BD·Comics

Pygmalion

Pygmalion.jpg

Résumé :

Une adaptation audacieuse du Pygmalion de Jean-Jacques Rousseau. Cette légende de la mythologie grecque relate le récit de Pygmalion, sculpteur révolté par le mariage, qui, tombant amoureux de sa statue Galatée, implore la déesse Aphrodite de la rendre vivante afin qu’il l’épouse. La première apparition de cette légende remonte aux Métamorphoses d’Ovide. La publication de la BD en mai couronnera une année de collaboration artistique avec le Paris Mozart Orchestra.


Ce que j’en ai pensé :

Pygmalion est une bande dessinée scénarisée et dessinée par Sandrine Revel. Cette autrice bien connue pour ses BDs tels que « Glenn Gould : une vie à contretemps », « Hey Jude ! » ou « Sorcellerie et dépendances » nous gratifie une fois de plus d’un scénario poétique associé à de magnifiques aquarelles.

Adaptation libre d’une oeuvre majeure de Jean-Jacques Rousseau, cette bande dessinée nous régale de fragments du texte original. Pygmalion a été adapté en 1779 depuis une légende tirée de la mythologie Grecque. Rousseau a sublimé cette dernière en la transformant en un mélologue (ce qui signifie que le texte de ce livre, qui traduit les pensées de Pygmalion, est entrecoupé de musique instrumentale reproduisant les émotions de l’artiste).

Une adaptation réussie

Sandrine Revel, garde parfaitement intact cette dimension musicale dans les pages de son histoire. En effet, elle transpose à merveille l’histoire du sculpteur Pygmalion en lui faisant endosser tour à tour les identités de grands artistes tels que Auguste Rodin, Niki de Saint Phalle, Camille Claudel ou Ron Mueck. Mais, elle ne s’arrête pas là et entrecoupe les cases où l’on peu voir les errements de ces différents artistes par de magnifiques dessins représentant tout un orchestre symphonique en pleine représentation. La chef d’orchestre qui dirige tout cela semble également gouverner au destin de nos protagonistes.

Et si cette bande dessinée dépassait son format visuel ?

Cette BD est déjà parfaite dans sa forme classique, mais il y a bien plus ! En effet, L’autrice a travaillé en étroite collaboration avec le Paris Mozart Orchestra. Ce dernier a réalisé une bande son époustouflante qui accompagnera votre lecture grâce à un QR code à flasher dans les premières pages de cette BD. En effet, cet orchestre, spécialiste du mélologue, nous donne l’impression de vivre à 100% cette aventure haletante. Les si belles musiques et la voix du comédien qui déclame le texte de cette BD à la perfection forment un tel tout avec les dessins de Sandrine Revel que l’on se sent comme aspiré dans un autre monde lorsqu’on associe la lecture de cette histoire avec la bande son destinée à cet usage.

Le seul petit bémol que je pourrais trouver dans cette association du support visuel et du support audio vient de la synchronisation qui en est parfois hasardeuse. En effet, à certains moments de l’histoire, il faudra impérativement mettre la bande son en pause pour avoir le temps de profiter des belles planches de Sandrine Revel ; alors qu’à d’autres instants, il faudra patienter un peu pour que le fond sonore rattrape votre lecture. Il y a aussi de rares moments où le texte inscrit sur la BD se retrouve légèrement différent des mots prononcés par la voix off. Tout ceci n’est pas bien grave et n’entache en rien le plaisir de pouvoir suivre l’intrigue de cette jolie oeuvre en utilisant autant sa vue que son ouïe.

En bref, cette magnifique bande dessinée est une vulgarisation parfaite de l’oeuvre de Rousseau. Si vous ne connaissez pas encore l’histoire émouvante de Pygmalion et de Galatée ou que vous souhaitez la redécouvrir sous une forme surprenante et parfaitement réussie, cette BD est faite pour vous.

Ma note : 8,5/10

De votre coté, êtes-vous tentez par l’expérience novatrice et inédite proposer par cette bande dessinée ? N’hésitez pas à partager votre point de vue en laissant un commentaire ou en likant cet article 😉

Opale

8 réflexions au sujet de « Pygmalion »

  1. D’abord, je ne savais pas que Rousseau avait écrit sa propre version du mythe, alors merci pour la découverte. Ensuite, l’expérience me tente bien, je trouve les dessins sublime et j’aime l’idée de cette association lecture/musique, quelque chose que je fais souvent de moi-même mais que j’aime aussi me voir proposer.
    Merci pour la chronique 😀

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s