Manga

Le chant des souliers rouges T5

Le chant des souliers rouges 5Broché : 205 pages
Éditeur : Kazé
Collection : Seinen
Date de sortie : 21 mars 2018
Prix : 8,29€

Résumé

Une ancienne étoile du flamenco. Un garçon qui a tout à prouver. Un défi lancé. Mme Kawauchi, autrefois partenaire de flamenco de Mme Morino, est convaincue que jamais Kimitaka ne deviendra un véritable danseur ! De son côté, le jeune lycéen déteste cette femme cruelle dont les méthodes impitoyables sont à l’opposé de celles de sa professeure. Pour faire honneur à Mme Morino et à son enseignement, Kimitaka, Hana et Tsubura sont fermement décidés à lui en mettre plein la vue…


Chroniques des tomes précédents


Mon avis

Nous voici déjà à l’avant dernier tome de cet excellent manga qu’est Le chant des soulier rouges !

Lorsque j’ai commencé ce titre l’an dernier, j’avais quelques doutes sur le concept, mais finalement, j’ai été conquis, et c’est l’un des manga dont j’attends la suite avec impatience à chaque fois. De fait, je suis un peu triste qu’il ne reste plus qu’un seul tome à paraitre. Mais en même temps, je trouve que c’est bien, car en six tomes la mangaka aura fait le tour de ce qu’elle souhaitait raconter sans se perdre en route.

Dans ce cinquième tome, nous allons enfin en savoir plus sur Mme Morino et sur l’origine de sa blessure. cela va se faire par le biais d’un nouveau personnage qui n’est autre que la personne qui a entrainé Mme Morino au flamenco lorsqu’elle était plus jeune.

Je ne vous dirais rien sur ce personnage que j’ai trouvé assez étrange, mais qui sert vraiment bien l’histoire et fait avancer les choses pour notre petit trio de bras cassés. Nos jeunes apprentis, vont se représenter cette personne comme un boss de jeu à battre à tout prix, et on va les voir se surpasser.

L’idée du boss de jeu est très bien trouvé, la mangaka apporte une touche d’humour bienvenue avec par exemple un système de niveaux que Kimitaka, Hana et Tsubura vont gagner au fil de leur progression.

Je crois ne les avoir jamais vus aussi soudés et déterminés depuis le début du manga. Ils font honneur à Mme Morino, que l’on voit également très souvent dans ce tome. On sent que la fin du titre est tout proche, mais malgré tout il reste encore quelques petites choses à raconter et ce cinquième tome fait la lumière sur quelques événements et évolution de personnages.

Je pense à Mme Morino, bien évidemment, ainsi que Kimitaka et sa bande, mais il y a également le grand-père de Kimitaka, dont on apprends encore quelques bribes de son passé, et qui, une fois de plus est vraiment très touchant. J’ai beaucoup de peine pour ce personnage qui n’a pas eu une vie facile et qui doit composer aujourd’hui, alors qu’il devient gâteux. Mais par chance il est très bien entouré et personne ne le laisse tomber.

Cet avant dernier tome est peut-être le meilleur depuis le début du manga, j’ai vraiment adoré tout ce qu’il s’y est passé, et j’ai vraiment hâte de découvrir le dénouement dans quelques mois. Si vous ne connaissez toujours pas Le chant des souliers rouges, je ne peux que vous inviter à tester, car c’est une très belle histoire.

Ma note : 18/20

*Article rédigé par Xander*

4 réflexions au sujet de « Le chant des souliers rouges T5 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s