Manga

Sword Art Online – Ordinal Scale T2, Blue Lust T2 et Citrus T8

Hello tout le monde ! Vous allez bien ?

Aujourd’hui on va vous parler de trois manga, édités chez Ototo et Taifu Comics, avec Sword Art Online – Ordinal Scale, Blue Lust et l’incontournable Citrus !!


SAO Ordinal scale 2Sword Art Online – Ordinal Scale T2

Chronique du tome 1

Je n’ai toujours pas vu le film depuis ma chronique sur le tome 1, je suis donc toujours en découverte, et, si j’avais été un peu timoré sur le premier tome, celui-ci m’a bien plus emballé.

Tout était allé trop vite dans le tome 1, et on avait le sentiment que les choses étaient posées ici et là, sans que l’on comprenne pourquoi. Avec le tome 2, on commence à mieux appréhender ce nouvel univers en Réalité Augmenté, et bien voir quelles sont les différences avec la Réalité Virtuelle.

Deux intrigues se profilent, peut-être même trois et c’est vraiment très bon. Tout d’abord, il y a un mystérieux personnage qui apparait à Kirito, mais uniquement en RA, sans que ce soit une vraie personne ni un PNJ. Qu’est-il donc ? Pour l’instant on en sait pas plus. Il y a aussi le personnage de Eiji, qui semble en vouloir à Kirito et Asuna, alors que ce dernier était dans la même guilde qu’elle lors de AIincrad. Insignifiant à cette époque, il semble avoir bien progressé et cache plutôt bien son jeu. Dernier mystère, la toute fin du tome, avec Asuna, qui semble souffrir d’un mal étrange et qui pourrait bien lui couter tout ce à quoi elle tient.

Après un premier tome un peu trop passif, celui-ci commence à vraiment mettre les choses en place, et une bonne histoire se profile !

Ma note : 15/20

Xander


Blue Lust 2Blue Lust Tome 2

Chronique du Tome 1

C’est Xander qui vous avait parlé du premier tome de « Blue Lust » un yaoi terminé en trois tomes au Japon. Je reprends donc le flambeau pour vous donner mon avis sur le deuxième tome de cette série qui est d’une grande qualité.

A la fin du tome 1, l’apparition de Noboru Miyazawa laissait présager qu’un mélodrame était sur le point de se jouer. En effet, Hayato n’avait jusqu’ici pas eu le courage de parler de son passé à Sôma, ayant peur de sa réaction. Mais comment garder le silence plus longtemps alors que la victime de ses agissements passés apparait tout à coup sous ses yeux ?

Les émotions sont traitées avec une grande justesse dans « Blue Lust ». Le propos ne semble jamais outrancier et les personnages ont tous des réactions logiques. Bien sur, la situation est terriblement compliquée. Les non-dits et les mensonges pèsent sur les personnages et leurs relations.

Le premier tome nous permettait de nous attacher très vite à Hayato et Sôma. Le lecteur se retrouve donc terriblement concerné par l’intrigue qui se déroule sous ses yeux. Ces adolescents sont à une période charnière de leur vie. Leurs blessures passées, mais aussi les vérités qu’ils tardent à admettre sont la cause de douleurs difficilement supportables.

J’ai vraiment adoré ce titre et n’ai plus qu’une hâte, voir sortir le troisième et dernier tome de « Blue Lust ». Cette intrigue relationnelle toute en finesse est une bouffée d’air frais dans le monde des yaoi. Les dessins sont d’ailleurs réellement splendides. Les planches sont claires et aérée. La lecture est donc fluide et très agréable.

Je recommande cette trilogie sans la moindre hésitation à tous les amateurs de drame sentimentaux où chaque émotion sonne juste. Vous ne serez pas déçu !

Ma note : 9/10

Opale


Citrus 8Citrus T8

Chronique du tome 7

Que l’attente a été longue depuis le mois d’aout dernier pour enfin voir arriver le huitième tome de cet excellent manga *-*

On retrouve ici Yuzu et Mei qui sont de plus en plus proches et qui osent de plus en plus, sans toutefois se révéler au grand public. Yuzu se fait plus insistante et cela ne déplait pas à Mei.

Ce huitième tome nous présente quasiment tout le casting de Citrus, puisque Matsuri, propose aux filles d’aller passer les derniers jours de vacances dans une résidence, au calme, avec sources d’eau chaudes et tout ce qu’il faut pour se relaxer.

Revoir tous ces personnages se partager les chambres, faire une soirée pyjama, voir les évolutions de chacune, tout cela a un coté presque nostalgique. On sent que le manga approche de la fin, et de fait, cela laisse peu de place à Yuzu et Mei, qui vont avoir du mal à trouver du temps pour elles. d’ailleurs, j’ai trouvé ce tome un peu vide, il ne s’y passe pas grand chose, et même si ça reste agréable, j’aurais aimé un temp de lecture qui dépasse les vingt minutes. 

Un huitième un peu plus classique, un peu plus en mode détente, mais qui fait du bien, et qui permet de voir un peu tous les protagonistes. Comme d’habitude, cela se lit trop vite (quand c’est bon, on dévore les tomes, logique ^^) et il va être difficile d’attendre la sortie du tome 9, surtout que le final nous laisse sur un gros cliffhanger ! 

Ma note : 16/20

Xander


Et voilà ! Encore trois beaux titres chez Ototo et Taifu qu’on adore lire et forcément vous en parler, afin de vous faire craquer et agrandir votre PAL :p

Connaissez-vous ces titres ? En lisez-vous un ou plusieurs ? Comptez-vous en essayer un ? Allez, dites nous tout 😉

 

Opale & Xander 

2 réflexions au sujet de « Sword Art Online – Ordinal Scale T2, Blue Lust T2 et Citrus T8 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s