Manga

Un pont entre les étoiles Tome 1

Un pont entre les etoiles

Résumé

1936, Shanghai. Pour suivre son père, Haru, jeune Japonaise, est contrainte de déménager en Chine, loin de son Nagasaki natal. D’abord effrayée à l’idée de vivre dans un pays étranger, où les Asiatiques ne ressemblent en rien aux Japonais, la petite fille va faire la rencontre d’un jeune Chinois. Au contact de ce dernier, elle va connaître l’excitation de découvrir l’inconnu et de s’ouvrir, avec son regard d’enfant, à une autre culture. Mais quand les racismes et nationalismes s’en mêlent… Leur amitié pourra-t-elle survivre à la tempête qui se prépare ?


Mon avis

Toujours dans la volonté de nous proposé des titres forts, les éditions Akata reviennent ici avec un récit historique, puisque l’intrigue se déroule en 1936, en Chine, et plus précisément à Shanghai.

Nous suivons la petite Haru ainsi que ses parents qui ont quitté le Japon pour venir s’installer dans un pays où ils ne sont pas forcément appréciés. La guerre à venir se prépare en toile de fond (on sait que la guerre sino-japonaise a duré de de 1937 à 1945) mais ce n’est pas pour autant un récit dur, car on suit tout cela via le regard des enfants.

Il y a donc Haru, la petite japonaise à qui son pays et ses coutumes manquent cruellement, mais très vite, elle va faire la connaissance d’un enfant de son age, mais qui est lui Chinois, et qui aime sa ville, tout comme Haru aime son Nagasaki Natal.

Il y a un jeu de miroir intéressant à travers ces deux enfants, qui sont différents, physiquement d’une part, mais aussi culturellement. Peu à peu, ils vont réussir à se comprendre, Haru apprendra de plus en plus de mots en chinois, et une forte amitié va se créer entre eux.

Mais l’innocence n’est pas forcément présente chez tous les enfants puisque dans la deuxième moitié du tome, on va se rendre compte que d’autres enfants japonais prennent un malin plaisir a tabasser les petits chinois. C’est là que le récit prend tout son sens, car un enfant peut être très innocent, mais également très cruel et parfois refléter ce qu’ils voient chez les adultes.

Graphiquement, le titre est juste sublime, que ce soit sur les visages, les plans de la ville, tout est fouillé, travaillé mais jamais brouillon ou trop chargé. Il se dégage de ce titre un sentiment de bien être et d’innocence, et ce malgré la guerre qui approche. Après la lecture, on se dit que cela serait tellement plus simple si il y avait plus d’enfants et d’adultes comme la petite Haru.

Une fois encore, les éditions Akata savent dénicher les titres forts, intéressants et qui nous feront réfléchir. Le premier tome est sorti au mois de mars et le prochain sortira dans quelques jours. Un pont entre les étoiles est un manga terminé au Japon en 4 tomes, et vous l’avez compris, je ne peux que vous conseiller cette pépite.

Ma note : 18/20

Editeur : Akata
Genre : 
Shonen
Nombre de pages : 
192
Prix :
8,05€
Prix numérique :
4,49€
Nombre de tomes :
1/4 (Terminé)

 

Xander

3 réflexions au sujet de « Un pont entre les étoiles Tome 1 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s