Manga

Avis en vrac #31

Avis en vrac

Hello les amis ! Comment allez-vous ?

On se retrouve pour une nouvelle fournée d’avis en vrac, avec cette fois-ci, trois titres de très bonne qualité ! Des histoires variées, parfois drôles, souvent touchantes, que l’on prend plaisir à lire tome après tome *-*

Nous vous souhaitons une bonne lecture 😉


Too bad im in love 2Too bad i’m in love 2

chronique du tome précédent

Voici déjà le deuxième tome de « Too bad, I’m in love ! » une série très attendue qui semble tenir toutes ses promesses. Ce shojo plutôt court (puisqu’il est déjà terminé en cinq tomes au Japon) nous immerge dans un univers de douceur où tous les sentiments semblent exacerbés. Mahiru, l’héroïne de notre histoire, est une adolescente complexée qui a du mal à faire la part des choses entre ses craintes et la réalité.

Parfois un peu caricaturale dans son comportement, elle n’en reste pas moins terriblement attachante. Maintenant qu’elle a trouvé son prince charmant en la personne de Aoi, un camarade de classe, il va lui falloir beaucoup de courage pour passer outre ses préjugés et se laisser aller à ses sentiments. Elle passera donc une bonne partie du tome à tergiverser, estimant qu’en se laissant aller au bonheur que pourrait lui procurer cette relation , elle pourrait détruire le monde. Enfin… pas forcément détruire le monde (il ne s’agit là que d’une de ses exagérations favorites)… mais au moins déclencher quelques catastrophes pour elle et son entourage.

Les dessins de Taamo sont toujours aussi agréables et sa mise en page encore une fois très douce et merveilleuse à lire. Les lecteurs de son précédent manga, « La maison du soleil », retrouveront ici tout ce qui a fait le succès graphique de ce précédent titre. Malgré une ressemblance frappante entre les personnages de ses deux oeuvres, on notera tout de même une petite amélioration du style de la mangaka. Je trouve en effet ses nouvelles planches un peu moins chargées et un peu plus fluides que celles de son précédent titre. Il ne s’agit là que d’une impression personnelle, subjective et très légère, mais je la trouve tout de même assez pertinente pour la partager avec vous.^^

J’ai déjà hâte de pouvoir me plonger dans le troisième tome de « Too bad, I’m in love ! » et de voir comment la relation entre Mahiru et Aoi va évoluer maintenant qu’ils ont enfin réussi à se mettre en couple. L’intrigue personnelle de Kotone est aussi très intéressante. J’espère donc qu’elle sera elle aussi rapidement approfondie. Ses sentiments seront-ils finalement partagés par l’homme de ses rêves ? Seul l’avenir nous le dira !

Emoji bien

 


Ellie 3.jpg@Ellie Tome 3

chroniques des tomes précédents

Avis aux fans : le troisième tome de « @Ellie », ce charmant shojo à l’originalité désormais avérée, vient enfin de paraitre. Très moderne dans sa réalisation et dans son propos, ce manga garde tout son ADN et continue à nous fournir un bon nombre de messages croustillants postés sur les réseaux sociaux par Eriko. Cette dernière est toujours aussi fofolle et continuera de faire craquer son auditoire.

Ômi, quand à lui se dévoile de plus en plus. Ce jeune homme si populaire semble devenir de plus en plus réel aux yeux de son admiratrice tandis que leur relation prend véritablement forme. En effet, ces deux grands timides vont finalement parvenir à se déclarer leurs sentiments. Mais être en couple est une tâche plutôt ardue pour cette demoiselle qui a plus l’habitude de rêver sa vie et ce garçon qui a du mal à communiquer avec son entourage.

Au cours de ce tome, en guise de bonus pour un lectorat déjà très accroché, on en apprendra plus sur Sara et sur sa vie personnelle. Un ami d’enfance de cette dernière va faire une apparition assez fracassante. Un nouveau thème est au cœur de l’intrigue de ce troisième volume de « @Ellie ». Momo Fuji, la mangaka, s’attaque ici à un phénomène très répandu dans le milieu adolescent. En effet, elle profite de la relation naissante entre nos deux personnages principaux pour parler du harcèlement scolaire. La rumeur se répand dans le lycée qu’Ômi, jeune homme très très populaire, serait en couple. Très vite, la fille qu’on soupçonne d’être sa petite amie va être la cible de petites brimades.

Bien entendu, le but de ce manga n’est pas de faire une critique de la société japonaise ou de ses failles, mais je trouve que ce sujet est ici abordé avec beaucoup justesse sans tomber dans le pathos. Cela donne plus de poids à ce récit clairement destiné à un but de divertissement. Pour finir ce troisième tome en beauté, nous découvrons le personnage de Kaname. Il ne fait qu’une minuscule apparition, mais ce futur rival d’Ômi laisse à penser que les choses vont très vite se corser pour notre jeune couple !

Emoji bien


This teacher is mine 4.jpgThis teacher is Mine Tome 4

chroniques des tomes précédents

Monsieur Furuya, An et Kimishima reviennent dans ce quatrième tome de « This Teacher is Mine ! ». Nous avions laissé notre jeune couple à la fin du volume précédent juste après leur premier baiser. Les choses devenaient donc beaucoup plus sérieuses entre An et son professeur.

Dans ce nouveau tome, Monsieur Furuya va présenter An à sa grande sœur. N’ayant pas réussi à éviter cette rencontre, il va demander à la lycéenne de se faire passer pour une employée de bureau. An va donc se tourner vers Kimishima pour obtenir de bons conseils en matière de mode et réussir à se faire passer pour une jeune adulte. Bien évidemment, les choses ne vont pas vraiment se passer comme prévu. Mais quelle va être la réaction de la sœur de Monsieur Furuya ? Et comment le jeune homme lui-même va-t-il se comporter face à la situation ? Je ne répondrai pas à ces questions pour ne pas gâcher votre surprise, mais je peux quand même vous dire que les amateurs et amatrices de romantismes vont être servis.

La seconde partie de ce volume est construite de manière plutôt rigolote. Nous assisterons aux même scènes du point de vue de Monsieur Furuya suivi de celui de An. De quiproquos en malentendus, les situations seront aussi drôles qu’émouvantes. Kimishima va d’ailleurs encore faire des siennes et mettre à rude épreuve les nerfs de son rival. Comme toujours, la naïve An ne se rendra compte de ce qui se passe qu’une fois que tout lui sera clairement expliqué. Cet archétype d’héroïne de shojo est malheureusement l’apanage de beaucoup de titres du genre. Ici, l’humour est assez présent pour que la légère stupidité de la jeune fille ne vienne pas gâcher notre lecture. Un chapitre spécial sur le premier Noël de nos amoureux est proposé en bonus dans ce tome.

Ce petit plus est adorable et vous plongera dans la magie des fêtes de fin d’année. Il est dommage de n’avoir pas pu lire ce chapitre en décembre, mais il est toujours agréable de profiter de ce genre de supplément qui vous immerge dans une ambiance festive très particulière.

Emoji bien


Et voilà pour cette nouvelle sessions d’avis en vrac, avec cette fois-ci, une triple dose de shojo ! J’espère que l’article vous a plu, n’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous pensez de ces manga si vous les lisez ou bien si vous avez envie de les découvrir 😉

 

Opale

Une réflexion au sujet de « Avis en vrac #31 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s