Manga

Avis en vrac #24

Avis en vrac

Et coucou la compagnie ! alors, vous vous êtes remis de votre craquage du début de mois ? Moi je comate encore (lol). En tout cas, nous voici réuni pour un nouveau Avis en Vrac, en ce moment on enchaîne nos lectures, donc on va voir ensemble ce que cela donne.


Moriarty tome 1

Que j’avais hâte de lire ce manga ! Aimant beaucoup l’univers de Sherlock Holmes, un manga se concentrant sur le grand vilain Moriarty ne pouvait que me me réjouir.
Xan vous avait déjà donné son avis et vous aurez toutes les infos par là et voici donc mon avis.

Ce 1er tome est très plaisant à lire mais ce n’est pas un coup de coeur. On sent à la dernière page que ce n’était que l’introduction et que le plus gros allait commencer dans le tome 2. Au niveau de l’ambiance rien à redire, le Londres victorien est très bien retranscrit, les dessins sont beaux, et l’histoire nous réserve quelques surprises (surtout au début).

On a droit à quelques histoires qui forment un fil rouge et qui nous montre comment Moriarty procède et comment il évolue. Les histoires sont sympathiques et chacune vient montrer le côté obscur de l’être humain et comment Moriarty lutte contre cela. J’aime beaucoup l’idée de lui avoir donné le métier de « Consultant criminel privé » je trouve ça assez original et cela permet de voir le côté manipulateur et exécuteur de Moriarty (enfin si on peut dire ça comme ça car il joue bien sur la façon de faire).
Beaucoup ont pensé à Black Butler en lisant le manga, il est vrai que l’ambiance, les dessins ou le personnage principal ont pas mal de point en commun (mais c’est peut être aussi dû au fait que ça se passe un peu à la même époque).

Au final, je retiens un bon tome 1 qui fait bien le job, de bonnes idées, des pistes lancées pour la suite, hâte d’avoir le tome 2 pour voir comment l’histoire va évoluer.

Ma note : 3,5/5

Allandryll


IM tome 3

Qu’est ce que je suis lent quand je lis IM et pourtant j’aime bien ! C’est un peu la saga que j’achète pas day one, ou je ne suis pas super motivé et pourtant quand je le lis je m’éclate…Allez comprendre lol…Bref, ce tome 3 est très accès sur les combats avec un retour surprise sur le devant de la scène du grand méchant (c’est pas un spoil il est sur la couv…). Pas grand chose du coup à en dire, c’est toujours aussi sympa, l’humour marche bien, les dessins par moment très kawaii sont drôles, mais en même temps l’histoire se veut sombre et plutôt violente. De nouveaux persos très intéressants arrivent.

Bref un bon tome, que j’ai trouvé un peu moins intéressant que le deuxième volume car celui-ci est plus centré sur l’action et laisse quelque peu l’histoire de côté.

Ma note : 3/5

Allandryll


Love Stories

Synopsis : Quand Yuiji Hasegawa apprend accidentellement que son camarade de classe, Yamato Yoshinaga, est gay, il comprend rapidement que le regard de ce dernier est tourné vers un amour impossible. Faisant partie du même groupe de travail, les deux garçons apprennent à se connaître et à s’apprécier.
De son côté, Yoshinaga est terriblement sérieux dans sa réflexion sur ses sentiments et sa manière de se comporter, le bonheur semble bien loin, néanmoins, Hasegawa fait ce qu’il peut pour le soutenir.

Love Stories est un yaoi mais je ne sais pas trop si c’est un one shot, un tome 1…En tout cas aucune suite n’est paru, et ce 1er tome sorti en 2016 chez Taifu est en fait sorti au Japon en 2013. Dans le petit mot de fin, l’auteure nous dit que l’histoire fera 3 tomes….Sauf qu’il n’y a rien eu, et que l’on a du mal à voir au final ce tome 1 comme un possible one shot (mais c’est pas impossible). Bref, comme je l’avais dans ma PAL depuis longtemps, je me suis décidé à le lire.

