Manga

Scarlet Soul et Deep Scar

Bonjour à toutes à et tous !

Je reviens une nouvelle fois vers vous avec deux titres édités chez H2T et également disponibles en numérique chez Iznéo. Un article spécial romance, avec, entre autres des dessins d’excellente qualité 😉


Scarlet Soul 1Scarlet Soul

Résumé

Dans le royaume de Nohmur, les humains vivent en paix depuis que les exorcistes ont repoussé les démons et scellé le passage menant à Ruhmon, le monde des démons. Deux sœurs, Lys et Rin, sont les héritières de l’illustre famille Shirano, le clan le plus puissant parmi les exorcistes chargés de veiller sur la barrière et de maintenir l’équilibre entre les deux monde grâce à l’épée des 100 âmes : Hitaken. Jusqu’au jour où l’épée sacrée semble réagir à un phénomène inconnu. On rapporte alors que des massacres ont lieu dans les villages voisins.

Mon avis 

Ce manga est assez bon si vous aimez le genre. On est dans un univers de type Medieval-Fantastique, vraiment bien construit dès le départ. C’est plutôt pratique, les premières pages prennent vraiment bien le temps de tout nous présenter, et ce n’est pas inutile, bien au contraire car l’univers est assez complexe.

Bon n’allez pas croire que c’est un récit difficile à suivre, car très vite, on retrouve les code de ce genre de manga, qui n’est pas sans rappeler un certain « Yona Princesse de l’Aube ». On suit d’ailleurs deux soeurs, Lys l’exorciste du royaume et sa petite soeur, Rin, qui est le personnage central et qui s’est liée avec un démon, alors que ces derniers semblent être responsables de tous les maux du royaume de Nahmur.

Pour le coup, j’ai un peu de mal à vous en parler, car il y aurait beaucoup trop de risques de spoil, et franchement, ça gâcherait tout. Scarlet Soul n’est pas un manga (en fait c’est un global-manga mais là n’est pas la question^^) qui se lit rapidement. Il est rempli de texte et l’on prend le temps de bien assimiler tout ce qui nous est raconté. L’intrigue se distille tout du long du tome, et lorsqu’on le termine, on sait enfin de quoi il retourne.

Bien que dense, la lecture se fait toute seule car elle est grandement aidée par des dessins somptueux. Sur ce point, il n’y a rien à redire, c’est vraiment magnifique. Le travail qui est fourni ici est juste colossal. Les tenues, les personnages, les bâtiments, tout est minutieusement détaillé et cela contribue à nous plonger dans l’atmosphère si particulière de ce titre. Si vous êtes fan du genre, foncez, vous ne serez pas déçus. 

Ma note : 15/20


deep scarDeep Scar

Résumé

Sofia est une jeune femme candide qui aspire à plus d’indépendance. Elle emménage à Turin pour sa 1ère année universitaire loin de sa famille et de son petit ami Luca. Or, sa nouvelle colocataire, Véronica, mène une vie bien différente de la sienne: elle préfère les soirées bien arrosées en compagnie de beaux garçons, aux soirées tranquilles de la jeune étudiante!

Mais Luca redoute l’influence de Véronica et de son entourage sur Sofia, et en particulier la présence de l’énigmatique Lorenzo qui semble s’intéresser d’un peu trop près à sa petite amie…

Mon avis 

On reste avec un autrice italienne, mais cette fois-ci, point de monde médiéval. Dans Deep Scar on suit Sofia, une jeune universitaire de 22 ans qui vient d’emménager dans son nouvel appartement, avec une colocataire qu’elle n’a jamais rencontrée. Sauf que la coloc a une sale manie de laisser rentrer tous ses amis, ce qui bouscule un peu la manière de vivre très tranquille de Sofia.

S’il y a une chose à retenir dans ce manga, c’est les personnages qui nous sont présentés. Que ce soit Sofia, Lorenzo, Luca ou Véronica, tous sont très développés d’entrée, et surtout, on sent que tous cachent de profondes blessures. Un peu à la manière du manga « Nana » on suit Sophia qui cherche sa place dans la grande ville et qui fait de son mieux pour ne pas décevoir son entourage.

Ce premier tome est vraiment super ! Le mélange des univers et la colocation me font penser à « Nana » alors que le trait me ferait plus penser à celui de Io Sakisaka. C’est très fin, très doux, et pourtant, il y a des choses graves qui se jouent sous nos yeux, avec des jeunes adultes déjà bien marqués par la vie. Vivement le tome 2 au mois de mars *-*

Ma note : 16/20


Et voilà, ainsi s’achève ce tour d’horizon des éditions H2T, qui proposent de bonnes choses, et dont il sera intéressant de suivre l’évolution 🙂

 

Xander

 

18 réflexions au sujet de « Scarlet Soul et Deep Scar »

  1. Le premier titre me tente bien, les dessins ont l’air très détaillés et tu m’intrigues pour l’histoire.
    Le second par contre me laisse de marbre. A part sur la couverture, je n’aime pas du tout les dessins que je trouve très loin de ceux d’Io Sakisaka que tu cites. Ils sont plus près de ceux de Minami Kanan par exemple pour moi. (C’est pas exactement la référence que j’ai en tête mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus ^^!) Bref, ça ne me parle pas lol

    Aimé par 1 personne

  2. Je crois que les autrices italiennes ont bien fonctionné sur moi, j’ai beaucoup aimé ces 2 tomes, il y a du potentiel et le dessin est magnifique ❤
    Ce que je redoute c'est le rythme de sortie qui reste d'être trop lent et après j'aurai tout oublié, et là encore je n'ai pas lu dès la sortie.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s