Manga

The Swordsman, Tomes 1 à 4 + Unboxing du coffret

the swordsman.jpg

Résumé

Dong-Soo est le fils d’une concubine, ce qui le situe en bas de l’échelle sociale. La maîtrise du sabre et de la lance sont ses seuls saluts jusqu’à ce que les opposants du Roi fassent assassiner son maître. Sa soif de vengeance, ainsi que son talent grandissant, lui attireront rapidement les faveurs du Roi. Ce dernier l’entrainera dans une lutte de pouvoir et le rapprochera du bretteur talentueux qui tua son maître.


Mon avis

Nouveau titre des éditions Meian, que je teste, avec cette fois-ci The Swordsman. Après les excellents The Breaker et Arès (que je dois terminer de lire) j’ai choisi un autre manhwa qui est une fois de plus, très qualitatif ! Par rapport aux autres titres qui s’étalent sur plusieurs box, The Swordsman présente l’avantage d’être terminé en 9 tomes et l’intégrale nous est proposé ici, ce qui est plutôt intéressant pour celles et ceux qui chercheraient un titre court mais intense.

Autant vous le dire, The Swordsman c’est du très très lourd, mais c’est un peu compliqué quand même !  Au niveau du contexte, d’une part, puisque l’on est en Corée, en 1700 et l’on va découvrir l’histoire du plus grand bretteur du pays, à savoir : Baek Dongsu qui est connu pour avoir co-écrit le légendaire Muyedobotonji, un manuel qui recense toutes les techniques d’arts martiaux d’Asie de l’Est ! On est donc ici dans un contexte historique, un peu dans le style de Kingdom qui nous plonge dans la réunification de la chine, sauf qu’ici, ce sont plutôt les arts martiaux et les combats aux sabres qui sont mis en avant. Il n’y pas de grandes batailles tactiques avec des milliers d’hommes comme dans Kingdom.

Dès le départ, le ton est donné car on est plongé dans un complot politique, un peu à la manière de Arslan, mais peut-être un peu plus complexe, en tout cas, pour le démarrage. On se trouve à la cour du Roi qui doit faire face à un complot qui vise à lui faire assassiner son héritier. Pour éviter de perdre face à ses détracteurs, ce dernier accepte, mais prévois un plan pour faire évader ce dernier, et mettre quelqu’un d’autre à sa place. Et c’est là que Dongsu va entrer en scène, puisque le Roi va faire appel à Suwon, le maitre de Dongsu, et qu’ensemble ils vont essayer de faire échapper le prince héritier.

Mais rien ne se passe comme prévu et beaucoup de personnes trouvent la mort au cours des premiers tomes. Si bien que Dongsu se retrouve un peu livré à lui-même, avec des tueurs sur son dos et une mission à remplir. Le premier tome pose les base et l’introduction se termine dans le deuxième. Ensuite, dans les tomes 3 et 4 on va pleinement se concentrer sur Dongsu et sur son parcours qui commence vraiment.

J’ai eu du mal dans le premier tome, car c’est assez difficile de mémoriser les termes coréens. Un peu comme dans The Breaker puisqu’ils donnent des noms à la moindre technique, à leur sabre, aux postes politiques, et que forcément, nous, lecteurs occidentaux on y est pas habitué surtout que la sonorité coréenne est assez différente. Il y a beaucoup de mots composés qui demandent un peu plus d’attention. Après, c’est comme tout, c’est un coup à prendre, et on s’y fait. Mais c’est vrai que cela demande un peu plus d’attention, mais rien d’insurmontable.

L’action a quand même une grande place dans ce titre, même si la politique est très présente. D’ailleurs, les deux se mêlent habilement, sans que l’un ni l’autre ne soit trop redondant. Cela est mis en avant d’un coté par une excellente narration, et de l’autre par des dessins sublimes. Les affrontements au sabre sont époustouflants et d’une limpidité incroyable. Ce titre se dévore vraiment, et c’est super d’avoir tous les tomes, car en un week-end, j’ai lu les quatre premiers dont je viens de vous parler, et j’ai déjà entamé le cinquième !

The Swordsman img5.jpg

Coté édition, comme toujours avec Meian c’est de très bonne facture. Les tomes sont plus souples que ceux de Kingdom, ce qui facilite la lecture. La box est comme les autres box de The breaker, Ares ou Kingdom. Très rigide, très solide avec à l’intérieur un poster taille A2, 4 Ex-Libris et bien évidemment les 9 tomes du manhwa. Vous pouvez vous procurer la box sur le site Animé Store au prix de 49,95€, ce qui vaut clairement le coup 😉

Ma note : 17/20

Editeur : Meian
Genre : Action/Historique
Nombre de pages : 192
Prix : 49,95€
Nombres de tomes : 9 (Terminé)

 

Xander

 

19 réflexions au sujet de « The Swordsman, Tomes 1 à 4 + Unboxing du coffret »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s