Manga

Le chant des souliers rouges tome 6

Le chant des souliers rouges 6

Résumé :

Un lycéen aux talons rouges qui danse le flamenco, entouré de sa bande d’amis. Une lycéenne au sac porte-bonheur qui joue comme titulaire dans l’équipe de basket. Depuis leur échange de chaussures rouges, Kimitaka et Takara se sont chacun épanouis dans leur passion. Et même si le temps a passé, ils ne se sont pas oubliés… Alors que Takara va devoir se battre pour conserver sa place dans son équipe, Kimitaka trouvera-t-il le courage de se mettre sur le devant de la scène et de lui donner un peu de sa force ?


Ce que j’en ai pensé :

L’ultime tome du « chant des souliers rouges » vient enfin de paraitre aux éditions Kazé ! Cette série dont la publication avait commencée au printemps 2017 voit ainsi sa conclusion arriver un peu plus d’une année après la parution de son premier tome.

Une conclusion tant attendue

Mizu Sahara nous offre ici une fin de première qualité. En effet, nos deux protagonistes principaux Kimitaka et Takara vont enfin pouvoir tirer la leçon finale de cette merveilleuse aventure qui les a liés tout au long de ce manga. Comme toujours, les beaux sentiments sont au coeur de cette conclusion qui ne décevra aucun lecteur de par sa pertinence et sa douce philosophie.

Les multiples personnages secondaires que nous avons rencontrés au cours de cette belle histoire ne sont pas en reste. On aperçoit ainsi tout le monde dans ce dernier tome. Chacun va continuer son petit bonhomme de chemin après être tous sortis plus ou moins grandis de cette aventure qu’est la vie grâce aux expériences que nous avons pu les voir vivre.

La danse toujours aussi vivante !

La mangaka déploie une fois de plus tout son talent de dessinatrice lors des scènes de danses. Celles que nous pouvons observer au cours de ce tome sont sans doute les plus magnifiques et abouties de toute la série. Une émotion folle se dégage des mouvements de Kimitaka et bien que les dessins soient fixes on a presque l’impression de voir les pas de danse du personnage s’animer sous nos yeux. Les entrainements et les matchs de basket sont également très bien rendus et parfaitement compréhensibles. Même si je n’ai jamais trouvé les dessins de Mizu Sahara  terriblement beaux (question de gout j’imagine) je me suis surprise à me délecter de ces quelques passages qui imprègnent ce magnifique final de toute leur force et de leur dynamisme.

D’où est venu l’inspiration ?

La post-face vous réservera une petite anecdote des plus croustillantes. Vous vous demandez surement ce qui a motivé Mizu Sahara à écrire ce manga ? Et bien, elle vous le révèlera elle-même en quelques lignes tout en exprimant ses espoirs pour la suite de sa carrière. Désormais, il n’y a plus qu’a guetter les prochaines sorties manga, car cette autrice est loin d’avoir fini de nous faire rêver.

Je conclus moi-même cet article qui traite du dernier tome du « chant des souliers rouges » en vous engageant à ne pas le manquer. Et puis, pour les retardataires qui n’auraient pas encore commencé cette série, c’est l’occasion parfaite. Vous pourrez ainsi faire parti des chanceux qui pourrons lire ces six tomes d’une traite et ainsi accompagner Kimitaka et Takara d’un état de mal-être difficile à vivre à une acceptation de soit qui leur promet un bel avenir.

Ma note : 7/10

*Article rédigé par Opale*

6 réflexions au sujet de « Le chant des souliers rouges tome 6 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s