Manga

Rubrique 18+ : Un échantillon d’amour / le parfum sucré du désir

Rubrique Hentai 18+.jpg

Elle est de retour, c’est la sulfureuse rubrique 18+ !

Si vous vous souvenez, le premier numéro avait eu lieu au mois de février, et depuis, j’avais un peu oublié de m’occuper de certains titres. Cette fois-ci encore, je reviens avec deux hentai, parus chez Niho-Niba, qui sont une fois de plus, de très bonne qualité !

Attention, cet article ne contient aucune image,  propos ou terme choquant. Aucune page explicite ne sera montrée ici, les couvertures des manga ayant étés volontairement pixelisées par mes soins. Cependant, les histoires racontées dans l’article s’adressent à un public majeur et averti.


un echantillon amourUn échantillon d’amour

Résumé

Le jour où Alice aperçoit le garçon dont elle est amoureuse discuter sérieusement avec une fille, elle décide de passer à l’action : elle s’arrange pour se faire « accidentellement » enfermer dans une pièce avec lui…
Le talent de cet auteur repose sur un équilibre parfait : des graphismes léchés aux créatures de rêve agréablement proportionnées, un soupçon d’humour et… une poignée de filles irrésistibles !

Mon avis

Si les deux premiers titres parus chez Niho-Niba nous présentaient deux histoires complètes avec l’excellent Métamorphose et le très bon Love Contest. Ici, nous avons droit à un recueil de nouvelles. Alors, vous allez me dire, les recueils en Hentai, bof, c’est toujours pareil. Et je vous répondrait que non, car chaque mangaka a une thématique, et que de fait, nous avons plusieurs histoires s’axant autour d’un thème principal très bien développé.

Avec « Un échantillon d’amour », le mangaka a choisi comme thème principal le moment où l’on avoue son amour envers celui ou celle qu’on aime. Il y a ici pas moins de treize histoires qui vont toutes nos montrer divers personnages en quête du vrai amour. Cela pourra passer par de jeune adultes, mais pas uniquement. On retrouvera par exemple, dans l’une des histoires deux adultes qui se sont perdus de vue après leur première fois, et qui vont reprendre contact bien des années plus tard, totalement par hasard et enfin avancer ensemble.

echantillon amour img1.jpg

Si l’on aurait pu penser qu’il n’y avait pas de fond dans un recueil de nouvelles et que ce n’était qu’une lecture à lire d’un main, ce n’est pas le cas ici. Évidemment, il y a des scènes de sexes, c’est la base d’un hentai, mais le mangaka parvient à véhiculer des sentiments et des situations crédibles sur la plupart de ses histoires. De plus ses dessins sont très soignées et il n’en fait jamais trop. Les hommes n’ont pas un sexe disproportionné comme cela peut parfois arriver et les femmes sont également bien dessinées, avec des corps assez réalistes dans l’ensemble. Les visages ne se ressemblent pas d’une nouvelle à l’autre, et on arrive donc à identifier parfaitement chaque protagoniste.

Si vous cherchez un hentai assez soft, celui-ci est idéal. De plus, si comme moi vous aimez les hentai pour leur thématiques et leur scénario, et non pas pour le coté émoustillant (j’ai passé l’âge de m’exciter sur du fictif) alors j’ai l’impression qu’avec Niho-Niba, on a frappé à la bonne porte !

Emoji super


Le parfum surce du desirLe parfum sucré du désir

Résumé

Dans ce recueil de 10 histoires courtes, Aduma Ren nous invite à découvrir toutes sortes de femmes : de la naïve qui cherche à convaincre l’élu de son coeur par la voie du plaisir à la forte tête qui se rend insupportable pour qu’on la fesse, en passant par celle qui saute sur son collègue parce qu’elle n’arrive plus à résister à l’excitation que lui procure son odeur.

Mon avis

Deuxième recueil de nouvelles, avec cette fois-ci onze histoires, et donc vous l’aurez compris, une nouvelle thématique. Si dans le titre cité plus haut, on abordait le moment difficile dans lequel on avoue ses sentiments, ici, on va plutôt se concentrer sur les héroïnes dont chacune est totalement différente. Dans le recueil précédent, elles étaient différentes physiquement, mais leur caractère n’était pas très poussé. On avait deux ou trois archétypes qui revenaient régulièrement. Ce n’est pas le cas dans ce recueil, on a vraiment onze personnage féminin, ayants toutes un caractère différents !

C’est clairement la force de ce manga, qui va donc pouvoir enchainer des situations assez classiques, mais qui vont très vite se révéler intéressantes puisque l’on ne sait pas comment les différentes femmes vont gérer et aborder les diverses situations. Il y a beaucoup de fantasmes dans ce manga, avec par exemple une colocataire, une soubrette, un plan à trois ou encore une île déserte, bref, des thèmes assez récurrents dans le genre. Rien de nouveau, c’est du très classique, mais c’est efficace.

Parfum sucre du desir.jpg

Le seul petit défaut que j’aurais à faire à ce titre, contrairement à « Un échantillon d’amour », c’est la finalité. J’ai trouvé que souvent ça se terminait un peu trop rapidement, et que la mise en place n’était pas très longue non plus. l’auteur va à l’essentiel, à savoir : le sexe. Alors évidemment, avec onze nouvelle sur 200 pages, il ne faut pas s’attendre à des miracles, mais l’autre recueil avait su le faire. Ici, c’est un peu moins abouti et j’ai trouvé ça dommage, car vu le travail fourni sur le caractère des onze héroïnes, on aurait aimé un meilleur développement.

Une bonne lecture, mais pas du niveau d’Un échantillon d’amour qui lui est vraiment excellent.

Emoji bien


Et voilà, ainsi se termine ce deuxième numéro de la Rubrique 18+ ! J’espère que mes avis vous auront aidés à y voir un peu plus clair dans l’univers si particulier des hentai 🙂

 

Xander

5 réflexions au sujet de « Rubrique 18+ : Un échantillon d’amour / le parfum sucré du désir »

  1. Après ma lecture de Sun-ken Rock, première lecture réellement Ecchi (voir Hentaï par moment) je me demande toujours quelle est la distinction entre du Hentaï soft (pour moi le Hentai vise avant tout à montrer des scènes de sexe) et le Ecchi que je vois plutôt comme du fan service à base de petites culottes. Si tu peux éclairer ma lanterne… Courageuse en tout cas cette rubrique sur un thème au public particulier et à l’intérêt pas toujours évident. Toujours bien d’expliquer et montrer ce qui existe.

    Aimé par 1 personne

    1. Le Hentai, c’est plutôt comme du porno en fait. Tu as tous les genres, Et certains vont être plus tranquilles que d’autres. Tu auras des scènes de sexes, mais ces dernières (les soft) seront plus douces, dans les situations. Alors que le hard, ben ça sera des trucs à bases de triolisme, de domination etc..
      À noter que au niveau des dessins, le soft est moins détaillé sur les parties intimes, alors que le hard tu vois tout, et généralement, les positions sont plus sulfureuses, avec aussi une surenchère (parfois ridicule) sur les fluides corporels ^^
      Content que ça te plaise en tout cas, c’est vrai que c’est un sujet assez méconnu, c’est pourquoi je veux en parler, car les gens ne connaissent pas, et je trouve qu’ils jugent le genre assez hâtivement, en mode c’est du porno. Alors oui, ça l’est, mais ça n’empêche pas d’avoir des histoires intéressantes avec des thématiques différentes.

      Merci pour ton commentaire en tout cas, ça fait super plaisir 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s