Comics

Midnight Tales T1

Midnight Tales

Résumé

Au programme de ce premier recueil : des histoires courtes et indépendantes des auteurs phare du Label 619 – Guillaume Singelin (The Grocery), Sourya (Freaks’Squeele Rouge, Talli, Fille de la Lune), Elsa Bordier et une nouvelle recrue, Gax – mettant en scène des Midnight Girls combattant les forces de l’ombre et les mauvais esprits au sein de l’Ordre de Minuit, un groupe essentiellement composé de femmes.

Des gardiennes, fières de leur appartenance à cette corporation secrète qui pourtant les prive d’une existence normale.

Qui sait si leurs routes finiront par se croiser ?


Mon avis

Voici le premier tome d’une nouvelle série de comics au Label 619, toujours édité chez Ankama. Derrière le nom étrange de Midnight Tales se cache un recueil de 4 courtes histoires qui vont nous présenter plusieurs groupes de personnes combattant les forces obscures.

La particularité de ce premier tome réside dans le fait que nous retrouvons que des équipes féminines, qui en plus de devoir protéger l’Humanité des divers monstres et autres forces occultes, vont devoir gérer leur vie, pas toujours simple.

Comme d’habitude avec le Label 619 on retrouve une vraie cohérence entre toutes ces histoires qui s’axent autour de la même thématique : La magie et la sorcellerie.

Plusieurs histoires, une même thématique 

Nous allons découvrir au travers de ces quatre histoires, une société secrète qui a été établie après l’éradication des sorcières, il y a plusieurs siècles de cela. L’Ordre de Minuit tel est son nom veille sur notre monde au travers de femmes, plus ou moins jeunes.

Il y a plusieurs types de récits et chacun a son style bien différent. Dans le premier on aura un style se rapprochant d’une histoire genre « Buffy Contre les vampires », alors que dans le deuxième ce sera plutôt une histoire de morts, de mariages et de traditions se déroulant en Inde, sur les bords du Gange.

D’ailleurs, on parcourt le monde dans Midnight Tales. États-Unis, Inde ou encore Angleterre, les auteurs ne se fixent pas de limites et choisissent avec soin quelle thématique ils souhaitent aborder. Il y aura des récits centrés sur l’action, d’autres sur la relation mère-fille ou encore l’amitié. D’autres se concentreront plutôt sur la place de la femme dans un pays où les traditions ne sont pas les mêmes que chez nous, etc…

Le savoir faire du Label 619

On reste dans quelque chose de très classique si on connait le Label 619. Ce premier tome de Midnight Tales  fait beaucoup penser à DoggyBags dont chaque tome regroupait 3 ou 4 histoires sur un thème bien précis.

Comme dans DoggyBags, on retrouve des fiches explicatives à la fin de chaque nouvelles, qui nous détaillent les légendes, les coutumes et les usages des diverses villes et pays. On en apprendra ainsi plus sur le Mothman, le dieu Shiva, les cités englouties, l’Angleterre et les cornouailles ou encore la tradition du mariage en Inde.

Bref, c’est toujours aussi riche, toujours aussi détaillé, le Label 619 fait encore un excellent travail. Je conserve une petite préférence pour les histoires abordés dans DoggyBags, mais bon, ce n’est qu’un premier tome, je ne me fais pas de soucis pour les suivants !

Ma note : 15/20

 

*Article rédigé par Xander*

2 réflexions au sujet de « Midnight Tales T1 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s