Manga

Jagaaan tome 1

jagaaan-1-kaze

Résumé

Shintarô Jagasaki est un jeune flic de quartier qui jour après jour se fait humilier par de jeunes voyous et par ses collègues du commissariat. Son avenir semble tout tracé : fonder une famille avec sa copine et poursuivre sa vie insignifiante… Mais cette perspective lui donne la nausée et derrière son sourire de façade, se cachent de violentes pulsions meurtrières. Un jour, lors d’une mission de routine, il tombe face à face avec un mutant chaotique et ravageur ! C’est alors que la main droite de Shintarô se métamorphose… Face à la destruction et au désespoir, un héros au côté sombre vient de naître !


L’avis de Xander

Voici l’un des manga que j’attendais le plus pour ce mois de janvier. Vous le savez, j’ai été déçu par mes deux autres attentes, My Home Hero et GranBlue Fantasy. L’un car les réactions des personnages ne sont pas crédibles, et l’autre car il est trop lisse. Et bien avec Jagaaan, on a enfin une nouveauté qui ose et surtout qui assume ce qu’il promettait !

On suit Shintarô, un jeune flic qui a une vie ordinaire, avec un bon job, une petite amie, un appart, bref, il n’a pas vraiment de quoi se plaindre. Pourtant, il se sent coincé dans sa vie, il la regarde se dérouler au lieu de vraiment la vivre et l’apprécier. Alors il se contente de sourire, un peu bêtement, pour éviter de dire ce qu’il pense et ainsi se fondre dans la masse.

Il y a donc une critique sociale de la société nippone, qui est malheureusement réelle. Combien de titres avons nous lus, dans lesquels le père de famille était un jour parti en abandonnant travail, femme et enfant ? Shintarô sait qu’il se prépare à une vie de ce genre, et qu’un jour ou l’autre cette situation sera trop lourde pour lui et qu’il finira par tout plaquer ou par fondre un fusible.

Mais ce qu’il est loin de s’imaginer, c’est ce qu’il va lui arriver immédiatement. En effet, des phénomènes apparaissent un peu partout dans le pays, avec des personnes qui se transforment en créatures (de manière assez trash) et qui massacrent tout le monde sur leur passage. Shintarô va se retrouver infecté lui aussi, mais par chance, il va rencontrer une chouette qui parle, et qui va l’aider à contrôler sa mutation, et à se servir de son pouvoir pour éliminer les autres monstres.

Shintarô est donc un monstre qui doit traquer les autres monstres, tout en se contrôlant lui-même pour éviter de finir comme eux. Lui qui voulait du changement, il va être servi !

Le graphisme est particulier, il peut rebuter, surtout dans le premier chapitre, mais il s’améliore grandement ensuite. Ce manga est clairement barré, mais à aucun moment il ne nous prend en traitre. C’est malaisant, trash, survitaminé, et à titre personnel, c’est parfaitement ce que j’attendais de ce manga. J’ai donc adoré ma lecture, mais je vous conseille de tester le premier chapitre (disponible sur le site de Kazé) pour voir si le style vous convient car il est clair que ce manga ne plaira pas à tout le monde.

Pour celles et ceux qui comme moi ne sont pas réfractaires au format numérique, sachez que le titre est à seulement 5€ sur Izneo contre 8€ au format papier. Une économie non négligeable, puisque pour le même prix, vous aurez trois tomes d’un coté, contre deux de l’autre. Perso, le calcul est vite fait 😉

Ma note : 17/20

bandeau jagaaan.jpg

L’avis d’Opale

J’ai testé ce seinen un peu délirant sur les conseils de Xander qui avait beaucoup apprécié ce titre. D’ordinaire, ce genre de récit un peu fou n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais j’ai voulu tenter le coup sur celui-ci dont la jaquette m’avait interpellée.

Bon, il faut bien entendu être réceptif à ce genre de manga totalement WTF, mais la qualité est là. L’intrigue démarre très rapidement et on comprend immédiatement les bases de l’univers dans lequel le lecteur va évoluer aux cotés de Shintarô.

