Manga

Un oisillon sur le rivage et Our House Love Trouble

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui nous allons vous présenter deux récits radicalement opposés, parus il y a peu aux éditions IDP Boy’s Love et qui pourront plaire a différents types de lecteurs et lectrices.

Que vous soyez adeptes d’une lecture débridée ou d’un belle histoire, l’un de ces titres sera forcément pour vous, moi en tout cas, j’ai fait mon choix 😉


Un oisillon sur le rivageUn oisillon sur le rivage

Résumé

Yûichi a perdu ses parents et sa soeur dans un accident de voiture. Celle-ci laisse derrière elle son fils unique, Ayumu, et Yûichi a bien du mal à s’adapter à sa nouvelle vie en compagnie de ce petit garçon introverti. Heureusement, le charmant et mystérieux gérant de l’épicerie du quartier sait leur faciliter l’existence. autant grâce à ses mets délicieux que par sa gentillesse étrangement intéressée. Mais ce que cachent ces deux yeux tristes, mélange de solitude, de jalousie et d’espoir, pourrait bien chambouler la vie de la petite famille.

Mon avis 

« Un oisillon sur le rivage » est un incontournable que vous ne devez absolument pas manquer !!! C’est pour dénicher ce genre de titre que je lis du yaoi et quand cela se produit c’est un véritable bonheur. Je vais donc essayer de vous faire partager mon enthousiasme pour ce one shot. ^^

Tout d’abord, les dessins de « Un oisillon sur le rivage » sont vraiment très beaux. Les planches sont très bien finie. Les fonds sont parfaitement travaillés, ce qui est plutôt rare pour du yaoi. Si on ne connais pas d’avance le genre de ce titre, la qualité graphique nous poussera à nous imaginer en train de lire un seinen de type tranche de vie. C’est déjà un très gros point positif. 😉

Mais ce qui fait vraiment la force et la qualité de ce manga, c’est son scénario. L’histoire est belle, touchante, crédible et ne vire jamais au graveleux. L’intrigue est vraiment très finement travaillée et mise en scène. Les sentiments des différents personnages nous touchent en plein coeur. On aimerais pouvoir entrer dans les pages de ce livre pour pouvoir intervenir et alléger leurs peines.

Les relations filiales sont au coeur de cette oeuvre. Toute leur complexité et toute l’insécurité qui peut en ressortir pour chacun des protagonistes est impeccablement mise en lumière par Yuu Minaduki. J’attends déjà avec impatience le prochain titre de cette mangaka sur lequel je suis sure de me jeter immédiatement.

J’espère vous avoir donner envie de lire « Un oisillon sur le rivage ». Franchement, cette qualité de scénario, de dessins, mais aussi la profondeur et la crédibilité des sentiments qui y sont exprimés est vraiment très peu souvent au rendez-vous dans les yaoi. Il est vrai que ces derniers sont pour la plupart de bons produits de divertissement, mais pas plus. Je vous recommande donc de ne pas passer à coté de cette oeuvre sublime qui saura, j’en suis certaine, vous toucher en plein coeur comme ça a été le cas pour moi !

Ma note : 10/10


Our House Love TroubleOur House Love Trouble

Résumé

Lorsque la résidence étudiante dans laquelle il loge ferme, Nonohiko est contraint de se trouver un autre appartement à bas prix. C’est finalement dans une share house, tenue par un travesti du nom de Kaoru, qu’il trouve son bonheur. Mais voilà qu’à peine arrivé, alors qu’il porte encore ses cartons, un des locataires l’invite à prendre un bain avec lui… et se met à le toucher sans pudeur !

Pour les locataires de la GARDEN share house, le quotidien promet d’être mouvementé et sensuel à souhait !

Mon avis 

« Our House Love Trouble » est le nouveau manga écrit par Owal à qui l’on doit déjà les titres « Hang out crisis » et « Kichiku Encount » également publiés chez IDP Boy’s love.

Cette fois-ci, le théâtre de l’intrigue est une share house qui va changer la vie de Nonohiko, un étudiant fauché en quête d’un logement à moindre cout. Pour info, les share houses sont des résidences à louer dans lesquelles on possède sa propre chambre et dispose également d’un espace commun à partager avec les autres locataires. Ici, nous nous trouvons dans un boy’s love. Les choses vont donc très vite partir en vrille pour notre naïf petit héros.

« Our House Love Trouble » est un hard Yaoi bourré de scènes très explicites qui est clairement écrit dans le but de divertir son public. Aucune ambition littéraire ou artistique n’est au coeur de cette oeuvre déjantée et délirante qui se veut clairement légère et fofolle.

Les lecteurs apprécieront sans doute la petite attention dont à fait preuve la mangaka en dédiant le dernier quart de son volume aux personnages annexes et à leurs petites histoires d’amours. C’est assez sympathique de voir comment les choses se passent pour eux aussi.

Bon, par contre, le seul bémol que j’aurais à apporter, est l’horrible vision nippone du viol qui se retrouve dans quasi chaque chapitres de ce Yaoi. L’un des partenaire pense « non », dit « non », et lorsque l’autre continue sans même se soucier de cet état de fait, celui qui était non consentant au départ fini par adorer le rapport sexuel qui lui est imposé. Pire, il fini par tomber amoureux de son bourreau/partenaire (à vous de choisir le terme juste -_-). Bref, je déclare un grand méga BEURK à ce sujet !

Pour celles et ceux d’entre vous prêts à prendre ce manga pour ce qu’il est sans trop se formaliser des codes moraux assez dérangeants auxquels le Japon nous a malheureusement déjà pas mal habitués, « Our House Love Trouble » sera un divertissement sans prétention qui fera efficacement le job.

Ma note : 6,5/10

Opale

Publicités

12 réflexions au sujet de « Un oisillon sur le rivage et Our House Love Trouble »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s