Manga

Hôtel de Boichi

Hotel boichiBroché : 178 pages
Éditeur : Glénat
Genre : Seinen
Date de sortie : 26 Octobre 2011
Prix papier : 10,75€
Prix numérique : 5,99€

Résumé

L’humanité a-t-elle un avenir ?

Louis n’est pas un homme. Louis est une intelligence artificielle chargée de conserver les échantillon ADN de toute créature ayant existé sur Terre. Toute sauf une : l’humain. En effet ce dernier a été jugé néfaste à la planète et son espèce éradiquée. Les années passent, les siècles s’accumulent, les éons succèdent aux millénaires et Louis se questionne : est-il vraiment juste que l’humanité disparaisse?

L’avenir de cette dernière repose dans l’âme d’une I.A…


Mon avis

Il n’y a pas longtemps, en fouillant dans la plateforme numérique d’Iznéo, je suis tombé sur un titre de Boichi dont je n’avais jamais entendu parler, il s’agit de Hôtel, un recueil de plusieurs nouvelles de Science-Fiction.

Il est intéressant de voir que ce mangaka touche à tous les registres et ne s’impose aucune limite. Ici, il s’essaye aux histoires courtes, et il réussi plutôt bien la chose, même si comme dans tout recueil de nouvelles, on au aura nos préférences.

La première, celle qui donne le nom au recueil est clairement la meilleure, et à titre personnel, je l’ai trouvé excellente. Nous suivons une Intelligence Artificielle qui est chargée de conserver tous les ADN des diverses créatures alors que les hommes quittent la Terre pour aller coloniser une autre planète à bord d’une arche spatiale.

Au fil du récit, on va voir le temps défiler, et l’on va s’intéresser à cette IA qui dans le fond va se révéler très humaine. Nous allons la voir s’acclimater à toutes les situations au fil des années, et faire en sorte que l’héritage qu’on laissés les Hommes avant de partir soit intact, si jamais un jour la planète redevient viable.

Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à mon film culte de chez Pixar, Wall E. Bon, ce n’est pas aussi drôle, ce n’est même pas drôle du tout, mais on sent clairement que les idées sont globalement les mêmes. J’ai beaucoup aimé la narration, l’explication sur le réchauffement climatique, la montée des eaux etc…On voit bien que la planète est fichue, et que l’homme vit ses dernières années.

Boichi réussi un exercice assez difficile et après coup, je me dis que pour son nouveau manga, Dr Stone, il avait déjà quelques idées en tête puisque on retrouve les mêmes thématiques, sauf que dans Dr Stone le concept est traité différemment.

Les autres nouvelles sont de également de qualité et surtout, la plupart d’entre elles se placent dans l’univers établi dans la première nouvelle. Contrairement à la nouvelle Hôtel, les autres histoires vont se concentrer non pas sur un nombre d’années, mais sur de petits bouts de vie, avec des conséquences pour certains personnages. Les thèmes de la mort, du deuil, de la survie et du fanatisme seront abordés avec plus ou moins de réussite.

Aux dessins, il n’y a comme d’habitude rien a jeter, c’est du grand Boichi, et contrairement à Sun-Ken Rock il n’y a pas de plans sur des demoiselles dénudées, ça change un peu, et surtout, ça prouve que le mangaka sait dessiner tous les styles.

L’édition est d’excellente qualité, avec de nombreuses planches couleurs pour chaque nouvelle, dont la dernière qui est entièrement colorisé. On peut ainsi pleinement profiter des talents de Boichi, que ce soit sur les dessins, les couleurs ou la narration.

Le mangaka livre ici un titre peut-être moins grand public, avec des histoires qu’on pourrait très bien trouver dans le cycle des robots d’Isaac Asimov et qui font beaucoup réfléchir. Bon, entre chaque nouvelle, il y a une petite histoire drôle en deux pages, et c’est aussi ça qui fait que j’aime Boichi, car on voit qu’il ne peut pas s’empêcher de faire de l’humour. Mais au moins, cette fois-ci, il a fait ça sous forme de planche bonus.

Le titre est édité chez Glénat mais est difficilement trouvable car il date de 2011 et son prix étant déjà élevé (10,75€ à l’époque) semble grimper de plus en plus. Mais comme je vous le disais en début de chronique, vous pouvez vous le procurer sur la plateforme numérique Iznéo pour seulement 5,99€ 😉

Ma note 16/20

Iznéo logo

*Article rédigé par Xander*

 

17 réflexions au sujet de « Hôtel de Boichi »

  1. Ah je vois que tu t’es mis au numérique aussi! Iznéo est vraiment une bonne solution surtout pour les manga (pas de réduction du format d’origine). C’est pas cher et ca permet de gagner de la place sur ses étagères. Pour info ils sont preneurs de « superlecteurs »: tu reçois gratuitement l’album que tu critiques sur leur plateforme, c’est vertueux.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s