Alors au moins dans ce tome 1 on ne lance pas une histoire d’amour, on peut donc se dire à la fin, que l’on fait notre suite comme on veut. Quelques pistes sont lancées, on a quelques doutes sur les relations de certains personnages et on se demande si des choses auraient pu changer dans les autres tomes.
En tout cas j’ai bien aimé cette histoire. Il n’y a pas de relation amoureuse comme je le disais, mais le manga pose plutôt des questions sur le coming out, sur le ressenti, sur l’amour, sur la relation ami hétéro/gay et sur la gestion des sentiments et de se libérer. Le ton est plutôt mature et se veut plus psychologique.

Les personnages parlent beaucoup, se posent pleins de questions, des fois il est même difficile de savoir qui dit quoi tellement y’a de bulles.
En tout cas, l’auteure nous livre une histoire simple, plutôt touchante dans les relations, de bonnes questions, mais comme on aura peut être jamais la suite, vous pouvez tenter et vous faire votre propre fin. Au moins, ce tome là ne servait qu’a poser les bases ce qui a évité d’aller trop loin.

Ma note : 3/5

Allandryll


Too Close to me 1.jpg

Too Close to me ! T1

Synopsis : Haruka Tachibana adore Setoka, sa sœur adoptive. Depuis tout petit, il a toujours cherché à la protéger. Mais avec l’adolescence, ses sentiments ont changé. La jeune lle refuse de franchir cet interdit et tente de lui résister. Mais elle constate assez vite que sa naïveté fait d’elle une proie facile pour ses camarades masculins et avoir un grand frère protecteur s’avère des plus utile !

Nous suivons dans ce premier tome le quotidien d’un frère et d’une soeur, Haruka et Setoka. Ces deux personnages se révèlent tout de suite très proches. Depuis leur plus tendre enfance, ils passent beaucoup de temps l’un avec l’autre et semblent tous deux ne pas pouvoir vivre sans la présence de l’autre. Malheureusement pour eux, l’arrivée de l’adolescence va tout changer. Des sentiments étranges se développeront sous nos yeux alors qu’une révélation majeure de la part de leurs parents remettra toute leur certitudes en cause.

Ce manga se place dans le même univers que le précédent shojo écrit par Rina Yagami : « Un baiser à la vanille ». Ce n’est pas à proprement parler un spin-off, mais vous pourrez recroiser certains personnages dans cette nouvelle palpitante histoire d’amour.

Nous découvrons dans ce tome, une vision très japonaise de la sensualité et des rapports amoureux. Certains européens pourront peut-être se trouver un peu choqués par une histoire sentimentale prenant racine entre un frère et une soeur. Mais rassurez-vous, Rina Yagami ne nous livre pas ici une oeuvre immorale et dépravée. Il est commun au pays du soleil levant de voir de belles histoires d’amour naitre au sein d’un même foyer, mais on découvre toujours en temps et en heure que les liens de sangs n’étaient pas vraiment ce qu’ils semblaient être.

Après, c’est à vous de voir si cela vous gêne vraiment ou si vous serez capable de passer outre cette petite incompatibilité culturelle. Bien sur, ceux qui auraient un peu de mal avec ce lien de filiation auront tout intérêt à tenter la lecture de la précédente oeuvre de la mangaka (« Un baiser à la vanille » dont je vous parlais plus haut) avant de ce lancer dans l’exploration de « Too Close to me ! ». Pour les autres, n’hésitez pas un seul instant !

Ma note: 6,5/10

Opale


Et voilà que ce termine ce nouvel avis en vrac, avez-vous lu les mangas que l’on vous a présenté ? Qu’en avez vous pensé ? Dites-nous tout dans les commentaires !

8 réflexions au sujet de « Avis en vrac #24 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s