Manga

Blue Giant T1

Blue giant 1

Résumé

Dai Miyamoto est en terminale. Il fait partie de l’équipe de basket, travaille à mi-temps dans une station service, et vit seul avec son père et sa petite sœur. Surtout, il s’est pris de passion pour le jazz depuis le collège. À tel point qu’il joue tous les jours sur les berges de la rivière, peu importe les conditions météo. Qu’il pleuve, qu’il vente ou que la canicule soit au rendez-vous, il joue. Il veut être un géant du jazz et reste persuadé qu’il peut y arriver. Seulement, pour cela, il va devoir se confronter à la réalité : entre les explications aux amis, les premières représentations chaotiques et les rencontres diverses, la détermination de Dai va être mise à rude épreuve…


Mon avis

Voilà une chronique qui m’a pris beaucoup de temps à écrire car je n’arrivais pas à la mettre en forme, tant cette lecture fut très étrange pour moi.

Blue Giant est une série terminée en 10 tomes au Japon et qui vient donc à peine de commencer chez nous, aux éditions Glénat. Nous retrouvons Shinichi Ishizuka, l’auteur de Vertical qui est un titre que je ne connais pas du tout, mais qui semble avoir de très bons retours.

La thématique principale de son nouveau titre est le Jazz, chose assez rare, notamment en manga. Pour un comics ou une BD, c’est déjà plus fréquent, mais en Asie, ce n’est pas ce genre de musique qui prédomine.

De base je ne suis pas un grand adepte du Jazz. J’aime bien ce genre d’instruments, mais j’ai beaucoup de mal à m’intéresser uniquement à la musique. Il me faut des paroles, et c’est n’est pas toujours le cas avec le Jazz ^^

Je partais donc en totale découverte d’une genre musical et d’un mangaka. Vous le savez, ce n’est pas parce que je n’aime pas une discipline que je ne teste pas. J’ai eu grâce à cela de belles découvertes comme Le chant des souliers rouges qui traite du Flamenco ou RikuDo qui traite de la boxe. Et pourtant ni le flamenco ni la boxe ne sont ma tasse de thé.

Blue Giant img2.jpgAvec Blue Giant, j’avais vraiment envie de découvrir tout l’univers des Jazzmen, et c’est par le biais du jeune Dai Miyamoto, un lycéen que l’on est plongé dans ce style de musique bien à part. D’ailleurs, Dai est un peu en marge de ses camarades qui eux sont plus attirés par le rock par exemple.

De fait, Dai est assez solitaire et se retrouve souvent à s’exercer pendant des heures, tout seul, le long des berges de sa ville. Il ne connait pas grand chose à la musique, joue faux, mais il s’en fiche, il aime jouer de son Saxophone et c’est tout ce qui compte.

C’est une introduction assez particulière car j’ai trouvé que Dai n’avait pas de difficultés particulières, et par conséquent je n’ai pas eu d’empathie pour lui. Il n’a pas vraiment de soucis, il est dans son monde et semble très heureux ainsi. Il a comme but de devenir le plus grand Jazzman du monde et s’entraine dur pour cela.

Je ne me suis donc pas attaché au personnage, mais par contre j’ai mieux apprécié les autres protagonistes comme son meilleur ami, ou son père qui tient un magasin et qui ne comprends pas vraiment la passion de son fils. Mais même sans la comprendre, il l’encourage à s’investir dans la voie qu’il a choisi et cela apporte à Dai un soutien de poids.

Du coup, c’est bête à dire, mais je ne vois pas vraiment où est le défi dans ce manga. Alors d’accord, il joue comme une banane, mais j’aurais aimé qu’il doive faire face à plus de difficultés. Que son entourage ne le soutienne pas, que personne ne croit en lui etc… Je ne dirais pas que tout lui tombe tout cuit dans le bec, car il faut quand même qu’il revoit toutes les bases, mais à aucun moment ce personnage ne m’a touché.

Blue Giant img1.jpgLes dessins sont pourtant sublimes, les cases explosent sous nos yeux, on ressent toute la puissance de la musique lorsque Dai joue du saxophone ou assiste à un concert dans un club privé. Les cases sont dynamiques, la lecture est fluide et l’édition de Glénat ne souffre d’aucun défaut. On a même droit à des pages couleurs en début de tome !

Mais pourtant, malgré toutes les qualités indéniables du titre, à aucun moment je n’ai été happé ou captivé par ce qui se passait sous mes yeux. Je suis resté hermétique à cet univers pourtant bien mis en scène. Ce titre me semble vraiment excellent, mais je ne saurais dire pourquoi, sur moi, le charme n’a pas du tout opéré. J’ai l’impression d’être passé totalement à coté de ma lecture et cela m’agace au plus haut point car je n’ai aucun reproche à faire à ce titre.

Je vous invite donc à tester ce manga et à vous faire votre avis car il est bourré de qualités, que ce soit dans la narration, les valeurs ou encore les dessins, mais je pense qu’il faut vraiment adhérer à l’univers. Peut-être que la thématique du Jazz ne me parlait pas assez ? Aucune idée, cette lecture restera un mystère. Je ne me suis pas ennuyé, et pourtant je me fiche pas mal de savoir si oui ou non Dai deviendra le plus grand Jazzman…

Ma note : 15/20

 

*Article rédigé par Xander*

Publicités

9 réflexions au sujet de « Blue Giant T1 »

  1. Oh, c’est dommage que tu ne sois pas rentré dedans comme tu les dis les dessins sont super vivants et le contexte musical titille aussi notre curiosité, mais si le héros est plat, je comprends que tu n’aies pas l’enthousiasme qu’on te connait d’habitude. Je vais quand même tester cette semaine pour me faire moi aussi une idée vu que je l’ai pris ^^!

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai testé les deux premiers chapitres et malgré de grandes qualités (dont le dessin) je n’ai pas été sensible au personnage principale. Pourtant j’adore le jazz (avec modération) mais je n’ai pas ressenti la puissance et le charme de cette musique à travers les pages. J’aurais bien voulu, mais je pense qu’il est tellement difficile de retranscrire la force de la musique à travers des dessins. La volonté y est, il y a des planches sublimes, mais ça n’a pas marché sur moi…
    Alors, peut-être que si je réessayes dans genre 1 an j’arrivera à adhérer, mais là en l’occurrence je n’ai pas eu envie de terminer le tome.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s