Films

Black Mirror Bandersnatch (garanti sans spoiler)

Black Mirror Bandersnatch.jpg

Tous les fans l’attendait, le fameux épisode interactif de Black Mirror ! Vous savez cette série géniale dans laquelle chaque épisode est indépendant (des sortes de mini films) et qui abordent des thèmes très puissants, en mettant notamment l’accent sur la ligne très fine entre réalité et fiction.

Alors, cet épisode, ou du moins ce film « Black Mirror Bandersnatch » est-il à la hauteur des quatre précédentes saisons ? Réponse, ci-dessous 😉


Résumé 

En 1984, un jeune programmeur remet en question la notion de réalité en adaptant un roman fantastique en jeu vidéo. Une histoire hallucinante aux multiples dénouements.

Episode spécial de la série d’anthologie Black Mirror.

Bande-Annonce
Notre avis 

Netflix sait faire de bons teasers, et l’on nous vendait ça comme quelque chose de révolutionnaire, et au départ ça marchait plutôt bien. Nous somme en 1984 et on suit un jeune homme Britannique, qui vit seul avec son père et qui cache un profond malêtre. Il adore un livre dont on est le héros intitulé « Bandersnatch » et a décidé d’en developper un jeux-vidéo, à multiples embranchements.

Pour l’époque, dans le film, le concept est révolutionnaire et il va donc contacter une société afin de proposer son projet et pouvoir developper son jeu narratif. Le scénario est donc bon, et on se retrouve rapidement à faire quelques choix, comme choisir la marque de céréales qu’il veut manger, ou encore quelle musique il veut écouter. Pas de quoi fouetter un chat, mais ça nous immerge dans le truc. On agit. Et des choix, on va en faire beaucoup au fur et à mesure que l’histoire va avancer et se complexifier. Car le but de cet épisode (ou film vu la durée) est que Stéphan (le perso principal) développe son jeu et que ce dernier reçoive une bonne note de la part de la critique (il y a d’ailleurs un système de notation bien fichu qui nous incite à recommencer si on juge que ce n’est pas satisfaisant).

Peu à peu on va s’apercevoir que notre petit Stéphan n’est pas très stable et que quelque chose se cache dans son douloureux passé. Il dort mal, il fait d’étranges rêves, et par moment on ne sait plus ce qui est réel ou pas. Le scénario brouille bien les pistes, mais il lui manque un peu de mordant. Opale et moi-même ne sommes pas ressortis de notre visionnage satisfaits.

Choix Black Mirror.jpg

Le gros soucis vient du fait que malgré les nombreuses fins que nous ayons explorées, on a toujours eu un sentiment de répétition. On a l’impression que l’on ne peut pas choisir vraiment ce que l’on va faire, car un mauvais choix peut entrainer le game-over, et ce bien trop rapidement. De plus il y a un bon nombre de séquences, que l’on croit vivre mais qui ne sont au final que de simples rêves. Par exemple choix A on va ici, choix B on va là-bas. Sauf que le choix A n’était qu’un rêve et on revient au choix B, et donc, il n’y avait pas de choix.

Si l’idée est louable sur le papier, cet épisode interactif manquait d’aboutissement. On a plutôt eu l’impression d’avoir une expérience plutôt qu’une vraie interactivité. Opale et moi adorons la série Black Mirror et nous adorons les jeux narratifs comme Detroit Become Human, ou Heavy Rain pour ne citer qu’eux. Dans ces deux jeux, ni Opale, ni moi n’avons eu la même histoire. Mais vraiment, à aucun moment. À chaque fois on se racontait les choix que l’on venait de faire et on hallucinait de voir toutes les possibilités. Avec le film Black Mirror Bandersnatch ce n’est pas le cas. On se retrouve vite limité à refaire les mêmes scènes en boucle, et c’est vraiment dommage. De plus l’ADN de la série Black Mirror ne se retrouve pas du tout dans ce film, hormis quelques easter-eggs bien trouvés mais qui parleront plus aux connaisseurs de la série.

Si vous n’êtes pas habitués aux jeux narratifs, alors peut-être que vous allez trouver le concept novateur, mais entre nous, il y a bien mieux et de plus, les films interactifs, il y en a déjà eu avec par exemple Late Shift, qui est sans prétention mais assez bien fichu. Nous vous invitons toutefois à le tester, même si vous n’avez jamais vu un seul épisode de la série, car l’intrigue est totalement indépendante et ne nécessite aucune connaissance.

Notre note : 14/20

 

Opale & Xander

 

20 réflexions au sujet de « Black Mirror Bandersnatch (garanti sans spoiler) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s