’est pas qu’un manga documentaire sur le saké, non, l’histoire de Natsuko est vraiment très touchante, et on ne peut qu’être admiratif de ses choix et actes, surtout dans le milieu traditionnel japonais. Le saké est là pour illustrer la vie de Natsuko et prend peu à peu une place très importante. Elle voudra accomplir le rêve de son frère, lui qui n’a pas pu le réaliser. Cela rend l’histoire touchante et fort en émotion.

 

L’édition Vega nous offre un confort de lecture remarquable, avec une traduction précise et fidèle à l’univers de la conception du saké. Stéphane Ferrand nous parlait de le ressemblance avec Les Gouttes de Dieu et effectivement, je retrouve les mêmes sensations en lisant Natsuko no Sake. Des sensations d’émerveillement, par moment on a l’impression de sentir le saké couler dans notre gorge ou de sentir les odeurs de la brasserie familiale de Natsuko.

Le manga nous apporte une réelle douceur, une légèreté, rempli d’émotions. C’est une histoire qui, je pense, peut toucher toutes personnes lisant ce manga.

Dégustation de Saké

Par la suite, une dégustation de saké dans une autre pièce nous attendait. Il y avait du saké traditionnel et du saké industriel. OSAKE nous invite donc à goûter les deux pour essayer de sentir les différences. Le saké est un exhausteur de goût lors du repas, c’est pour cela que sur la table plusieurs spécialités japonaises servaient d’accompagnement, afin de ressentir de nouvelles sensation en bouche. C’était un moment très convivial où tout le monde parlait, riait.

Conclusion

Cette soirée était très intéressante et passionnante en tout point. J’ai appris bon nombre de chose sur le saké grâce à OSAKE et grâce à Natsuko no Sake après la lecture. C’est une mine d’information sur la conception du saké tout en abordant des thèmes importants comme la place de la femme dans la société par exemple. J’ai adoré ce premier tome, et j’ai vraiment hâte d’avoir la suite ! Je ne peux que vous conseillez ce manga !

Emoji super

Editeur : Vega
Genre : Seinen
Nombre de pages : 400
Prix papier : 11,00€
Nombre de tome : 1/6 (terminé)

Yanmam Otaku

 

 

 

12 réflexions au sujet de « Natsuko No Sake – Soirée Privée Vega en partenariat avec OSAKE Espace Japon »

  1. Je suis très tentée par ce titre justement parce que comme tu le soulignes, il n’y en a pas chez nous sur le sake et que c’est un marqueur culturel important pour le Japon. J’ai juste un peu peur du côté vieillot des dessins et peut-être de la narration, mais vu que tu n’en parles pas, c’est peut-être juste un a priori de ma part ^^! Donc à tester !

    Aimé par 3 personnes

    1. La narration est super, la lecture est fluide et vraiment détaillé. Certains passages nous touchent et je pense que suivant ce qu’on vit nous même, on peut être touché davantage.. ensuite le dessin est vraiment magnifique, ça apporte une vraie âme au manga. Pour moi qu’il sorte aujourd’hui en France alors qu’il est sortie en 88 au Japon, je ne vois pas de réel choque temporel !

      Aimé par 2 personnes

  2. Autant ce titre ne m’interpelle pas (comme les gouttes de dieu que j’ai essayé…), mais je trouve ça intéressant de le proposer au grand public, notamment ceux qui souhaitent en savoir plus. En plus, il a l’air bien construit avec ses rabats.
    Par contre, j’avoue que j’aime beaucoup le saké que l’on vend dans certains magasins spécialisés (surtout chauffé au bain-marie hmmmm). 😀 Les maki de ta photo ont l’air trop bons.

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui comme tu dis c’est vraiment intéressant de l’avoir proposé, si ça peut toucher des personnes, faire découvrir la culture japonaise etc par ce biais c’est vraiment génial ! Surtout que le titre est vraiment très bon pour le coup !
      Oui le saké Chaud c’est bon *_* et oui les maki étaient vraiment bon :3

      Aimé par 2 personnes

  3. Superbe article comme toujours ^^.
    Les Éditions Vega ne font vraiment pas dans la demi mesure pour promouvoir leurs nouveaux titres dis donc 🙂 ça fait plaisir à voir.
    Cela m’étonne un peu qu’un manga qui parle du saké n’est jamais était licencié en France 😮

    Aimé par 3 personnes

    1. Merci !! Franchement oui, deux soirée que je passe avec eux et ils savent vraiment bien organiser tout cela !
      Et oui 😮 en tout cas qui en parle aussi bien que dans Natsuko no Sake ! Surtout que ce manga a fait vraiment fureur au Japon !! Il y a eu de nombreuses réédition, des drama etc ! Très content que Vega ait pu se procurer les droits de ce manga !

      Aimé par 2 personnes

Répondre à lespagesquitournent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s