Manga

Mon coloc’ d’enfer Tome 1

Mon Coloc 1

Résumé

Miko  est lycéenne. Ses parents devant s’occuper de sa grand-mère malade, elle se retrouve à faire de la colocation dans une grande maison appartenant à son oncle.  Non seulement elle n’est pas habituée aux tâches ménagères, mais en plus ses colocataires sont tous des adultes un peu bizarres. Le plus âgé d’entre eux,  Matsunaga, fait un peu peur à  Miko  mais s’avère en réalité être  quelqu’un de très prévenant.  Bienvenue dans le premier  épisode  de  cette joyeuse  histoire de  colocation où une lycéenne a le cœur qui bat pour un homme plus âgé  qu’elle.


Mon avis

Voici un nouveau shojo prépublié au Japon dans le magasine « Dessert » à qui l’on doit entre autre des manga comme « Au-delà de l’apparence », « Irrésistible », « Real Girl » ou même « Daisy, lycéennes à Fukushima ». Si vous avez eu le plaisir de lire un ou plusieurs de ces titres, vous savez qu’il s’agit là d’un sacré gage de qualité. « Mon coloc’ d’enfer » compte déjà six tomes au pays du soleil levant et est toujours en cours ce qui prouve là aussi que la série doit être appréciée.

Pour tous ceux qui aimeraient se faire un avis sur ce titre avant de se lancer dans l’achat de ce premier tome, vous avez la possibilité d’en lire le premier chapitre gratuitement grâce au périodique Cherry Blush qui propose des extrait de certains manga regroupés sous le label Shojo Addict (et qui est disponible à tout moment en numérique). Pour ma part, c’est par ce biais que j’ai découvert ce manga et que j’ai eu envi d’en poursuivre ma lecture dès sa sortie.

En effet, « Mon coloc’ d’enfer » est un shojo qui tire tout de suite son épingle du jeu. La qualité graphique saute immédiatement aux yeux. En plus d’être réellement magnifiques, les dessins prouvent tout le talent de la mangaka. La mise en page est dynamique et moderne, les fonds sont travaillés et les personnages sont à couper le souffle. Ils sont tous très identifiables et les différences d’âges sont visibles au premier coup d’œil. Les visages des protagonistes sont très expressifs, ce qui rend la lecture encore plus fluide.

En ce qui concerne l’histoire, elle est plutôt simple et très efficace. Tous les ingrédients du shojo sont réunis, mais on ne tombe à aucun moment dans les mièvreries habituelles du genre. Au contraire, il y a un humour omniprésent qui rend ce shojo vraiment très accrocheur. A aucun moment on ne tombe dans la lourdeur ou le cliché d’une mangaka qui voudrait faire rire son lectorat à tout prix. Je pense que c’est ça qui fait toute la différence et qui permet à l’humour de ce récit d’être subtil, délicat et proprement hilarant (et c’est une femme plutôt difficile en la matière qui vous dit ça).

Bref, j’ai vraiment été conquise par « Mon coloc’ d’enfer » qui nous promet une histoire intéressante légère et drôle. La multitude de personnages présentés nous laisse imaginer tout un tas d’intrigues parallèles à l’histoire principale et de petits moments de vie en collocation avec tout ce que cela implique d’évènements sympathiques mais aussi de petites ingérences agaçantes. Affaire à suivre !

Ma note : 9,5/10

Editeur : Pika
Genre :
Shojo
Nombre de pages : 
168
Prix :
6,95€
Prix numérique :
4,49€
Nombre de tomes :
1/6 (En cours)

Opale

10 réflexions au sujet de « Mon coloc’ d’enfer Tome 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s