Manga

Mai Ball Tomes 3 et 4 / Murcielago Tome 4

Hello tout le monde !

Cette fois-ci, je vous retrouve pour une double chronique avec les avancées des manga Mai Ball et Murcielago, tous deux édités chez Ototo ! Pour l’occasion, on retrouve un casting exclusivement féminin dans deux univers très différents l’un de l’autre 😉


Mai Ball 4Mai Ball Tomes 3 et 4

Chroniques des tomes précédents

On avance tranquillement dans le manga Mai Ball, qui continue de proposer de belles choses, avec dans ces tomes 3 et 4, un match amical contre l’équipe de Kijinan ! En connaissait les enjeux d’une éventuelle défaite, et je ne vous dirais pas le résultat, mais j’ai trouvé ce premier match très intéressant.

Graphiquement d’une part, car on voit bien que le mangaka maitrise parfaite les mouvements des joueuses sur un terrain de foot. Ce n’est pas surjoué, c’est crédible et réaliste. Il n’y a pas de pirouettes extravagantes ou autre. L’autre point positif vient du caractère de chacune des protagonistes, que ce soit dans l’équipe de Kijikita ou chez les adversaires. Chaque personnage possède ses forces et ses faiblesses, et on n’a pas l’impression que ce sont juste des pions qui servent à mettre en avant les attaquantes ou les gardiennes. Les milieux de terrain, les défenseures, chacune occupe un poste bien précis et je trouve que cela nous aide à mieux s’attacher à elles, alors qu’elles sont pourtant très nombreuses.

Pour ce qui est des scènes parfois un peu ecchi (que certains lecteurs n’ont pas aimés) il y en a beaucoup moins dans ces deux tomes. Tout d’abord Mai a cessé de fantasmer sur Kunimitsu (enfin, elle fantasme toujours, mais c’est dans sa tête, on ne voit rien, elle se contente de planer dans son coin^^) ce qui est une bonne chose car l’on a donc bien plus de pages disponible pour suivre le match. Il y a une petite scène dans les bains dans le tome 3 et le tome 4, mais cela fait 3-4 pages à peine, et il n’y a rien de choquant. J’ai déjà vu ce genre de scènes dans beaucoup de manga/animé de type shonen comme Kuroko’s Basket, Food Wars, Fairy Tail et bien d’autres, donc pas de quoi s’offusquer.

Ces deux tomes confirment tout le bien que je pensais de ce titre car nous assistons à un beau match très détaillé et pourtant accessible et au développement de personnages comme les deux sœurs jumelles que je trouve excellentes. De plus, il y a déjà des rivalités envers l’équipe de Kijinan, qu’on reverra forcément à un moment ou un autre ce qui nous promet une bonne progression pour la suite !

Emoji bien


Murcielago 4Murcielago Tome 4

Chronique des tomes précédents

Décidément ce manga est une pure merveille ! J’ai rarement vu un titre partir autant dans tous les sens et parvenir à nous proposer une histoire cohérente et des personnages délirants tout en étant aussi attachants !

L’intégralité du tome va se centrer sur l’arc « Prison Rose » dont on avait à peine vu le début dans le tome précédent. C’est donc l’arc le plus long et le plus abouti puisqu’il s’étale sur 8 chapitres.  Ici, Kuroko va s’infiltrer dans un établissement étrange, qui va se révéler être une secte qui n’hésite pas à convertir et éliminer ses membres pour des raisons que je ne vous dévoilerais évidemment pas.

Ce qui pourrait ressembler à un enfer pour la plupart des gens va totalement retourner le cerveau de Kuroko qui va vraiment se prendre de passion pour cette secte et se laisser embrigader. Tant et si bien qu’elle va être un peu en retrait dans ce tome et cela va permettre aux personnages secondaires comme Chiyo d’être bien plus mis en avant.

De plus je trouve qu’avec ce tome, le mangaka se lâche totalement, que ce soit avec les délires déviant de la secte, ou encore la profondeur des personnages comme Gold Marie et sa sœur Rose Marie qui cachent bien des choses et qui vont révéler leur lot d’horreur. Un aspect trash qui sera d’ailleurs brillamment mis en scène par le trait du mangaka qui nous offre de belles scènes décomplexés et très dynamiques.

Avec ce quatrième tome, Murcielago continue de s’étoffer avec des arcs de plus en plus longs, de plus en plus travaillés et qui mettent en avant les faiblesses des personnages, comme cette fois avec Kuroko. Si l’on pouvait penser au départ que le titre tournerait vite en rond, ici on voit clairement que ce n’est pas le cas, et l’on comprends mieux pourquoi le manga fonctionne si bien au Japon avec déjà 15 tomes parus car il ne ressemble à aucun autre, avec un personnage trash, débridé et pourtant très humain. Vite, la suite !

Emoji super


Et vous les amis ? Lisez-vous l’un de ces deux manga ? Qu’en pensez-vous ?

Xander

 

4 réflexions au sujet de « Mai Ball Tomes 3 et 4 / Murcielago Tome 4 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s