Manga

Graineliers tome 1

graineliers 1

Résumé

Destiné à devenir un Grainelier de renom, Lucas va devoir cacher son secret afin de ne pas être arrêté. En effet, dans ce monde, le plus grand crime est de faire avaler à quelqu’un une graine qui risque de le transformer en plante. Toutes les victimes sont alors considérées comme mortes d’un point de vue civil. Pourquoi une telle décision ? Car même si certaines s’en sortent, leur vie en est bouleversée à jamais. Lucas est un de ces survivants. Humain en apparence, le jeune homme est conscient qu’à l’intérieur, il n’est plus le même.
Aidé par Abel, un ami d’enfance, il décide de découvrir ce qui lui est arrivé. Débute alors une aventure au bout de laquelle il espère retrouver son père et avoir des réponses aux nombreuses questions qu’il se pose.


Mon avis

Je connaissais déjà un peu la mangaka Rihito Takarai pour son yaoi 10 Count (terminé en six tomes chez Taifu Comics) que j’ai bien aimé, mais qui à mon sens était un peu gâché par le coté yaoi. Je me souviens que les deux premiers tomes étaient géniaux, et qu’à la fin du deuxième tome, la mangaka s’excusait de ne pas avoir mis de scènes de sexe, mais qu’elle allait se rattraper. Cela avait donné lieu à des tomes 3 et 4 quasiment sans aucun scénario. Par chance, les tomes 5 et 6 avaient un peu redressés la barre. Il me tardait donc de voir ce qu’allait donner son nouveau manga, un shonen dans lequel elle ne serait pas obligée d’inclure des scènes yaoi pour satisfaire son éditeur et/ou ses lecteurs.

Et là, quelle joie de retrouver tout le talent de Rihito Takarai ! Dès le premier tome de Graineliers, il y a tout ce que j’aime chez elle. De superbes dessins, des personnages attachants, une situation déjà bien complexe, un petit humour parfaitement dosé, et surtout une ambiance vraiment enchanteresse.

Nous sommes ici dans un univers de Fantasy, dans lequel existe des milliers de graines qui sont au coeur de la vie de chaque habitant. Elles sont la ressource principale de ce monde et leurs usages sont très variés. On pourrait, dans d’autres récits, assimiler cela à de la magie. D’ailleurs, il me semble bien qu’une graine sert même à faire du feu et d’autres à faire de l’alcool. Mais voilà, toutes les graines ne se valent pas et tel un minerai, il y a divers niveau de rareté, allant de graines très précieuses que seul les riches peuvent se payer, aux graines communes accessibles à tous.

Il existe également des graines interdites, les Délétères qui si elles sont avalées par un humain peuvent le transformer en un être mi-humain mi-végétal. Pour le moment, nous n’avons pas encore vu comment cela se présentait, mais l’idée est vraiment bonne. L’interdiction de ces graines semble cacher quelque chose, et c’est là qu’on en vient au titre de ce manga !

Graineliers img3.jpg

Car les Graineliers, ou plus précisément « l’Organisme National d’Etudes et des Recherches des Graineliers » travaille sur la culture et l’étude des graines les plus rares et traquent également celles et ceux qui useraient de graine Délétères.

C’est dans ce contexte que nous suivons Lucas et Abel, deux jeunes hommes qui souhaitent devenir Graineliers. Un peu naïf au début, Lucas va se révéler vraiment intéressant. Il est un peu tête brulée, et n’hésite pas à vendre certaines graines rares, flirtant souvent avec la légalité.

Je ne vous en dirait pas plus sur l’histoire, mais vous vous en doutez un peu, notre cher Lucas, va avaler des graines interdites (je ne spoile rien en vous disant ça, la couverture était très claire sur ce point ^^)

Graineliers img4.jpg

Avec Graineliers, Rihito Takarai pose un univers très riche qui n’est pas sans rappeler Made in Abyss ou L’atelier des sorciers avec une richesse visuelle et un monde vraiment très développé. Le petit plus sympa, c’est la coté français du titre, puisque la mangaka s’est inspiré de notre beau pays pour les noms des personnages, l’architecture des villes, la monnaie etc…

J’ai tout de même un bémol et un regret. D’une part, l’absence totale de femmes dans ce volume, hormis une petit fille. Tous les protagonistes principaux sont des hommes. On sent que la mangaka vient du milieu yaoi et que d’instinct elle utilise des personnages masculins. Et je regrette également la parution très lente de ce manga, puisqu’il a commencé en 2014 au Japon, et qu’il ne compte à ce jour que trois tomes (toujours en cours de parution). Le tome 2 est sorti en 2016 et le tome 3 en 2018. J’espère que maintenant qu’elle a terminée 10 Count, la mangaka va se concentrer à fond sur Graineliers, car l’histoire est passionnante et l’on veut donc lire les tomes suivants *-*

Ma note : 17/20

 

Xander

 

15 réflexions au sujet de « Graineliers tome 1 »

  1. Tu réponds à mes interrogations sur 10 Counts qui me tentait après la lecture de Graineliers mais plus après la rapide chronique ici ^^!
    J’ai moi aussi beaucoup aimé l’univers que je trouve original et dans l’air du temps avec son côté politico-écolo. Par contre, je n’avais pas noté cette absence de femme mais tu as raison, après je ne trouve pas que ça gêne.
    Maintenant j’attends la suite, en espérant que les sorties soient moins espacées qu’au Japon ><

    Aimé par 1 personne

    1. Opale approfondira le sujet demain car elle va publier la chronique sur le tome 6 de 10 Count, tu seras encore plus fixée 😉

      Le côté ecolo ne m’a pas dérangé (alors que d’habitude ça me fatigue rapidement) là j’ai trouvé que la mangaka n’en faisait pas trop et du coup, ça passe très bien !

      Pour la suite, même si Ototo publie des 2 autres tomes dans l’année, il faudra que la mangaka accélère un peu, sinon, on va vite se retrouver à attendre un an ou deux 😭😭

      Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup Rihito Takarai mais j’ai été déçue par le premier tome. Peut-être parce que j’en attendais trop. Je ne sais pas. Mais, si j’ai trouvé la lecture agréable, ça ne m’a pas embarqué comme toi. J’ai trouvé le premier tome un peu trop confus à mon goût. A voir si le tome 2 sera me convaincre

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s