BD·Comics

Mickey et l’océan perdu

Mickey et l'ocean perduBroché : 60 pages
Éditeur : Glénat
Date de sortie : 03 janvier 2018
Prix : 15€

Résumé

Le monde est enfin en paix après des années de conflit. Mickey, Minnie et Dingo sont récupérateurs. Leur mission : explorer les épaves de l’ancienne guerre en quête de ressources technologiques. Activité dans laquelle ils peuvent compter sur Pat Hibulaire pour leur mener la vie dure ! Un jour, répondant à une annonce, nos trois comparses mettent la main sur un cube étrange situé dans les profondeurs de l’océan. Ils n’imaginent pas les véritables motivations de leur commanditaire ni l’étendue des pouvoirs de cet artefact, à première vue inoffensif… Les auteurs du Voyage Extraordinaire propulsent nos héros Disney dans une fabuleuse aventure au parfum steampunk ! Découvrez vos héros favoris sous un autre visage, dans un univers fascinant aux dessins somptueux !


Mon avis

Depuis 2016, Glénat a lancé une nouvelle collection centré sur le personnage de Mickey, mais avec des histoires écrites et dessiné par des grand noms de la BD Francophone. Je vous avouerais, qu’étant assez fan des personnages Disney ainsi que de leurs auteurs emblématiques (Carl Barks pour Donald, Don Rosa pour Picsou et Floyd Gottfredson pour Mickey) je n’étais pas spécialement emballé par cette collection. Je n’ai donc rien suivi, mais lorsque j’ai vu sortir Mickey et l’océan perdu, j’ai tout de suite laissé mes préjugés de coté, et j’ai couru me l’acheter.

Je ne connais pas du tout l’auteur Denis-Pierre Filippi et le dessinateur Silvio Camboni, mais j’ai trouvé cette histoire très convaincante. Nous suivons Minnie, Dingo et bien évidemment Mickey dans un aventure palpitante, avec de multiples rebondissements ou le temps passe très très vite.

Mickey ocean img1.jpgL’histoire se place 17 ans après ce que l’on appelle Le grand Conflit, et nos trois amis sont des explorateurs, dans un univers qui se veut Steampunk (bien que je n’apprécie pas vraiment ce terme utilisé à tort et à travers, mais passons).

Le but de nos trois explorateurs est de trouver de la coralite, qui est tout simplement du carburant très rare. Mais ils sont sans cesse doublé par le vil Pat Hibulaire qui n’hésite pas à leur mettre des bâtons dans les roues pour récolter la précieuse coralite.

Mais cela ne tient que pour le premier et un peu du deuxième chapitre, car très vite, un autre protagoniste va faire son apparition, et les choses vont prendre une tournure imprévisible. Un savant fou veut utiliser la coralite et les explorateurs à des fins, disons le clairement, très mauvaises.

Mickey ocean img2.jpgEt c’est là que le récit prend tout son sens, car pour arriver à ses fins, le savant fou ne va pas hésiter à utiliser les grand moyens, causant des catastrophes terribles. L’histoire va très rapidement prendre une tournure plus sombre et c’est vraiment tout l’interet de cet album. Nous n’avons pas qu’une histoire simple sur Mickey et ses amis. Il y a de réels enjeux et des conséquences dramatiques.

Le tout est sublimé par des dessins qui sont juste exceptionnels. J’ai rarement vu un tel niveau de détail dans des planches. Rien que pour les dessins et les couleurs, cette BD mérite d’être lue. L’histoire, est vraiment bien comme je vous le disait, mais j’aurais aimé que cela ne tienne pas en un seul tome. J’ai trouvé cela un peu trop rapide, mais bon, c’est un défaut chez moi, quand j’aime bien quelque chose, je veux que ça continue.. xD

Mickey ocean img3.jpgL’édition de Glénat est magnifique. La couverture est sublime, très épaisse et les systèmes mécaniques que l’on aperçoit sur le coté ont un effet métallisé qui est vraiment superbe. En dos toilé et avec un papier d’un excellent grammage, cette édition frôlerait la perfection s’il n’y avait pas un nombre incalculable de fautes d’orthographe, de grammaire, de conjugaison et de ponctuation…On retrouve même certains mots collés entre eux ! C’est la première fois que j’en vois autant en une seule BD et c’est vraiment dommage car ça entache un peu l’excellente qualité du produit. Je crois que sur les 60 pages de l’album, j’en ai compté sept ou huit ce qui est énorme pour une BD, surtout de la part d’un éditeur comme Glénat

Malgré tout, cette BD est vraiment de très bonne qualité, et j’ai passé un agréable moment. Je pense tester les autres volumes de cette collection afin de voir qui sont les autres auteurs et comment ils vont s’approprier le personnage de Mickey. Je croise les doigts pour que Glénat soit plus vigilant sur les corrections ^^

Ma note : 15/20

 

*Article rédigé par Xander*

23 réflexions au sujet de « Mickey et l’océan perdu »

  1. Je ne savais pas qu’il y’aurait d’autres tomes…
    Je l’ai offert à mon père et je vais certainement prendre un exemplaire tant l’objet est beau et fais très collection. Les dessins sont sublimes et l’histoire à l’air sympa ! Dommage que ce soit assez court…

    Aimé par 2 personnes

  2. Ce n’est pas la première chronique qui fait l’éloge de cette BD. J’vais finir par être convaincue (moi qui n’en suit pourtant pas ultra fan du genre mais il est vrai que les dessins sont canons), même si l’histoire des fautes d’orthographe et de typo me refroidissent un peu !

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est vrai qu’elle est vraiment très belle *-*
      Pour les fautes, je pense que le soucis a déjà été signalé car il y a eu de réimpressions. Donc avec un peu de chance, ça devrait être résolu, on parle de Glénat quand même, ils sont sérieux ^^

      J'aime

  3. Grace à toi je suis désormais convaincu qu’il n’y a donc pas que les belles images qui valent le coup dans cette BD. Sur les fautes merci d’essuyer les plâtres, j’attendrais donc un nouveau tirage avec les corrections. Ce n’est pas la première fois que je constate des fautes (d’habitude c’est plus en comics ou Manga) mais je pense que sur des traductions la volonté d’aller vite peut laisser passer les corrections. C’est plus étrange pour une BD française. Du coup zut, ca me fait une nouvelle BD sur ma PAL. Je pensais que le début d’année serait calme hormis quelques Urban comics à venir…

    Aimé par 1 personne

                1. AH merci ! je te suis maintenant. Il faudrait que tu me suive en retour pour qu’on puisse s’envoyer des MP. Sinon, normalement je t’ai envoyé la photo sur Instagram 😉

                  J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s