Animes

Batman: Gotham by Gaslight

Je vous emmène aujourd’hui-hui à Londres, ah non Gotham pardon, pour découvrir les traces de Jack l’éventreur qui sévit à Whitechapel, à non encore pardon dans les rues de Gotham plutôt (rooooo). Mais prenez garde ! l’ambiance est froide, sombre, et le brouillard enveloppe les rues…on ne sait pas ce que l’on peut trouver et sur qui on peut tomber…; A vos risques et périls…

Bon, vu que le tonton Xanou n’est pas friand de tout ce qui est anime DC, je m’y colle parce que moi j’aime bien ça. Alors quand on me dit « Un nouvel anime vient de sortir, on y retrouve un Londres victorien et Jack l’éventreur mais à la sauce Gotham et Batman » et bien moi, voyez vous, je fonce !

Vous pouvez déjà voir l’anime de la Warner Bros Animation sur les plateformes numériques, mais le DVD/Blu-Ray n’arrivera pas avant le 28 février. Tiré du comics du même nom de Bryan Augustin et de Mike Mignola, il fait parti de l’elseworld. Késéko ? C’est un univers ou l’on prend les personnages d’un univers, ici de Batman et Gotham, pour les transposer à une autre époque et donner des rôles différents aux personnages.
Vous pourrez retrouver une édition Comics/DVD le 22 juin chez Urban avec l’anime et les comics Gotham by Gaslight et Master of the Future se déroulant 11 mois après les événements de Gotham by Gaslight pour même pas 15€.

Batman: Gotham by Gaslight transpose ici Gotham aux XIXème siècle à l’époque d’un Londres victorien et steampunk ou l’on va faire la rencontre d’un sérial killer « Jack l’éventreur ».
Je n’ai pas lu le comics, je ne pourrais donc pas le comparer avec l’anime, je me base donc seulement sur ce que j’ai vu.


Mon Avis:

DC fait généralement de bons films en animes et ce Batman By Gaslight est plutôt bon mais souffre de quelques lacunes. Ce que l’on retiendra surtout de cet anime, c’est son ambiance. Gotham ressemble vraiment à un Londres Victorien, que ce soit dans les décors, les habits, les jeux de couleurs, le design, et un petit poil de Steampunk. Je me suis retrouvé happé par cette ambiance et cette obscurité quasiment permanente. On sent que tout est sale, que les rues sombres ne sont vraiment pas à fréquenter et la détresse de certaines personnes.

Ici, on suit Jack L’éventreur qui tue des femmes, et Batman qui va devoir l’arrêter. L’identité de Jack est dévoilé et c’est une bonne surprise tant cela est surprenant, même si en observant bien on peut avoir rapidement un doute. Les femmes ont donc une place importante, tout comme les petits SDF digne d’un Oliver twist. On retrouve Ivy, Tim, Dick, Damian dans de petits rôles mais assez drôle pour certains comme clin d’oeil. Selina Kyle est bien présente et possède même un rôle assez important venant contrebalancer le taux de masculinité entre Jack et Batman. Elle diffère assez peu de son personnage comics et reste une femme forte et libre. Batman reste Batman et ne divague pas vraiment. On repassera donc sur la relecture des deux personnages, mais d’autres vous réserve certaines surprises.

Ce que l’on peux regretter c’est la durée de cet anime, à peine 1h10 ce qui est assez peu pour développer l’ambiance et l’histoire. On a donc droit à une histoire qui va à cent à l’heure mais qui ne rentre pas dans les détails et qui survole tout les sujets que l’anime veux traiter, ce qui est assez dommageable. Pourtant, on sait que les animes de 1h30/40 fonctionne puisque certains animes ont été un véritable carton, alors pourquoi ne pas avoir accordé une vingtaine de minutes de plus à ce Batman ? Cela aurait pu être bénéfique car on passe d’un anime qui aurait pu être magistral à un bon anime qui se regarde avec plaisir.

Car c’est bien ce que l’on retient de cet anime, c’est qu’il est bon, mais qu’il manque cruellement d’envergure. Pleins de pistes sont lancées mais l’histoire et l’ambiance auraient mérité que l’on s’attarde plus longuement. Le problème qu’il y’a aussi c’est que l’anime alterne le très bon et le moyen en terme d’animation. Les explosions sont très belles, mais certaines animations sont en deçà de certaines autres scènes (comme celle de la bataille du zeppelin qui est excellente). On a donc un effet yoyo en animation, ce qui est assez dommageable.

L’anime se veux sombre et assez violent, et les crimes de Jack l’éventreur sont assez durs. Même si tout n’est pas montré, les non-dits peuvent être aussi assez violent, même si je m’attendais à bien pire quand même. Attention donc pour les plus jeunes.


Conclusion: Batman: Gotham By Gaslight aurait pu être excellent, mais l’animation en dent de scie, une durée trop courte enlève un certain charme. Reste une ambiance et style maitrisé, des personnages qui sortent un peu de leur cocon que l’on connait dans les comics (mais pas tous), et un sujet qui est toujours d’actualité pour rendre une copie très appréciable au visionnage.

Ma note: 14/20 

**Article rédigé par Allandryll**

12 réflexions au sujet de « Batman: Gotham by Gaslight »

  1. Merci pour cette critique. je reluque le comics depuis quelque temps (j’adore l’elseworld et notamment Red son) mais je n’avais pas pris le temps car Mignola sur les dessins c’est pas ma tasse de thé. Je compte bien faire un petit billet d’ici peu, comme ça tout le monde pourra comparer 🙂

    Aimé par 2 personnes

      1. C’est scott snyder au scénar et surtout Jim lee au dessin avec un design très chouette de Superman. Mais bon, Superman est invincible, c’est donc souvent un peu chiant ou bien la redondance du combat contre un super monstre kryptonien rugueux… C’était l’intérêt de Red son, d’assumer son côté invincible mais version noire.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s