Manga

Our Little Secrets Tome 1

Our Little Secrets 1

Résumé

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la communication n’est pas le fort de Mayo ! Cette lycéenne renfermée sur elle-même débute pourtant un petit boulot ouvert sur les autres au sein d’une “maison des confessions”. Son rôle : prêter une oreille attentive à des clients venus dire ce qu’ils ont sur le cœur. Mais pour son baptême du feu, elle doit s’occuper de Aoba, LA star de l’équipe masculine de basket-ball du lycée !  Une relation entre deux adolescents aux antipodes débute !


Mon avis

Voici le premier tome du nouveau manga de Ema tôyama. Vous connaissez peut-être déjà cette mangaka pour ces œuvres précédentes telles que « Love hôtel princess » ou « Love mission ». Pour ma part, je découvre cette autrice dont je n’avais encore jamais testé le moindre récit. « Our Little Secrets » est une série terminée en huit tomes au Japon. Nous savons donc déjà à quoi nous attendre en terme de durée pour cette romance qui s’annonce compliquée.

En effet, la petite Mayo est amoureuse d’un jeune homme beau, populaire et très doué en sport. Pour cette demoiselle réservée et très effacée, il va être difficile de se faire remarquer par cet garçon parfait. Mais c’est sans compter son nouveau petit boulot. En effet, Mayo vient de commencer à travailler dans la « maison des confessions » de sa tante. Son premier entretient avec un client va se révéler fort en émotion. C’est en fait Aoba (ce jeune homme dont elle est amoureuse) qui va venir lui confier ses problèmes. S’en suivront des moments assez rocambolesques qui mettront les deux adolescents dans des situations pleines de tensions et d’émotions.

Bon, pour être franche, je n’ai pas vraiment accroché à ce titre. L’héroïne est vraiment trop stéréotypée, et je commence à en avoir marre de lire le quotidien de nunuches patentées. Elle est toute petite (1,50m les bras levés), possède une si petite voix qu’on ne l’entend même pas quand elle parle et a visiblement une vocation pour s’engager dans une carrière de paillasson toute tracée. C’est malheureusement souvent le cas avec les héroïnes de shojo, mais là il est vraiment impossible de passer à coté de ces aspects de la personnalité de Mayo.

Je ne vous parle même pas de son syndrome « Clark kent ». Il lui suffit de changer de tenue et de mettre des lunettes pour que plus personne ne la reconnaisse, même pas les gens qui partagent sa classe ou ceux qui viennent de lui parler il y a à peine deux minutes…

Ce shojo est plutôt classique dans sa construction bien qu’il soit abordé sous un angle un peu différent que d’habitude. Dans ce premier tome, il est tout de suite dit  que le beau et mystérieux lycéen possède un secret que Mayo va devoir percer pour se rapprocher de lui. Le problème vient plutôt de l’absurdité de certaines situations et de l’abnégation débordante du personnage féminin principal qui la rend, au mieux un peu bizarre, au pire carrément flippante. À certains moment on est pas loin de la stalkeuse.

J’ai sans doute lu un peu trop de shojo ces derniers temps, ce qui ne me rend pas tendre avec les titres qui, comme celui-ci, ne parviennent pas à tirer leur épingle du jeu. Ceux d’entre vous qui chercheraient une romance classique, sur fond de secret et de club de basket, sans se soucier des petits détails un peu trop caricaturaux ou exagérés ne devraient pas être déçu avec ce manga honnête dont il ne faut pas non plus attendre des merveilles. Pour ceux qui chercheraient un titre subtil avec des personnages attachants et des situations crédibles… disons qu’ils auront meilleur compte à passer leur chemin et continuer leurs recherches 😉

Ma note : 6/10

Editeur : Pika
Genre : 
Shojo
Nombre de pages : 
192
Prix :
6,95€
Prix numérique :
4,49€
Nombres de tomes : 
1/8 (Terminé)

Opale

4 réflexions au sujet de « Our Little Secrets Tome 1 »

  1. Tu m’as fait rire xD Je suis du même avis, ce tome 1 a plutôt mal commencé… J’avais lu Love Mission, un vrai calvaire sur les 10 derniers tomes (ça fait beaucoup), mais j’ai voulu lui donner une seconde chance, et c’est pas gagné…

    Aimé par 1 personne

  2. Oulalaaa bonjour le titre que je vais faire passer à la trappe ! Les shojos et leurs stéréotypes m’épuisent !
    Par contre cette petite phrase « une vocation pour s’engager dans une carrière de paillasson toute tracée », m’a terriblement fait rire, j’adore !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s