Manga

Blue Lust tome 1 et DSP Romeo tome 1

Coucou tout le monde ! Vous allez bien ?

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de deux sorties récentes chez Taifu Comics, avec deux histoires aux styles radicalement opposés ! J’ai beaucoup aimé un titre, alors que l’autre m’a totalement déçu. Allez, je vous en dit plus ci-dessous 😉


Blue Lust 1Blue Lust T1

Résumé

Un jour d’été, Hayato fait la rencontre de Sôma, un lycéen transféré depuis peu qui n’arrive pas à s’adapter à son nouvel environnement. D’un naturel très avenant, Hayato arrive petit à petit à gagner la confiance de son camarade. Pourtant, alors que tout semblait aller pour le mieux entre les deux garçons, un événement va venir bouleverser leur quotidien. Hayato et Sôma arriveront-ils à affronter leurs peurs et leurs erreurs passées ? Malgré leurs incertitudes, cette nouvelle réalité est peut-être l’occasion de guérir leurs anciennes blessures.

Mon avis 

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de Yaoi, je n’étais pas trop dans l’ambiance, mais en fin d’année je m’y suis relancé et j’ai commencé par Blue Lust, récemment sorti chez Taifu Comics.

Et j’ai fait une très bonne pioche car ce titre rassemble tout ce que j’aime. Une belle romance, des non-dits, des personnages avec un passé très complexe et des dessins très beaux, avec de grandes cases très aérées. Ici, la part belle est faite aux sentiments et non aux relations sexuelles.

Blue Lust Taifu img1.jpg

L’histoire démarre immédiatement lorsque Hayato, aperçoit sur le toit de son lycée une silhouette qui semble vouloir se jeter dans le vide. Ni une, ni deux, il grimpe les étages à toute vitesse pour voler au secours de Sôma, un nouvel élève. Les deux garçons vont rapidement tisser des liens, car sans le savoir ils ont un passé assez similaire. Il n’est pas évident de vous parler de ce titre sans trop en dire, mais la question de l’outing est au coeur du récit.

Il y a aussi le jugement et la peur du regard des autres dont Sôma souffre beaucoup. Il n’est pas aisé pour lui de faire confiance à Hayato, de peur que ce dernier aille balancer à toute la classe qu’il est homosexuel. Sauf que Hayato comprends très bien la crainte de Sôma puisque quelques années plus tôt il fut lui-même responsable de l’outing d’un camarade qui s’était dévoilé à lui et ne s’était pas rendu compte de répercussions que cela pouvait avoir.

Blue Lust est une très belle surprise qui commence bien, mais que l’on jugera dans son ensemble une fois qu’elle sera terminée. En tout cas ce premier tome commence très bien, et la dernière page promet de beaux bouleversements. Le manga est terminé en trois tomes au Japon, et le deuxième devrait sortir fin février dans l’hexagone.

 Ma note : 16/20


DSP RomeoDSP Romeo T1

Résumé

Kôyô est un Lycan, un être humain qui a été génétiquement modifié pour devenir une créature surpuissante mi-homme mi-bête. Combattant hors pair à la condition physique extraordinaire, il est le capitaine de la patrouille Balte Roméo, un groupe de chasseurs ayant pour mission de protéger la Capitale. Comparés aux êtres humains normaux, les Lycans sont des créatures quasi immortelles dont les membres les plus puissants ont la particularité de dégager de puissantes phéromones et d’avoir une libido hors norme. Depuis plusieurs années, Kôyô a des vues sur Jade, un jeune Lycan qui a rejoint sa troupe. Malheureusement pour lui, ce dernier refuse catégoriquement toutes ses avances malgré une étrange dévotion. Quelle tournure va donc prendre leur relation, perdue entre leur passé, leur amour et leurs instincts sexuels… ?

Mon avis 

Autre ambiance avec DSP Romeo puisqu’ici on découvre un manga plus fantaisiste, avec une univers peuplé de Lycans et leurs moeurs assez complexes. Si l’histoire aurait pu être très bonne, via notamment des personnages qui se connaissent depuis des centaines d’années, l’univers est très mal mis en place tant la mangaka semble avoir bâclé son sujet.

Je vous explique. Ici, il n’y pas de narration pour présenter l’univers, on est plongé comme ça, de but en blanc dans un monde qui est totalement différent du notre. Et la grosse faiblesse de ce récit, c’est qu’au lieu de découvrir tout cela au fil de notre lecture, la mangaka s’est contenté de faire un lexique en début de tome. Elle nous explique en 2-3 pages ce que sont les Lycans, comment fonctionne les trois châteaux de la capitale, ainsi que des fiches de personnages nous détaillant l’histoire de chacun. (je vous ai mis deux photos ci-dessous, cliquez dessus pour agrandir chaque image).

Comment faire moins immersif !? Je trouve ça totalement bâclé et très peu pratique, puisque l’on doit se référer sans cesse au lexique (appelé ici Data Base) en début de tome. Cela est vraiment fatiguant, car ça hachure notre lecture, et au final, on ne rentre pas vraiment dans le récit. J’aurais préféré que la mangaka fasse comme quasi tous les auteurs, et que l’on découvre l’univers au fur et à mesure. Là, elle balance tout d’un coup, sans narration, comme si on avait une encyclopédie.

Le seul point fort vient des dessins qui sont vraiment très beaux, très travaillés, même si certains persos se ressemblent parfois. Après Blue Lust, j’aime vous dire que je tombe de haut car c’est le titre que j’attendais le plus sur les récentes sorties de Taifu Comics. C’est d’autant plus dommage car l’univers ainsi que les personnages avaient vraiment l’air intéressant, mais ce n’est pas assez bien écrit pour que l’on se plonge vraiment dans l’histoire :/

Ma note : 12/20


Et voilà pour cette double chronique sur deux yaoi sortis il y a peu chez Taifu Comics. Je suis très déçu par DSP Romeo, mais je crois que je commence à comprendre ce qui ne vas pas. Lorsque les mangaka veulent trop en faire, elles s’y prennent très mal. Rien ne vaut une histoire classique avec thèmes actuels, sans chichi comme pour Blue Lust 😉

Xander

8 réflexions au sujet de « Blue Lust tome 1 et DSP Romeo tome 1 »

  1. Le résumé de Romeo ne m’attirait déjà pas des masses mais alors là… Effectivement, on peut difficilement faire pire pour tuer le plaisir du lecteur ^^!
    Par contre, Blue Lust m’intéresse beaucoup, je vais juste attendre que tout soit sorti pour une fois 🙂
    Merci pour cette double chronique !

    Aimé par 1 personne

    1. Haha, t’as tout compris pour DSP Romeo ^^

      Pour Blue Lust, le manga est terminé en trois tomes au Japon, donc je pense que Taifu devrait tout sortir cette année, le tome 3 étant prévu pour février.

      Content que la chronique t’ai plue 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s