Manga

La vie devant toi

La vie devant toi

Résumé

Sôsuke, auxilaire de vie dans la vingtaine, vient de démissionner de l’EHPAD au sein duquel il travaillait. Mais grâce à Mlle Shigemitsu, aide à domicile quadragénaire, le jeune homme retrouve très vite un travail : c’est désormais sous le toit d’un vieillard connu pour sa mauvaise humeur, monsieur Yoshizaki, que Sôsuke exercera son métier… Encore écrasé par le poids d’une culpabilité inavouée, pourra-t-il assumer ce nouveau quotidien Avec ce manga adapté d’un roman, Hideki Arai revient sur le devant de la scène ! Décrivant le quotidien de trois délaissés de la société, il livre du même coup son œuvre la plus lumineuse !


Mon avis

Voici un one-shot assez conséquent ( il fait plus de 350 pages) qui est sorti il y a peu aux éditions Akata et qui nous plonge dans la vie compliqué de Sôsuke, un aide-soignant, âgé de vingt ans, qui vient de démissionner de son travail.

Suite à une erreur de sa part, il a fait tomber une vieille dame de son fauteuil roulant, et il s’en veut terriblement. Alors qu’il ne sait pas quoi faire à présent qu’il se retrouve sans emploi, il va croiser Mlle Shigemitsu, une aide à domicile, qui a deux fois son âge et qui va lui proposer d’être aide-soignant mais pour une personne en particulier : Monsieur Yoshizaki, âgé de 80 ans et connu pour son mauvais caractère.

On a du mal a comprendre vraiment où le titre veut en venir, car au début, on a l’impression que l’on a simplement un manga du genre tranche de vie, mais peu à peu, on se rend compte que le message du récit, ce centre plutôt sur l’acceptation de la mort et sur le temps qui passe.

Nos trois personnages, tous d’âges très différents, vont peu à peu se lier et l’on va se rendre compte que rien n’est simple dans la vie, et que quelque soit son age, on fait tous des erreurs, et que l’on a tous droit à une seconde chance.

C’est un récit très doux et dur à la fois car si l’ambiance est plutôt agréable, le malêtre des personnages est toujours présent et l’on se rend compte qu’il est facile de se retrouver mis au ban de la société, pour peu que l’on entre pas dans les cases, et ce quelque soit notre âge.

À la base, il s’agissait d’un roman de Taichi Yamada, qui est ici adapté en manga par Hideki Arai, bien connu pour ses titres tels que : The World is Mine ou Ki-Itchi. On retrouvera d’ailleurs en toute fin de volume un entretien entre le romancier et le mangaka sur cette adaptation, ce qui est vraiment un très bon ajout !

Une dernier point et pas des moindres, avec les graphismes qui sont très beaux, très soignés, avec quelques effets clair obscurs assez réussis, des décors très fournis sans être surchargés ainsi qu’un travail réaliste sur les corps et les visages des personnages, qui leur donne plus de crédibilité.

Encore un excellent titre des éditions Akata, qui prouvent une nouvelle fois, leur volonté de proposer un catalogue qui fait réfléchir sur la société actuelle.

Ma note : 16/20

Editeur : Akata
Genre : 
Seinen
Nombre de pages :
368
Prix :
9,99€
Prix numérique :
5,99€
Nombre de tome :
1

 

Xander

15 réflexions au sujet de « La vie devant toi »

  1. Je ne suis pas surprise par ce que tu dis du titre, c’est un peu ce que j’avais perçu en le feuilletant, mais du coup j’hésite toujours lol Ce ne sera donc pas une priorité, peut-être plus tard si je le trouve d’occaz ^^
    Merci pour ta chronique 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s