Manga

The Promised Neverland Tome 8

The Promised Neverland 8

Résumé

Pour rejoindre Goldy Pond, Emma et Ray doivent traverser une forêt infestée de démons enragés. Dans cette lutte de tous les instants, ils ne peuvent compter que sur l’aide de leur mystérieux guide. Mais les mène-il véritablement sur la piste de William Minerva… ou à leur perte ?


Mon avis

Chroniques des tomes précédents

Voici enfin le tant attendu huitième tome de The Promised Neverland. La fin du septième volume nous avait laissé dans un insoutenable suspense puisque Ray, Emma et l’Homme Inconnu se retrouvaient aux prises avec les terribles montres.

Autant vous dire que ce tome commence sur les chapeaux de roues, et va être mené tambours battants pendant un bon tiers du volume. Il va en effet falloir attendre un peu pour voir une nouvelle intrigue se mettre en place, avec l’arrivé pour Emma à Goldy Pond.

Si le premier tiers est de l’action pure, dès que l’on découvre Goldy Pond, les choses deviennent tout de suite plus passionnantes, puisque l’on va apprendre quelques petits détails sur l’univers, et se rendre compte, que parmi les démons, tous ne respectent pas forcément la Promesse.

L’angle qui est apporté ici est assez intéressant, car on nous montre un peu ce que pourrait être une chasse à l’homme (ou en l’occurrence, à l’enfant). C’est plutôt bien trouvé et cela reste dans la logique des fermes et de l’élevage. Ici plus que jamais, les humains ne sont que de la nourriture et pire, de la distraction. Il est amusant de voir que cela nous offusque, alors qu’on le fait depuis toujours avec les animaux. Dans The Promised Neverland, les humains ne sont plus au sommet de la chaine alimentaire et forcément, ça ne nous plait pas.

Ce huitième tome était vraiment bien construit, mais je l’ai trouvé un peu en dessous car on rentre dans un schéma assez répétitif. Depuis l’évasion de Grace Field House, Emma et Ray laissent derrière eux les enfants plus petits pour les protéger. D’abord ils en laissent une partie à l’orphelinat, et voilà que maintenant, ils en laissent d’autres dans le refuge. C’est un peu dommage car au final, on a du mal à s’attacher à des personnages comme Don, Gilda et Phil, qui sont trop en retrait.

D’un autre coté cela permet de renouveler les personnages en nous en présentant des plus adultes, plus expérimentés avec ceux qui vivent à Goldy Pond, mais j’espère qu’on ne les laisseras pas trop vite derrière comme ce fut le cas avec Mujika et Sonju que j’avais adoré, car sinon, à quoi bon avoir une telle palette de personnages, si ce n’est que pour suivre toujours les mêmes ?

De plus, je trouve qu’il manque clairement d’un antagoniste principal comme l’était Isabella (Maman). Depuis qu’elle n’est plus là, il y a un vide et ce n’est pas Monsieur Inconnu qui va se montrer au niveau, mais j’espère tout de même qu’avec l’arrivé de l’énigmatique Leuvis, Emma va s’être trouvée un adversaire de taille.

Vivement le tome suivant !

Ma note : 16/20

Editeur : Kazé
Genre :
Shonen
Nombre de pages : 
192
Prix :
6,89€
Prix numérique :
4,99€
Nombre de tomes :
8/14 (en cours)

Xander

 

4 réflexions au sujet de « The Promised Neverland Tome 8 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s