Le style des dessins est assez particulier mais colle parfaitement à l’ambiance du titre. Ne vous fiez pas au premier chapitre qui laisse une impression assez étrange à ce niveau. Dès que les « créatures » auront fait leur apparition, vous verrez vraiment l’intérêt de cette patte graphique assez étonnante.

L’histoire en elle-même est simple et efficace. Je ne suis pas du tout tombée fan du héros que je trouve légèrement antipathique, mais là, il s’agit clairement d’une question de gout. Le manga en lui-même est bien plus profond que prévu. Sous prétexte de divertissement, c’est une critique acerbe et brutale de la société japonaise qui nous est livrée ici. Pour ma part, je préfère lire des auteurs comme Jiro Taniguchi ou Inio Asano quand il s’agit de plonger dans les méandres de la culture nippone, mais j’avoue que « Jagaaan » est une alternative aux allures plus légères mais aux implications identiques.

Ce titre ne plaira donc pas à tout le monde. Cependant les lecteurs et lectrices qui souhaiteront pousser un peu plus loin au delà de l’aspect horrifique de « Jagaaan » pourront découvrir que ce manga est bien plus intelligent qu’il n’y parait au premier abord.

Même si je n’est pas été personnellement conquise par cette oeuvre trop étrange pour moi, je conseillerais quand même ce titre à tous ceux qui se sentent attirés par son résumé et qui souhaiteraient tenter l’expérience. « Jagaaan » me parait en effet être un manga de très bonne qualité qui mérite clairement qu’on lui donne une chance.

Ma note : 7,5/10

Et voilà pour ce nouveau titre qui ne laissera pas indifférent. Même si j’ai plus apprécié qu’Opale (je suis plus adepte des récits barrés ^^) nous tenions à vous livrer deux avis, afin que vous puissiez mieux vous situer sur ce manga 😉

 

Opale & Xander

15 réflexions au sujet de « Jagaaan tome 1 »

  1. Merci pour ta réactivité pour la sortie rapide de ton article sur Jagaaan ^^
    Je t’avoue que ça me rassure un peu quant à la qualité de ce titre. Mais j’ai encore une petite réserve et tu pourras peut-être me dire si c’est bien le cas (même si je ne suis pas sur que ça sois déjà aborder dans ce 1er volume). Je me demandais si le héros essaye de se comporter comme un policer et évite un maximum de tirer sur les monstres à chaque fois qu’il en vois un (malgré son envie de tuer). Ou bien sa passion pour le meurtre engendre des conséquences sur son travail ?

    Aimé par 1 personne

    1. En fait, c’est un peu son rôle d’éliminer les monstres, donc oui il leur tire dessus, surtout car ces derniers massacrent les gens en masse. Shintarô a intérêt à vite les arrêter sinon c’est un vrai carnage xD

      Après, je pense que plus tard, on aura des monstres qui se feront pas tuer en un coup, mais là c’était le démarrage tu vois.

      J'aime

  2. Mouais, le début du syno me tentait beaucoup et je trouvais ça intéressant, mais le coup des monstres et de la transformation et autres bof lol…je sens un truc à la fire punch un peu chelou et ambiance bizarre et j’avais pas aimé. Pour le coup, les 2 autres nouveautés me tente plus lol !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est clair que si les transformations et les monstres, c’est pas ton truc, passe ton chemin ^^ C’est un peu comme Gleipnir. T’as vraiment un fond, mais c’est derrière un titre barré et explosif.

      Par contre ça n’aura rien à voir avec Fire Punch, c’est pas du tout le même délire en fait.

      Aimé par 1 personne

    1. Je pense que ça gagnera en profondeur au fil des tomes, car il y vraiment un fond intéressant, un peu comme dans Gleipnir. Mais après, c’est vrai que ce n’est pas un titre qui plaira à tout le monde c’est clair. D’ailleurs Opale a reconnu la qualité du titre mais ce n’est pas son délire, elle ne le continuera pas 😉

      Ps : J’ai commandé Amanchu sur tes conseils 😉

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s