Manga

Le théatre des fleurs T1

Le théatre des fleurs

Résumé :

Sôgorô est l’héritier d’une des familles les plus connues du monde Kabuki. Le jeune homme n’a aucun intérêt pour d’autres acteurs de son âge à l’exception de Gensuke qu’il reconnaît comme son rival.

Obsédé par l’idée de ne pas se laisser dépasser par ce dernier, il fait tout ce qu’il peut pour maintenir son statut de prodige de la scène.

Cependant, le destin lui joue un tour cruel et nos protagonistes se retrouvent camarades de classe… Pire ! Ils vont devoir travailler ensemble pour une représentation…

Est-ce que leur entente restera si cordiale ou se dépasseront-ils ?!


Ce que j’en ai pensé :

« Le théâtre des fleurs » est le premier tome d’une série écrite par Isaku Natsume qui compte deux tomes au Japon pour le moment.  Cette mangaka nous a déjà offert des titres comme  « Ameiro paradox »,  « Devil’s Honey » ou « Twinkling Stars Dial ».

Le théâtre Kabuki au coeur de l’intrigue

Dans ce premier tome, nous découvrons une belle histoire se déroulant sur fond de théâtre Kabuki. Pour celles et ceux  qui ne connaitraient pas cet art déjà vieux de quatre siècles au pays du soleil levant, laissez moi vous décrire un peu de quoi il s’agit. Le Kabuki est une forme épique de théâtre japonais traditionnel. Centré sur un jeu d’acteur à la fois spectaculaire et codifié, il se distingue par le maquillage élaboré des acteurs et l’abondance de dispositifs scéniques destinés à souligner les paroxysmes et les retournements de la pièce. Les néophytes pourront parfaitement découvrir cet art au fils des pages de ce délicieux manga. Quand aux connaisseurs, ils auront le plaisir de profiter d’une myriade de petits détails qui les immergeront dans le quotidien d’une grande famille d’acteurs de Kabuki.

Les personnages centraux de ce récit, Sôgorô et Gensuke, sont deux adolescents faisants partis de familles rivales dans le petit monde du Kabuki. La romance qui va doucement se mettre en place entre eux aux fil de leurs péripéties fera écho dans le coeur de tous les fans de théâtre classique européen. En effet, impossible de lire « Le théâtre des fleurs » sans penser à la célèbre pièce de Shakespeare, « Roméo et Juliette ». Bien sur, nous sommes ici dans un yaoi. On se retrouve donc plutôt avec une romance entre deux garçons, mais cela n’a que peu d’importance.

Theatre des fleur img.jpg

Une relation construite sur des bases solides

Dans les pages de cette belle oeuvre romantique, la douceur des sentiments est de mise. Ce manga prend donc tout son temps pour développer la relation qui se tisse entre Sôgorô et Gensuke. Si vous cherchez une histoire se déroulant à toute allure, passez votre chemin. Ici, nous allons suivre le quotidien de deux jeunes hommes qui devrons trouver leur place dans un monde impitoyable soumis au jugement d’un public parfois peu enclin à l’indulgence. Entre leurs répétitions et les représentations théâtrales, nos deux protagonistes principaux trouveront tout juste le temps de se rapprocher lentement et de songer à leurs propres désirs et non à ceux que leurs familles souhaitent leur imposer.

Les dessins de Isaku Natsume sont tout simplement sublimes. Les postures et les maquillages de Kabuki sont très travaillées, tout comme les visages et les expressions faciales des personnages. On se retrouve très vite immergé dans cette ambiance de strass et de paillettes où les rôles interprétés par Sôgorô et Gensuke semblent parfois prendre la pas sur la réalité et vice-versa.

En bref, j’ai beaucoup apprécié cette petite bluette se déroulant dans un univers qu’on a peu l’occasion de voir d’ordinaire. L’histoire semble couler au fil d’un cour d’eau doux et paisible, mais je suis persuadée que dans les prochains tomes nous découvrirons au détour d’un méandre de cette douce rivière qu’elle nous réserve quelques surprises. Les choses vont sans doute s’accélérer et nos deux protagonistes vont probablement se retrouver entrainés dans de dangereux rapides desquels il leur faudra sortir indemnes.

Ma note : 8/10

 

*Article rédigé par Opale*

 

9 réflexions au sujet de « Le théatre des fleurs T1 »

  1. Tu vois ça m’intriguerait bien d’essayer, et là en papier ça pourrait mieux passer
    En fait j’ai tenté un anime il y a quelques temps du genre qui aurait dû bien fonctionner sur moi, et j’ai arrêté, je n’y arrivais pas ou j’aurais dû passer en avance rapide toutes les parties avec le kabuki, je ne supporte pas le ton employé, monocorde, qui ne me faisait pas du tout passer les émotions, m’hérissait le poil etc…
    Mais pour une lecture ce serait bien à tenter. Le titre et la couverture attirent l’oeil lol

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s