Manga

Springald

Springald.jpg

Résumé

Au cœur de Scotland Yard, le Black Museum conserve secrètement les pièces à conviction des enquêtes liées aux pires criminels du pays, dont le mystérieux Jack Talons-à-Ressort…
Londres, 1837. Un monstre aux jambes immenses, à la bouche en feu et aux griffes acérées apparaît la nuit pour déchirer les vêtements d’innocentes jeunes filles avant de s’enfuir en sautant de toit en toit, ne laissant derrière lui que l’écho d’un rire aigu aux accents de folie… Son surnom : Jack Talons-à-Ressort !
Le criminel disparaît de lui-même au bout de six mois… avant de refaire la une des journaux trois ans plus tard. Mais cette fois, pour meurtre ! Ce qui avait des allures de farce a pris un tour macabre : les victimes, toutes des femmes, sont retrouvées éventrées… L’inspecteur James Rockenfield, connu pour ses méthodes d’investigation brutales, s’est juré de mettre la main sur l’insaisissable Jack. Hélas, l’enquête se corse lorsque les indices le mènent aux portes du manoir d’un des nobles les plus fortunés du pays…


Mon avis

The Black Museum : Springald est un manga one shot édité chez Ki-oon de type seinen sorti en 2016. Le mangaka est Fujita Kazuhiro né en 1964 au Japon. Il est connu pour être le créateur du manga Ushio To Tora dont l’animé de 2015/2016 est disponible chez nous (sur ADN et chez Kazé Animé) ainsi que le manga Moonlight Act toujours en cours de parution dans le pays d’origine et disponible aux éditions Kazé avec le tome 25 qui va sortir le 23 octobre 2019 et The Black Museum : Ghost & Lady sortie chez Ki-oon en 2017 en 2 tomes.

En 1837, un criminel du nom de Jack Talons-a-Ressort terrorise de jeunes filles et disparait après quelques mois. Trois ans plus tard il réapparait, mais cette fois-ci en tuant. L’inspecteur Rockenfield est sur l’enquête. L’histoire est racontée du point de vue de l’inspecteur à une responsable du The Black Museum. Mais le criminel est il vraiment devenu un tueur sanguinaire ou cela cache-t-il une autre vérité ?

Springald img1

En dehors de la fiction, Jack Talons-à-Ressort (Spring-Heeled Jack) fait partie du folklore anglais de l’époque victorienne, ce serait un homme mystérieux avec des traits diaboliques, grand et mince, des doigts pleins de griffes crachant des flammes. Des personnes l’auraient aperçu dans Londres et ses alentours ainsi que plusieurs vraies victimes. Pour le Black Museum, il existe vraiment et regroupe plusieurs pièces à conviction de différentes affaires.

Dans le manga, on retrouve la conservatrice du Black Museum qui rencontre l’inspecteur James Rockenfield qui vient chercher une pièce à conviction. Toutes les parties jusqu’à l’Acte 1 sont narrées par lui. Au cours de son récit, on fait la connaissance du suspect numéro un le Marquis de Strade Walter ainsi que sa domestique Margaret. Tout au long du récit, l’inspecteur devra suivre différentes pistes afin de débusquer le coupable avant qu’il n’y ai d’autres victimes. Je vous laisse découvrir la dernière partie qui est la suite directe de l’histoire principale.

Springald img2

Pour les dessins, ils sont très détaillés et toutes les planches sont bien remplies sans aucun espace vide. L’époque victorienne est bien retranscrite et les traits des personnages sont bien réussis. Les combats sont dynamiques et bien dessinés.
L’édition propose 4 feuilles couleur en papier glacé, le reste du manga est en papier assez épais pour ne pas voir à travers avec une bonne qualité d’encre et la couverture a un aspect cartonné. La traduction faite par Sebastien Ludmann est de qualité et ne possède pas de fautes ou coquilles. Il a également travaillé sur des titres comme Moonlight Act et Black Torch.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture, il y avait pas mal de rebondissements et personnellement, je ne m’attendais pas à l’identité du vrai coupable, l’enfance de Walter va être exploitée au cours de l’histoire et les dessins sont magnifiques. Par contre, la dernière partie n’était pas essentielle pour ma part.

Emoji bien

Editeur : Ki-oon
Genre : Seinen
Nombre de pages : 208
Prix papier : 8,65€
Nombres de tomes : One-shot

Ryo

 

7 réflexions au sujet de « Springald »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s