Romans

L’aube sera grandiose

L'aube sera grandioseBroché : 304 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : 21 septembre 2017
Prix : 14,90€

Résumé

Ce soir, Nine, seize ans, n’ira pas à la fête de son lycée. Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord d’un lac.Il est temps pour elle de lui révéler l’existence d’un passé soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations…Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimé ? A qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l’escalier ? Au fil d’un récit souvent drôle, parfois tragique et bouleversant, Nine découvre un étonnant roman familial. Quand l’aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.


Mon avis

Avec L’aube sera grandiose, on se retrouve happé dès les premières pages. L’histoire est racontée par Titania, la mère de Nine, qui va lui révéler le lourd secret qu’elle cache depuis des années. Pour cela elle l’a conduite dans une cabane isolée dont la jeune Nine n’a jamais entendue parler. Au cours d’une nuit blanche, le jeune fille va écouter sa mère lui dévoiler toute sa vie, depuis ses quatre ans jusqu’à ce soir où tout va changer.

Le livre est vraiment très bien écrit, la plume de Anne-Laure Bondoux est juste magnifique. Elle a le don de nous captiver, alors que bien souvent elle ne raconte pas grand chose d’interessant. Attention, ce n’est pas péjoratif, bien au contraire. Car tout au long de ce roman, Titania va nous dévoiler toute sa vie à travers plus de trente ans, dans des moments difficiles, joyeux, et parfois banals.

L’on va en apprendre énormément sur elle, son enfance, sa mère et ses deux frères. C’est vraiment passionnant, et on est comme Nine, captivé par cette histoire. J’ai adoré l’alternance des chapitres adans le présent et les flash-backs. Cela permet à chaque fois de voir la nuit qui avance, de découvrir les réactions de Nine face aux révélations que lui fait sa mère.

La relation mère-fille est vraiment au centre de l’histoire, et plus particulièrement la relation mère-enfant. J’ai eu beaucoup de mal avec la mère de Titania, la grand-mère de Nine, car pendant plus de la moitié du récit on ne la comprends pas. Elle semble ne jamais s’occuper de ses enfants alors qu’elle clame tout le temps les aimer. De plus, elle ne leur apporte aucune stabilité, changeant de petit ami beaucoup trop rapidement.

Les pauvres gosses sont sans cesse ballotés à droite et à gauche, et l’on se demande pourquoi la mère de Titania agit ainsi. Bien évidemment, c’est le secret principal du livre, et je ne vous dirais rien, mais elle a une excellente raison. D’ailleurs, lorsque les révélations tombent, on est vraiment captivé car on découvre comment elle en est arrivé là, quel chemin elle a parcouru jusqu’à la naissance des ses enfants.

Tout est vraiment bien narré, et il y a une multitude de détails historiques qui ancrent le récit dans quelque chose de réel. Ça parle sport, politique, guerre, musique et l’on voit tout cela évoluer du point de vue des enfants, qui évoluent également au fil des ans.

Ce titre est donc une très bonne lecture qui a frôlé l’excellence s’il n’y avait pas eu deux détails qui m’ont un peu dérangés. Bon, ce n’est pas grand chose, mais j’ai trouvé ça un peu dommage et facile. Tout d’abord, LA raison de tout ce mystère. Elle est plutôt bien trouvée, mais la réaction de la mère de Titania est absurde. Ce qu’elle fait est logique, mais pourquoi prendre une certaine chose ? Et de plus, après avoir pris cette chose, pourquoi s’en servir pour tout perdre ? Elle avait l’occasion de repartir de zéro avec ses enfants, en quittant le pays par exemple.

Il y a aussi un point que j’ai trouvé trop vite expédié, c’est le fait que Titania ne parle plus à son frère depuis dix-huit ans. Elle veut faire une certaine chose et ce dernier n’est pas d’accord, du coup, ils ne se parlent plus. Mais ensuite, on se rend compte qu’elle ne va pas faire cette chose, et elle aussi s’en rend compte. Sachant cela, elle aurait pu prévenir son frère et ne pas rester brouillée avec lui durant toutes ces années.

Cela peut vous paraitre confus, mais si vous lisez le roman ou si vous l’avez lu, vous saurez de quoi je parle. Si vous ne l’avez pas lu, je ne vous dévoile rien, rassurez-vous.

L’aube sera grandiose est donc un très bon titre, j’ai découvert une auteure française que je ne connaissais pas du tout, mais dont je testerais bien un autre de ses ouvrages. Il est juste dommage qu’il y ai eu quelques facilités en fin de récit. J’aurais rajouté une cinquantaine de pages pour étoffer un peu plus cela, mais ce n’est que des détails car j’ai passé d’excellentes heures de lectures.

Ma note : 16/20

10 réflexions au sujet de « L’aube sera grandiose »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s