Manga

Origin T1

Origin 1

Résumé

Tokyo, 2048. La mégalopole est désormais le nid du terrorisme et du crime. Lorsque la nuit tombe, de mystérieux meurtres y sont perpétrés. C’est l’œuvre d’une poignée d’androïdes aux sombres desseins pour le genre humain. Mais l’un d’entre eux s’oppose au macabre projet. Son nom : Origin. Il est à l’origine de leur création… Sera-t-il leur perte ?


Mon avis

On se retrouve une nouvelle fois pour parler du tout dernier manga de l’auteur ultra prolifique : Boichi !

Je vous avait déjà parlé de lui via le One-Shot Hotel ou le premier tome de Dr Stone (même si sur celui-ci il n’est que dessinateur). Mais le mangaka est également connu pour Wallman (que je dois tester) et surtout Sun-Ken Rock (que je lis tranquillement ^^).

Avec ce premier tome d’Origin, on rentre dans un univers assez riche et futuriste puisque l’histoire se déroule en 2048. Le Japon se trouve relié à l’Eurasie via une ligne ferroviaire directe. Le résultat est que le japon et plus particulièrement Tokyo a vu sa criminalité augmenter drastiquement à tel point que la ville est devenu la plus dangereuse au monde !

Le premier chapitre démarre d’ailleurs très rapidement. Le décor est planté en quelques lignes, et c’est comme souvent avec beaucoup d’action qu’on va en apprendre plus. On va vite découvrir que des meurtres inexpliqués sont commis sur des humains, et que Origin, le personnage principal cherche à trouver les responsables qui semblent être des androïdes tout comme lui.

Origin img1.jpgSauf que voilà, il ne veut pas être découvert car il veut vivre comme tout le monde. Notre androïde au grand coeur a en effet fait la promesse à son père (ou plutôt son créateur) de mener une vie convenable. Alors il essaye tant bien que mal d’avoir un comportement normal et de cacher le fait qu’il est un robot.

C’est clairement le point fort du titre car j’ai trouvé le personnage de Origin très humain. Il analyse tout en permanence, il essaye d’adopter les meilleurs attitudes pour se fondre dans la masse et ne pas se faire remarquer. Il y a un certaine profondeur dans ce personnage et je l’ai trouvé très attachant. Bon par contre, il ne vaut mieux pas lui chercher des problèmes car il rigole pas !

En effet, si vous connaissez un peu le mangaka, vous savez que vous aller trouver votre lot de scènes d’actions, comme dans Sun-Ken Rock. Les attitudes, les poses, les visages, tout est toujours aussi expressif et réaliste chez Boichi, c’est hallucinant. Cela dit, avec des combats entre androïdes, il se permet quelques fantaisies et je trouve que ça passe plutôt bien. (mention spéciale sur un personnage qui se sert de ses cheveux long comme d’une cagoule ninja, c’est très malin comme idée. )

J’ai retrouvé un petit coté de Sun-Ken Rock, avec un perso qui dérouille tout le monde mais qui a un grand coeur, sauf que cette fois-ci, on sent que l’auteur se permet un peu plus de liberté. Le scénario de Origin est réfléchi depuis un moment puisque l’univers dans lequel se passe l’histoire est issu de l’une des nouvelles se trouvant dans son recueil Hotel.

Origin img2.jpgLe bémol qui fait souvent tache avec Boichi, c’est l’hyper sexualisation des femmes, qui sont trop moulées dans leur pantalons, ont des jupes trop courtes ou des décolletés trop plongeants. C’est son délire, et même si c’est bien dessiné, je dois dire que j’ai toujours du mal avec ça. Mais bon, je m’y suis habitué à force ^^

L’édition de Pika est très bonne, je n’ai décelé aucune coquille, aucune bavure d’encre et l’on a droit à deux pages couleurs au tout début. Simple, efficace, ce premier tome fait le job, à défaut d’être révolutionnaire, il nous offre du grand spectacle et promet un bon développement des personnages. Le titre est encore en cours au Japon et compte déjà 6 tomes. Chez nous, le deuxième tome devrait arriver en septembre.

Ce premier tome de Origin est donc assez classique et sert de mise en place. Si vous aimez ce que fait Boichi, vous ne serez pas déçu. Perso, j’ai vraiment adoré le mélange Sun-Ken Rock à la sauce futuriste. Si vous ne connaissez pas le mangaka, c’est peut-être le bon moment pour tester, avec un seul tome paru, c’est plus accessible que Sun-Ken Rock.

Ma note : 16/20

 

*Article rédigé par Xander*

 

 

18 réflexions au sujet de « Origin T1 »

  1. Merci pour cet avis. J’ai feuilleté et eu un peu de mal avec l’esthétique SF (bien que j’adore la SF). J’attendrais de voir l’histoire avancer pour tenter peut-être. Pour ceux qui veulent tenter du Boichi je leur conseille vivement Wallman, histoire d’assassin voltigeur en 3 volumes avec une histoire qui se conclut avec un prolongement prévu. Mon avis sur Wallman est ici: https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/02/12/wallman/

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s