Manga

Éclats d’âme T1

Eclats d'ame 1Broché : 176pages
Éditeur : Akata
Genre: Seinen
Date de sortie : 22 février 2018
Prix : 7,95€

Résumé

 » Deux jours avant les vacances d’été… je crois que je suis mort.  » C’est ce qu’a pensé Tasuku le jour où un de ses camarades de classe lui a piqué son smartphone, alors qu’il était en train de regarder une vidéo porno gay dessus. La rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre. Tasuku pense alors à se suicider, ne pouvant supporter cette réalité dont il n’avait pas encore complètement conscience lui-même, mais craignant aussi le regard de la société. Pourtant, alors qu’il s’apprête à sauter dans le vide, il aperçoit, au loin, une mystérieuse silhouette de jeune femme qui le devance et… saute dans le vide ?! Intrigué, terrorisé, il s’élance vers l’endroit d’où elle a sauté. Il y découvre, stupéfait, que la jeune femme est encore en vie, et qu’elle est l’hôte d’une sorte de résidence associative, véritable safe space où se réunissent diverses personnes LGBT. De rencontre en rencontre, le jeune lycéen va apprendre à se connaître, à s’accepter, et trouver sa place dans le monde.


Mon avis

Attention, nouvelle pépite des éditions Akata en vue !

Après Orange et le mari de mon frère, les éditions Akata viennent une fois de plus de me surprendre avec ce premier tome d’Éclats d’âme qui est tout simplement magnifique.

Tout commence lorsque Tasuku pense à se suicider, et qu’il voit une autre personne se jeter dans le vide, quelques metrès plus loin. Mais par un étrange miracle cette personne, qui se révèle être une femme se porte très bien et va l’inviter à rejoindre un groupe dont elle est l’hote.

eclat-d-ame-enfer.jpgLe début est un peu confus, je dois bien le reconnaitre. On ne sait pas vraiment qui est l’hôte, pourquoi elle a sautée et surtout, on navigue trop entre deux eaux. C’est un peu brouillon, mais c’est justement ce que ressent Tasuku ! Le pauvre adolescent est totalement perdu depuis qu’il s’est fait outé par ses sois-disant camarades de classes. Car oui, Tasuku est gay, mais il n’était visiblement pas pret à l’annoncer à tout le monde. Et lorsque l’on voit les réactions de son entourage, on le comprends.

Mais par chance, il trouve ce foyer, qui semble avoir la particularité de n’accueillir que des personnes homosexuelles. Au coeur de ce foyer, il n’y a aucun jugement et il s’y dégage un sentiment de liberté fort agréable qui se ressent durant la lecture. La force aux dessins qui sont vraiment superbes. Lorsque Tasuku est à l’ecole et que son monde s’ecroule, c’est parfaitement mis en scène avec une double page dans lequel tout se déforme autour de lui. Alors qu’au contraire, lorsqu’il est au foyer, tout est doux, apaisant, on sent qu’il n’y a ni tension, ni jugement.

eclat-d-ame-musique.jpgMais Tasuku n’est pas le personnage qui m’a le plus touché dans ce premier tome. Il est vrai que ce qui lui arrive est triste, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai été bien plus touché  par le personnage de Daichi, une jeune femme homosexuelle qui vit en couple avec une autre femme, mais dont la vie est loin d’être rose tous les jours. La deuxième moitié du tome lui est d’ailleurs consacré, et l’on va pouvoir se rendre compte de son vécu et des difficultés que cela à engendré, notamment auprès de sa famille. Pourtant, elle a surmontée les épreuves et elle est finalement parvenue à ne plus se cacher. C’est vraiment beau, bien narré et une fois de plus parfaitement bien dessiné.

J’aurais aimé en apprendre plus sur le personnage de l’hôte qui est très énigmatique. Il y a un coté ésotérique et philosophique un peu étrange, et pour le moment c’est ce qui m’a le moins plus durant cette lecture. Mais ce n’est qu’un tout petit détail, tant le manga est de qualité. Et puis, je suis certain qu’on en apprendra plus au fil des tomes ^^

119202261.jpgLe message du mangaka est très fort et malheureusement très actuel. Il est triste de voir qu’en 2018 on ne peut pas se permettre d’être qui l’on veut, à cause du regard des gens. Ici, cela traite de l’homosexualité, mais l’on peut transposer ce message dans plusieurs cas de figure. Et c’est là tout le génie du mangaka car je pense que ce titre ne parlera pas uniquement à la communauté LGBT, mais bien au contraire à un plus grand cercle.

Ce manga est une ode à la liberté, quelque soit sa forme, et je trouve vraiment bien d’écrire et de publier ce genre de lecture, car il faut vraiment aller contre les idées reçues. Personne ne devrait avoir à se cacher, pour rentrer dans un moule parfait.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce premier tome, qui hormis un premier chapitre un peu brouillon, se laisse lire sans aucun soucis et transmet des valeurs très importantes. Encore une excellente trouvaille des éditions Akata !

Ma note : 18/20

 

*Article rédigé par Xander*

Publicités

22 réflexions au sujet de « Éclats d’âme T1 »

  1. Ravie que tu aies toi aussi beaucoup aimé ce titre. J’ai eu le même ressenti que toi sur son côté brouillon au début et ma préférence va aussi à Daichi, dont j’ai trouvé le parcours très parlant et touchant. Par contre, moi j’aime bien tout ce qui est un peu fantastique, ce genre de mystère a le don de me faire saliver et de me faire attendre la suite avec impatience ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s